Au Luxembourg

21 juin 2017 18:30; Act: 22.06.2017 09:43 Print

Vers un nouveau type de garde pour les tout-​​petits

LUXEMBOURG - Un nouveau modèle «intermédiaire» de garde d'enfants, entre la crèche et l'assistant parental, pourrait bientôt voir le jour: les «mini-crèches».

storybild

L’objectif est de permettre à des petites structures de proposer un accueil qui remplisse les critères des prestataires du chèque-service accueil. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Actuellement, les structures de garde des tout-petits au Luxembourg sont constituées par les crèches et les assistants parentaux. Un nouveau modèle intermédiaire pourrait toutefois voir le jour. Le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a en effet annoncé mercredi aux députés son intention de créer un statut à part pour les «mini-crèches».

L’objectif est de permettre à des petites structures de proposer un accueil qui remplisse les critères des prestataires du chèque-service accueil. L'idée est d'autant plus concrète qu'elle pourrait également s'inscrire dans le projet d'éducation plurilingue en luxembourgeois et en français, qui devrait voir le jour à l'automne.

«On pourrait imaginer qu'un éducateur et un assistant parental s'associent et qu'ils remplissent à deux les critères pour l'éducation plurilingue», développe le gouvernement. Claude Meisch veut déposer un règlement grand-ducal en automne, puis adapter la loi au printemps prochain.

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Famiglia le 21.06.2017 20:58 Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt on va faire garder l'enfant avant même sa naissance, j'imagine trop : une personne qui garde votre fœtus...!!! xD

  • Spillkescht à Sandweiler le 21.06.2017 23:24 Report dénoncer ce commentaire

    Il est dommage que l'on ne développe des bonnes idées comme la crèche partagée ou collaborative. Il y a eu dans le temps une crèche appelée Spillkescht à Sandweiler qui à son tout début était composée de parents qui a tour de role participait à la garde de quelques enfants (y compris le(s) sien(s)). La commune de Sandweiler avait eu la gentillesse de mettre à disposition de cette ASBL des super algécos bien aménagés pour accueillir les enfants et parents qui assuraient la garde (sur une base bénévole). L'ASBL ne fait plus cela et a quasi disparu, mais cela marchait très bien à l'époque (2000).

  • Alain le 22.06.2017 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Revenons sur la mini-crêche est ce une sarl - un statut privilégié - et surtout conbien d enfants maximums dans un locale privé et la question magique est ce que les chèques service sont obligatoirs ????? merci

Les derniers commentaires

  • Alain le 22.06.2017 17:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l essentiel doit vraiment insister sur le sujet car il est vraiment intéressant pour les parents les enfants et surtout les assistantes parentales voir éducatrices ne pas lâcher ce sujet

  • Alain le 22.06.2017 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Revenons sur la mini-crêche est ce une sarl - un statut privilégié - et surtout conbien d enfants maximums dans un locale privé et la question magique est ce que les chèques service sont obligatoirs ????? merci

  • Tompi le 22.06.2017 15:14 Report dénoncer ce commentaire

    Trop technique pour moi, je n'ai rien compris!

  • Ginzn le 22.06.2017 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça c'est un concept très innovant

  • ladeux le 22.06.2017 09:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le ministre a touché le fond et continue de creuser. petange : 300 enfants dans une maison relais pouvant en accueillir 200. rodange ou mes enfants vont a l'école et a la Mr relais le temps de midi le même soucis de surpopulation. Les éducateurs, très engagé dans leur métier, sont à bout de force du à la surpopulation et à un concept pédagogique tout droit sortit d'Alice au pays des merveilles... et Alice semble être le ministre