Fêtes de Wallonie

15 septembre 2019 14:37; Act: 16.09.2019 09:36 Print

Xavier Bettel ironise avec les politiciens belges

LUXEMBOURG/NAMUR – Invité aux Fêtes de Wallonie, le Premier ministre luxembourgeois a eu quelques bons mots pour ses hôtes, après les changements politiques.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Xavier Bettel s’est autorisé quelques plaisanteries samedi au théâtre de Namur lors des Fêtes de Wallonie. Son discours, survenu entre celui de personnalités politiques belges, a été marqué par quelques blagues à propos des politiciens belges, après les derniers rebondissements politiques, note Le Soir.

«Willy, j’avais prévu un discours pour te remercier, mais tout change tellement vite en Belgique», a indiqué le Luxembourgeois, à propos de Willy Borsus. Ce dernier lui avait envoyé l’invitation en tant que président du Parlement wallon, mais il est devenu vice-président du gouvernement régional la veille des cérémonies. Bettel a aussi ironisé sur le fait que le Grand-Duché était invité pour la première fois aux Fêtes de Wallonie, lors de la 96e édition.

Dans le reste de son discours, Xavier Bettel a évoqué les liens entre le Luxembourg et la Wallonie, mais aussi les défis communs appelant à «une coopération», comme la digitalisation. «Le Luxembourg et la Wallonie, c’est une relation de voisinage affectueuse avec un passé commun. Mais avant tout, c’est une relation avec beaucoup de potentiel pour coopérer encore davantage dans le futur», a-t-il indiqué, dans des propos rapportés par le gouvernement luxembourgeois.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • FullmétalJF le 16.09.2019 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    Il est vrai que les institutions belges sont d'une complexité exceptionnelle en Europe, avec, notamment, des ministres fédéraux, communautaires et régionaux. Autre exemple: la "Fédération Wallonie-Bruxelles" désigne en fait la Communauté Française (de Belgique), cette dernière appellation figurant cependant toujours sur les diplômes délivrés dans la partie francophone du pays, et je ne parle même pas de la situation de Bruxelles. Alors...

  • Henck le 16.09.2019 08:00 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous pouviez faire passer le message sur la double taxation des dividendes auprès de vos amis monsieur Bettel cela ferait du bien à certains de vos travailleurs frontaliers 15 % ici et de nouveau 30 % là-bas., cela fait bcp , bcp trop alors qu on parle de non double taxations des revenus

Les derniers commentaires

  • FullmétalJF le 16.09.2019 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    Il est vrai que les institutions belges sont d'une complexité exceptionnelle en Europe, avec, notamment, des ministres fédéraux, communautaires et régionaux. Autre exemple: la "Fédération Wallonie-Bruxelles" désigne en fait la Communauté Française (de Belgique), cette dernière appellation figurant cependant toujours sur les diplômes délivrés dans la partie francophone du pays, et je ne parle même pas de la situation de Bruxelles. Alors...

  • Henck le 16.09.2019 08:00 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous pouviez faire passer le message sur la double taxation des dividendes auprès de vos amis monsieur Bettel cela ferait du bien à certains de vos travailleurs frontaliers 15 % ici et de nouveau 30 % là-bas., cela fait bcp , bcp trop alors qu on parle de non double taxations des revenus

    • Joshua le 16.09.2019 09:19 Report dénoncer ce commentaire

      La double taxation est l'affaire du pays de résidence du frontalier. Au GDL ils payent leurs impôts comme tout le monde et basta, le reste ne concerne plus le GDL.

    • Laissez-moi tranquiiiille! le 16.09.2019 14:01 Report dénoncer ce commentaire

      Heu...je ne comprends pas votre commentaire de double imposition. Je suis belge, résidant en Belgique et je travaille au GDL donc mes impôts sur le revenu sont entièrement luxembourgeois, sur ma déclaration belge je met juste le salaire brut et net pour l'année de l’exercice, je coche « revenu étranger » en précisant le pays et quand l’Etat belge me renvoie la copie, j’ai toujours eu « 0€ » à payer, et cela fait 15 ans que ça dure...pour encore longtemps j’espère!?!?