Brexit

02 mars 2018 10:59; Act: 02.03.2018 13:49 Print

May reconnaît qu'il y aura des sacrifices à faire

Pressée par les Européens de présenter une vision réaliste de l'après Brexit, la Première ministre Theresa May doit dévoiler vendredi ses intentions pour l'après-Brexit.

storybild

La dirigeante conservatrice «reconnaîtra» vendredi dans un discours «qu'il y a des choses que nous ne pouvons pas avoir alors que nous quittons le marché unique et l'union douanière». (photo: AFP)

Sur ce sujet

Lors d'un discours très attendu à Londres, la chef du gouvernement défendra vendredi l'idée d'un «accord le plus large possible», «couvrant plus de secteurs et avec davantage de coopération que n'importe quel accord de libre-échange dans le monde aujourd'hui», selon des extraits transmis par ses services. «Je crois que c'est réalisable parce que c'est dans l'intérêt de l'UE aussi bien que le nôtre», ajoutera-t-elle, relevant que «la tâche consistera à gérer la relation une fois que nous aurons deux systèmes juridiques différents».

Mais la dirigeante conservatrice «reconnaîtra» également «qu'il y a des choses que nous ne pouvons pas avoir alors que nous quittons le marché unique et l'union douanière», a affirmé vendredi matin le ministre des Transports, Chris Grayling, sur la BBC. Une manière de répondre à nombre de dirigeants européens qui ont accusé les Britanniques de poursuivre une politique du beurre et de l'argent du beurre.

Forcément des «frictions»

Jusqu'ici, Londres a expliqué vouloir quitter le marché unique et l'union douanière tout en obtenant un accord qui réduirait autant que possible les droits de douane et les démarches administratives. Le gouvernement britannique souhaite un accès «sans friction au marché unique». «La friction est un effet secondaire inévitable du #Brexit. Par nature», a encore tweeté jeudi le président du Conseil européen Donald Tusk, peu avant de rencontrer Mme May à Londres.

Son discours devrait aussi être l'occasion de sonner le rappel des troupes. Theresa May est dans une position plus que délicate, à la tête d'un pays divisé entre partisans et adversaires du Brexit, et prise en tenaille au sein même de son parti.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • NDYE le 02.03.2018 11:27 Report dénoncer ce commentaire

    Le beurre et l'argent du beurre, le sourire de la crémière en prime !

  • jean le 02.03.2018 12:42 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère que les dirigeants de l'UE en ont bien conscience , si être dans l'UE de donne pas plus d'avantages , d'autres suivont le modèle anglais....

  • Gesticulation le 02.03.2018 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    2 questions simples : Les anglais sont-ils en position de force? Si non, alors pourquoi on négocie? la question bonus : Eux ont-ils négocié avec nous avant de nous planter un couteau dans le dos?

Les derniers commentaires

  • Lux le 02.03.2018 23:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de cadeau , on quittant l’Europe les GB savaient ce qu’ils faisaient ! Pas questions de leur faire plaisir ! Ils nous ont fait ......durant des années !ils devaient tjrs avoir et faire autrement et j’en passe ! Ils doivent sentir et se rendre compte que leur décision il ne suffit pas de l’avaler mais il faut la digérer . Personnellement, je plains ceux qui avait voter contre le Brexit ! Pour les autres, l’avenir nous dira ce que May leur fera gober !

  • Queue2Castor le 02.03.2018 16:55 Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que le message de Mr BARNIER n'a pas été assez clair, pourtant le graphique résumait bien leurs options...

    • Virginie le 03.03.2018 00:34 Report dénoncer ce commentaire

      Qu'apporte au citoyen les accords de libre échange signés à tour de bras par l'Europe, sans aucun débat démocratique ? Un moment, il faudra tout de même se poser des questions; L'Europe actuellement est trop opaque et ne sert pas le citoyen européen !

  • Gesticulation le 02.03.2018 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    2 questions simples : Les anglais sont-ils en position de force? Si non, alors pourquoi on négocie? la question bonus : Eux ont-ils négocié avec nous avant de nous planter un couteau dans le dos?

    • Justinne le 02.03.2018 18:19 Report dénoncer ce commentaire

      planter un couteau dans le dos ? Non, ils ont seulement affirme ne plus vouloir de l'Europe. C'est avant qu'ils plantaient des couteaux dans le dos : quand ils étaient à l'intérieur et disaient non à tout ...

  • Just my opinion le 02.03.2018 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    Ce feuilleton politique de 2000 épisodes attendus me lasse déja franchement avant-même que la première saison ne se termine! Scénario insipide, peu de suspense, acteurs peu impliqués et d'une grande nullité, bref, j'abandonne!

  • Brexit asap le 02.03.2018 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    Et puis quoi encore... Rien ! J'espère que l'UE ne leur accorde pas un seul accord allant dans leur sens !