Awolnation

05 juin 2014 10:00; Act: 04.06.2014 19:21 Print

«Le meilleur show que vous n’ayez jamais vu»

Le groupe de rock alternatif américain Awolnation continue de tourner avec son tout premier album.

Une faute?

L'essentiel: Pourquoi faire une nouvelle tournée alors que vous n’avez pas sorti de nouvel album depuis plus de trois ans?

Aaron (chanteur): Simplement parce que nos fans veulent encore nous entendre jouer. Mais nous interprétons aussi un nouveau morceau en concert.

Y a-t-il un nouvel album actuellement en préparation?

Oui, il est presque terminé, mais nous n’avons pas encore de date de sortie. Nous ne sommes pas certains que ce sera en 2014.

Composez-vous seul vos chansons?

Oui, je fais tout seul. Le projet a commencé en solo, mais maintenant, Awolnation se présente comme un groupe.

Comment se passe la tournée européenne?

Très bien. Nous avons de superfans en Europe. C’est vraiment excitant de voir la connexion avec le public malgré la barrière de la langue. Les gens apprécient nos mélodies et chantent nos paroles avec nous.

À quoi peuvent s'attendre les spectateurs lors du concert de jeudi soir?

Au meilleur concert qu’ils n’aient jamais vu!

Comment arrivez-vous à garder l’équilibre entre la tournée et votre vie personnelle?

Ce n’est pas facile. Mais ma vie personnelle va très bien en ce moment et ça rend le tout plus facile. Le secret pour garder l’équilibre, c’est d’emmener ma vie personnelle avec moi, en tournée.

Vous prévoyez de participer à de nombreux festivals cet été. Quelles sont les différences avec la tournée?

C’est très amusant! Nous avons la chance d'assister à des concerts. Nous jouons aussi avec d’autres groupes, nous ne sommes pas la seule tête d’affiche et ça réduit la pression qu’il y a sur nos épaules. Nos prestations sont également plus courtes.

Recueilli par Stéphanie Lavoie

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).