Procès Bommeleeër

19 novembre 2013 16:17; Act: 19.11.2013 16:55 Print

«Une affaire d'État qui ne sera pas élucidée»

LUXEMBOURG - Lundi, l'ancien juge d'instruction Prosper Klein a fait état des «forces puissantes en œuvre» pour couvrir les attentats.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Ce lundi, Prosper Klein, juge d’instruction entre 1985 et 1991, a été entendu par la chambre criminelle du Luxembourg pour la 88e journée de procès dans l’affaire du Bommeleeër. Devant le tribunal, il a indiqué avoir su tout de suite qu’il s’agissait d’une «affaire d’État, qui ne pourrait pas être résolue jusqu’à aujourd’hui». Le cerveau des attentats serait alors à chercher du côté des hautes sphères de la gendarmerie. Les auteurs des attaques avaient, selon lui, des informations seulement réservées aux initiés: «Les auteurs savaient exactement ce qu’ils faisaient. Je ne crois pas aux coïncidences».

Klein a également signalé que des témoignages et des traces ont été cachés et que l’intégrité des enquêteurs a été entravée. L’enquêteur Jean Disewiscourt ne lui apportant que des réponses parcellaires, il avait décidé de l'écarter du dossier. La direction de la gendarmerie avait à l’époque systématiquement «érigé des murs entre les enquêteurs et les magistrats» mais il n’avait aucune idée d’un groupe au sein de la police qui «pourrait apparemment couvrir de telles attaques avec la bénédiction des plus hautes autorités». Un groupe à la «mentalité de putschistes» et «des gens qui n’ont aucun respect pour la société civile» selon lui.

«Des forces puissantes»

Prosper Klein a également déploré que rien n’ait été fait sur le plan politique pour clarifier l’affaire. Une requête personnelle à celui qui était alors procureur d’État n’avait pas amélioré la coopération avec la direction de la police. Depuis lors, il est convaincu que «les forces puissantes sont à l’œuvre» pour couvrir ces attentats. C’est dans ce contexte que le ministre CSV de la Justice, Luc Frieden, aurait mis en garde qu’en cas «de guerre entre la police et la justice, ce serait la police qui gagnerait».

Ce mardi, le colonel Charles Bourg est confronté à Prosper Klein. L’ancien juge d’instruction se souvient de la présence de Bourg sur les lieux de l’attentat du Findel en 1985. Il lui aurait demandé à plusieurs reprises la scène d’attentat avant d’obtenir une réponse. Ancien directeur des opérations de la gendarmerie, Charles Bourg sera à la barre en tant que témoin.

(mth/L'essentiel Online/jv)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Mil160 le 19.11.2013 19:14 Report dénoncer ce commentaire

    Vous qui avez montrez pour une fois peur?quand L.Frieden vous avez mis en garde Guerre entre Flics et Justice que les flics gagneraient Connaissant votre réputation d'amis avocats comment vous réagissez envers eux et les gens? Désolé Mr. Klein ou vous savez qui c'était ou c'était la première fois que vous aviez peur de Nos Supers Gouvernements une bonne question M. Klein non? Surtout que tout le monde coupable où NON- témoin vous les aviez toujours traité comme de la plèbe Ou vous savez ou non? Mais vous savez comme moi Les Ripoux chez les Flics ne manquent pas Bonne chance Monsieur Klein

  • Phil57100 le 20.11.2013 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    Cela en dis long sur l'état d'une démocratie.....

  • Enola Gay le 19.11.2013 23:55 Report dénoncer ce commentaire

    C'est rigolo! Je me demande qui paye pour découvrir quoi et qui profitera de ce dénouement quel qu'il soit. On ne comprend rien à rien sauf qu'il y a une guerre politico flico renseigno genero et que de toute façon, les simples quidams que nous sommes n'auront jamais de vraies réponses! Encore une fois, à qui cela profite, pourquoi et nous????

Les derniers commentaires

  • Bepe 8 le 20.11.2013 18:21 Report dénoncer ce commentaire

    Est ce qu'il parle du hors jeu de Benzema ou de la main de Thierry Henri?

  • paul le 20.11.2013 18:14 Report dénoncer ce commentaire

    Comme elle l’a fait avec les officiers de police, la juge devrait interroger avec la même assiduité les anciens enquêteurs, juges de paix et procureurs. Pourquoi ils ont abandonné des pistes de suspect prometteurs ? Pourquoi ils ont en réalité rien fait ? Pourquoi ils n’ont pas mêlé le SREL à l’enquête ce qui aurait été logique en cas de terrorisme.

  • jojo le 20.11.2013 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    Pur exemple de la mafia dans l'état, la police, les juges, les procureurs et les avocats. tel est le sens d'une grande famille heureuse, le vrai visage du pays

    • Coeur révélateur le 20.11.2013 18:35 Report dénoncer ce commentaire

      Et quand vous connaissez les secrets des franc-maçons et des chevaliers de l'ordre de malte, qui ne dévoilent jamais rien mais qui siègent à l'ONU, vous savez pourquoi rien ne sera révélé, surtout rien sur le rôle du prince, et rien par les juges.

  • Phil57100 le 20.11.2013 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    Cela en dis long sur l'état d'une démocratie.....

  • Vindulux le 20.11.2013 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai honte en 2013 de vivre dans une monarchie qui n'est qu'une république bananière et un paradis fiscal pour les mafias. Comment pouvons nous accepter que l'on nous cache la vérité?