Travail au Luxembourg

11 décembre 2017 13:51; Act: 11.12.2017 14:20 Print

Vers une vidéosurveillance trop systématique?

LUXEMBOURG - La Chambre des salariés exige que l'employeur continue de demander l’autorisation à la CNPD avant d'installer des caméras de surveillance.

storybild

L'employeur doit aujourd'hui demander à la CNPD avant l'installation des caméras. (photo: DR)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«Ne pas sacrifier la protection de la vie privée des salariés sur l’autel de la simplification administrative», écrit lundi, la Chambre des salariés, dans son avis concernant les projets de loi touchant la protection des données à caractère personnel. Aujourd’hui, tout employeur doit avertir la Commission nationale de la protection des données (CNPD) avant l’installation d’un système de surveillance des salariés. Avec ses deux projets de loi, le gouvernement prévoit de supprimer cet accord préalable au bénéfice d’un contrôle a posteriori.

«Certainement moins efficace», le dispositif empêchera – selon la CSL - la mise en place de dispositions «moins attentatoires à la vie privée des personnes concernées». La CSL note en effet que la CNPD évaluait la nécessité de l’installation d’une vidéosurveillance et proposait des solutions alternatives pour atteindre les mêmes finalités. «En supprimant l’exigence d’une autorisation, toute cette appréciation concrète des traitements de vidéosurveillance sur le lieu de travail ne se fera plus avant leur mise en œuvre, ce au détriment des salariés», regrette la CSL.

Elle réclame par ailleurs que la délégation du personnel de toutes les entreprises (et non plus seulement celles de plus de 150 salariés) ait un pouvoir de codécision dans la mise en place de telles caméras de surveillance.

(MC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jon54 le 11.12.2017 13:56 Report dénoncer ce commentaire

    Une mesure très certainement du goût de Mr Head Of Department

  • Jèje le 11.12.2017 15:15 Report dénoncer ce commentaire

    Que ce soit clair, sur le lieu de travail, la seule caméra autorisée est celle qui filme les accès, et éventuellement les couloirs. Si dans ton travail, il y a des caméras dans l'open space ou à l'accueil, c'est illégal. Il n'y a pas de dérogation pour cela. Et si tu es filmé dans ton resto préféré (à part encore une fois via la porte d'entrée) et bien c'est pareil, c'est illégal.

  • Salarié concerné le 11.12.2017 14:39 Report dénoncer ce commentaire

    Quoi qu'il advienne, il est important que soit considéré l'ensemble des systèmes de surveillance des salariés: caméras, badges, outils informatiques, téléphonie, géolocalisation... La vidéosurveillance n'est pas tout. Au final, tout ceci doit être justifié, minimisé pour éviter les abus et géré avec le plus grand soin possible. Il y a du boulot!

Les derniers commentaires

  • Jimmy le 12.12.2017 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai que dans beaucoup d entreprise les systèmes de vidéosurveillance ne sont pas la que pour voir si des cambrioleurs rentre dans une entreprise ou banque, mais beaucoup de responsable s'en servent bien pour d'autres choses, et bien entendus les agent de sécurité sont de mèche et très corruptible devant la loi Luxembourgeoises...Cela doit changer car à l'heure actuelle n'importe qui qui possède une cravate s'estime de voir les vidéosurveillance sans scrupule et à toutes fin..

  • ds12 le 12.12.2017 07:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les caméras ne sont là que pour calmer les angoisses des responsables sans charisme et allumer celles des employés. Un outil de productivité magnifique donc! Est ce que ces chers décideurs ont lu led bases de la psychologie?.... l'outil de motivation le plus efficace est: la gentillesse! Ca ne vous fait pas danser l'égo et les hormones c'est sur, mais c'est pourtant ce qu'il y a de mieux. Ah, et je ne suis pas communiste, et suis head de plusieurs département.... histoire d'anticiper de possibles réactions!! :-)

  • jmj le 12.12.2017 05:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui a dit que c'était pour motiver les troupe la caméra remplace le fouet de nos ancêtres il y a d'autre méthode du genre réunion cordial conseil  chacun prime de fidélité (rendement ) merci patron

  • Citoyen le 11.12.2017 23:55 Report dénoncer ce commentaire

    Un conseil est tout simplement la transparence. Aux employeurs d'expliquer aux salariés les mesures de surveillance mises en place. Quels moyens et comment tout est légalement fait. Et comme lu, cela va des caméras, à l'utilisation d'Internet jusqu'aux lots des badges d'ouverture des portes.

  • has6 le 11.12.2017 19:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et dire qu’il y en a qui travaillent pendant que certains pseudo cadres se permettent de passer leur temps à les observer?!?!

    • Waii le 11.12.2017 21:30 Report dénoncer ce commentaire

      Et alors??? Où est le problème??