Caravan Palace à l'Atelier

12 février 2016 12:45; Act: 12.02.2016 13:04 Print

«Avancer en faisant évoluer l’électro-​​swing»

LUXEMBOURG - Caravan Palace, groupe français pionnier de la scène électro-swing, sera de passage sur la scène de l'Atelier dimanche soir. Interview.

storybild

Caravan Palace était passé à la Rockhal en octobre 2012 après la sortie de leur deuxième album. (photo: Antoine Delaporte)

Sur ce sujet
Une faute?

L’essentiel: Votre dernier album est paru en octobre. Vous aviez envie de sonorités différentes?

Hugues : Exactement. Nous vivons une époque plutôt compliquée, mais musicalement foisonnante. Et nous avions envie d’inclure d’autres sons. Nous essayons d’avancer en faisant évoluer l’électro-swing, à l’instar d’autres artistes.

Si l’ambiance est légèrement plus dure, le rythme est toujours au cœur…

Nous voulions des sons plus «badass», et ralentir aussi un peu les tempos. Cela doit être l’influence du dubstep, et des sons future bass et future beats, venus du Royaume-Uni. C’est une ambiance qui nous parle, qui réveille notre côté animal. Nous avons trouvé une patte, que l’on peut manipuler tout en gardant notre identité.

La house est plus présente. Elle fait partie de vos racines musicales?

C’était l’esprit de base, nous avons essayé de le retrouver dès le premier album. Mais peut-être qu’à nos débuts, nous voulions inclure un peu trop de références. Aujourd’hui, notre son est plus épuré, nous maîtrisons mieux la technique.

Le titre de l’album («‹I°_°I›») a fait parler. C’était le but?

Oui, en espérant que les gens se prennent au jeu. Il y a aussi l’idée que le robot, déjà présent dès le départ, se dématérialise au fil du temps. Le côté virtuel est beaucoup plus présent qu’à nos débuts. Entre 2006 et 2016, beaucoup de choses ont changé.

Cet esprit festif que vous véhiculez, les gens en ont plus que jamais besoin…

Oui, et nous l’avons senti au moment des attentats de Paris. Nous avons annulé une date, mais nous voulions absolument enchaîner. D'ailleurs, l'Olympia fut un moment mémorable.

À ce propos, comment se passe la tournée?

Très bien. Nous avons beaucoup de dates prévues cette année, des festivals différents, dans de nombreux pays. L’électro-swing s’exporte aujourd’hui partout. Nous tournons davantage à l’étranger qu’en France, avec notamment cinq semaines aux États-Unis.

Que va-t-on découvrir pour votre nouveau show?

Nous avons quasiment réussi à adapter tous les nouveaux morceaux sur scène. Nos lumières sont très carrées. Mais ce qui reste important, c’est l’interaction avec les gens. Nous ne voulons pas tuer la spontanéité. Sur scène, nous sommes une grande famille. Chacun a sa spécificité, et il n’y a pas de frustration.

(Recueilli par Cédric Botzung)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.