Attentats à Paris

16 décembre 2015 10:47; Act: 16.12.2015 11:59 Print

Salah Abdeslam aurait pu être arrêté à Molenbeek

Le ministre de la Justice belge a révélé que la police a manqué de peu l'homme, activement recherché pour son implication dans les attentats du 13 novembre.

storybild

La police n'est pourtant pas intervenue durant la nuit du 15 au 16 novembre. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'histoire pourrait prêter à sourire, si les conséquences n'étaient pas aussi graves pour l'enquête sur les attentats de Paris, survenus le 13 novembre. Le ministre belge de la Justice a en effet confié à la chaîne VTM que le terroriste recherché avait bel et bien été repéré à Molenbeek, 48 heures après les faits. Il se serait trouvé dans un appartement de cette ville connue pour être un terreau pour les djihadistes belges et français.

La police n'est pourtant pas intervenue durant la nuit du 15 au 16 novembre, précise Koen Geens dans une interview à paraître ce mercredi soir. Les agents auraient dû attendre l'obtention d'un mandat de perquisition pour intervenir en fin d'après-midi. Mais Salah Abdeslam avait déjà pris la poudre d'escampette. Mais comment expliquer un tel manque de réactivité? Les perquisitions sont en fait interdites par le code pénal belge, entre 23h et 5h, sauf cas d'urgence comme les incendies et les flagrants délits.

Cette faille juridique a donc permis à l'ennemi numéro 1 de fuir, selon divers sites belges qui relayent l'information.

(L'essentiel/nxp)