Au Luxembourg

03 août 2020 13:59; Act: 03.08.2020 14:35 Print

Vers un procès pour l'affaire Kaupthing Bank?

LUXEMBOURG - Le dossier d'instruction mené à l’encontre de la banque Kaupthing et de la société Lindsor Holding Corporation en 2009, a été envoyé devant le parquet de Luxembourg.

storybild

Un renvoi de l’affaire devant une juridiction de fond ou un non-lieu sera ensuite décidé. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Onze ans après la faillite de la banque islandaise Kaupthing, située à l'époque au Kirchberg, l'affaire va être envoyée devant le parquet de Luxembourg, a communiqué l'institution, lundi matin. Une analyse plus approfondie sera réalisée et le parquet adressera son réquisitoire à la Chambre du conseil du tribunal d’arrondissement de Luxembourg. Un renvoi de l’affaire devant une juridiction de fond ou un non-lieu sera ensuite décidé.

Le parquet a reconnu une affaire «hautement complexe» de par son volet islandais et national. Cinq réquisitoires ont étendu l'instruction en mai 2011, septembre et octobre de la même année, mais également en novembre 2012 et janvier 2020. En septembre 2013 et fin 2016, des commissions rogatoires internationales avaient été réalisées en Islande, à la demande du juge luxembourgeois.

En 2013, trois anciens dirigeants de la banque et un actionnaire avaient été condamnés en Islande pour fraude, à des peines de prison allant de trois ans et demi à cinq ans et demi. Tous les trois ont été jugés pour avoir caché le fait qu'un investisseur qatarien avait utilisé l'argent prêté par la banque, afin d'acheter 5,1% de la banque en septembre 2008. Quelques semaines plus tard, la banque islandaise avait fait faillite en raison de la crise financière de l'époque.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JImmy le 03.08.2020 14:29 Report dénoncer ce commentaire

    C'est juste le début, en attendant tous les autres banques...HSCB etc etc...

  • Unicorn le 03.08.2020 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Elle est belle l'économie des riches, on est propriétaire de banques, de sociétés, d'immobiliers et d'actions avec ses prêts, donc ses dettes, le jour où l'on constatera que leurs dettes sont plus élevés que la valeur de leur patrimoine, les banques chuteront.

  • ché le 03.08.2020 22:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    *toutes

Les derniers commentaires

  • Le Prince Louis fête ses 34 ans ce lundi le 05.08.2020 07:20 Report dénoncer ce commentaire

    C'est Enrico qui va être content, il a peut-être espoir qu'il récupère ses économies pour racheter sa villa qu'il a dû vendre.Il est obligé de chanter en rue pour le moment...

  • West Must Die le 04.08.2020 12:20 Report dénoncer ce commentaire

    c'est signe que des gens bourrés de pognon y ont perdu du fric... quand les grandes banques font disparaitre les milliards des contribuables européens.. pas de procès

  • ché le 03.08.2020 22:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    *toutes

  • Unicorn le 03.08.2020 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Elle est belle l'économie des riches, on est propriétaire de banques, de sociétés, d'immobiliers et d'actions avec ses prêts, donc ses dettes, le jour où l'on constatera que leurs dettes sont plus élevés que la valeur de leur patrimoine, les banques chuteront.

  • JImmy le 03.08.2020 14:29 Report dénoncer ce commentaire

    C'est juste le début, en attendant tous les autres banques...HSCB etc etc...