Mobilité au Luxembourg

06 mai 2019 16:15; Act: 07.05.2019 09:54 Print

Une voie de covoiturage testée sur l'A6 fin mai

LUXEMBOURG - Le bande de covoiturage terminée entre Arlon et Sterpenich, sur l'E411, a donné des idées au Luxembourg, qui va la tester sur l'autoroute A6, dès la Pentecôte.

storybild

Une voie de covoiturage va voir le jour à la fin du mois au Luxembourg, après le poste-frontière de Sterpenich, en direction de Luxembourg sur l'A6.

Sur ce sujet
Une faute?

«Plus de personnes doivent pouvoir se déplacer vers le Luxembourg, tout en diminuant le nombre de voitures sur les autoroutes», a martelé ce lundi, le ministre de la Mobilité et des Travaux publics, François Bausch. Lors de la présentation d’une étude concernant la faisabilité sur l’utilisation de la bande d’arrêt d’urgence sur l’autoroute A6, François Bausch et le directeur de l’Administration des ponts et chaussées, Roland Fox, se sont montrés confiants.

«Selon les résultats d'une récente étude, établir une stratégie de covoiturage sur le réseau autoroutier est possible en adaptant et en élargissant les bandes d’arrêt d’urgence. Mais il y a encore du pain sur la planche», a reconnu Roland Fox. Cette stratégie devrait également concerner les autoroutes A3 et A4 à l’avenir. D'ici là, une phase test est attendue dès les vacances de Pentecôte, à partir du samedi 25 mai, et se prolongera jusqu’à la fin de cet été, sur l’A6. Si le test est concluant, les travaux débuteront en 2021 pour une durée estimée de deux ans.

90 km/h au lieu de 130

Concrètement, sur la bande d'arrêt d'urgence, les automobilistes venant de la frontière belge devront s’adapter à de nouvelles limites de vitesse pendant les heures de pointes matinales (de 6h15 à 9h30) et en soirée (de 15h à 18h15). Au lieu des 130 km/h habituels, ils seront soumis à une limitation de 90 km/h, et ce jusqu’à l’échangeur de Kirchberg. Selon le directeur des ponts et chaussées, «cette mesure permettra une fluidité du trafic, qui évitera les bouchons et les accidents».

Pour rappel, en amont et en Belgique, à la suite des récents travaux sur l'E411 entre Arlon et Sterpenich, il est désormais possible d'emprunter une bande de covoiturage à la vitesse de 50 km/h, à condition de se trouver à trois personnes dans le même véhicule.

60 millions d'euros

«Avant de passer aux chantiers, nous devons tout d’abord travailler sur le côté théorique», a précisé Roland Fox, «notre plus grand souci était d’avoir un concept réalisable. Nous devons encore voir les étapes de construction et élaborer le projet en détail qui doit d’abord être voté par la Chambre des députés». Un projet qui, selon les estimations du ministère, coûtera environ 60 millions d’euros. Dont 7,5 millions d’euros seraient prévus pour les systèmes de surveillance et la signalisation.

«Les systèmes de contrôle sur la bande de covoiturage sont encore en phase d’élaboration. Ils permettront de détecter le nombre de personnes dans le véhicule. On se fait flasher comme un radar s’il y a moins de trois personnes», a ajouté François Bausch.

(Ana Martins / L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • James le 06.05.2019 16:54 Report dénoncer ce commentaire

    Il s'agit d'un projet totalement idiot qui n'a aucun chance de marcher du côté belge, alors pourquoi vouloir faire la même chose côté luxembourgeois. Et pourquoi d'ailleurs une phase de test ici alors qu'il suffit juste de voir ce qui se passe du côté belge pendant 6 mois avant d'en tirer les conséquences ? Pour faire du vent, pour rameuter la presse et puis surtout pour faire parler de soi et de sa politique.

  • J. Wiśniowiecki le 06.05.2019 18:42 Report dénoncer ce commentaire

    Idée intéressante mais pas assez réfléchie. Donc, quelqu'un croit qu'en covoiturage on peut toujours facilement et sans problème circuler le long de la voie d'urgence même quand l'autoroute est gravement embouteillée? Et qu'en est-il des voies d'accélération, comment le trafic pourra-t-il entrer sur l'autoroute quand il y a des voitures qui circulent même sur cette voie, et à une vitesse déjà élevée? Quoi dans les tunnels? Là où la voie de covoiturage est interrompue, un nouveau embouteillage se créera inévitablement.

  • Bravo le 06.05.2019 18:22 Report dénoncer ce commentaire

    Une voiture en panne sur la bande d'arrêt d'urgence c'est des heures de bouchons… si on utilise cette voie pour circuler cela va être encore pire à la moindre panne.

Les derniers commentaires

  • Supertram le 07.05.2019 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Keulen, des solutions viables à long terme pour tous ne sont pas retenues car elles ne favorisent pas le système luxembourgeois, il n'y aura plus de chantier interminables, vous imaginez ça ? les boîtes favorisées par l'état vont faire grise mine.

  • Supertram le 07.05.2019 11:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Pierre, c'est tout à fait exact, chacun a une vision différente du temps et du temps que peut attendre l'autre... la preuve notre ministre qui vante le covoiturage n'en fait jamais...

  • Supertram le 07.05.2019 11:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les motards sur la nationale ou les chemins à travers champ.

  • @avez-vous-penser-à le 07.05.2019 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    Un accident ou une panne sur l'autoroute, avec arrêt sur la bande d'arrêt d'urgence, même entre 2 niches et ce sera bien pire qu'avant, car même les services de secours, ni les dépanneuses ne pourront arriver vite fait sur les lieux et dégager les voies.

  • Luxo le 07.05.2019 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien de favoriser le Covoiturage pour les frontaliers. Mais pour améliorer la circulation aux heures de pointes il serait préférable de l'imposer aux plaques jaunes . Aucun véhicule luxembourgeois ne devrait circuler si il n'a pas 3 passagers. Car contrairement aux frontaliers et les touristes, tous les résidents ont la possibilité de prendre les transport en commun gratuit ou le vélo .