Politique européenne

26 août 2019 14:15; Act: 26.08.2019 15:07 Print

Von der Leyen prépare sa future Commission

Le futur exécutif européen est actuellement en préparation, 25 des 27 États concernés ayant proposé un commissaire. La future présidente doit entamer les consultations.

storybild

Ursula von der Leyen prendra la tête de la prochaine Commission européenne. (photo: AFP/Oscar del Pozo)

Sur ce sujet
Une faute?

La future présidente de la Commission européenne, l'Allemande Ursula von der Leyen, engage cette semaine le processus en vue de former son équipe dirigeante. Si le travail de réflexion commence dès lundi, «la présidente Von der Leyen entamera les entrevues avec les candidats (commissaires) demain», soit mardi, selon l'un de ses porte-parole. Pour le moment, 25 des 27 pays de l'UE ont fourni des propositions, avec notamment Nicolas Schmit (LSAP) pour le Luxembourg. Seuls manquent encore les noms français et italien, sachant que le Royaume-Uni, qui doit quitter l'Union le 31 octobre, ne sera pas représenté au sein du futur exécutif européen.

Le Belge Didier Reynders, proposé ce week-end par son pays, sera l'un des premiers auditionnés. Mme Von der Leyen, confirmée de justesse par le Parlement européen en juillet, à la succession de Jean-Claude Juncker, doit prendre ses nouvelles fonctions le 1er novembre. Elle souhaiterait attribuer les portefeuilles aux futurs commissaires d'ici à la mi-septembre, avant la séquence des auditions par les eurodéputés, qui devront valider les noms. Le processus doit se conclure par le vote d'investiture du nouvel exécutif bruxellois, le 22 octobre.

Concernant la parité hommes/femmes, «nous nous en approchons», a indiqué Ursula von der Leyen. L'objectif de l'ancienne ministre allemande de la Défense est d'avoir autour d'elle 13 femmes et 13 hommes, respectant aussi l'équilibre entre les principaux partis politiques (conservateurs du PPE, socialistes, libéraux). À ce stade elle s'est vu proposer dix noms féminins. Le Portugal et la Roumanie ont suggéré en août chacun deux noms, une femme et un homme, comme le souhaitait Mme von der Leyen.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Michael le 26.08.2019 17:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    von der leyen etait elu par les bilderberger en 2014

Les derniers commentaires

  • Michael le 26.08.2019 17:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    von der leyen etait elu par les bilderberger en 2014