Concert au Luxembourg

28 avril 2015 22:43; Act: 29.04.2015 10:27 Print

La Rockhal a sacré la reine Christine

ESCH-BELVAL - Celle qui souffle un vent de fraîcheur sur la pop française a installé son univers original, mardi soir.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Des caves londoniennes aux scènes new-yorkaises, en passant évidemment par les plus grandes salles françaises, la trajectoire de Christine and the Queens ne doit rien au hasard. C’est à sa persévérance et surtout à son talent que la Française doit son succès exceptionnel. Alors qu’elle était déjà venue, quasi incognito, jouer au Luxembourg, la chanteuse de 26 ans revenait triomphalement, mardi soir, accueillie par 6 500 fans à la Rockhal.

En mélangeant anglais et français, pop, électro, chanson et R’nB (avec sa reprise de «Photos souvenirs» de William Sheller), Christophe et Kanye West («Paradis perdus», en rappel), Christine and the Queens offre un univers singulier et unique, ponctué de chorégraphies sophistiquées, empruntant à Michael Jackson, idole à laquelle Christine rendait encore hommage en reprenant «Who Is It».

Accompagnée de quatre danseurs et trois musiciens, au cœur d'une scénographie minimale soutenue par des lumières rouges et bleues, Héloïse Letissier, de son vrai nom, rayonnait par son énergie et son talent, autant que par son humour et son aisance à communiquer. Les beats lourds et épurés dévoilaient un groove irrésistible («Christine») et ultra efficace («Ugly Pretty»). Ses tubes («Saint Claude») cotoyaient des extraits de hits dance «Pump Up The Jam». «Tu peux être comme tu veux Ici, c'est un espace de liberté, et il n'y a que de l'amour» résumait-elle. Un état d'esprit volontiers partagé.

(Cédric Botzung/L'essentiel)