Brexit

08 février 2018 19:11; Act: 08.02.2018 19:24 Print

Londres accuse l'UE de «mauvaise foi»

Le projet de sanctions de l'UE pour encadrer la période de transition après le Brexit est «peu judicieux» et «de mauvaise foi», a dénoncé le ministre britannique chargé du Brexit.

storybild

Les tensions sont vives entre l'UE et Londres.

Sur ce sujet

«Je ne pense pas que c'était faire montre de bonne foi que de publier ce document au langage franchement discourtois, impliquant qu'ils pourraient arbitrairement mettre fin à la période de transition», a déclaré le ministre David Davis aux médias. «C'est de mauvaise foi et peu judicieux de publier ça». Il commentait le document dévoilé mercredi par l'Union européenne, qui comporte un arsenal de sanctions pour «éviter un jeu déloyal» de la part de Londres durant la période de transition après le divorce.

Le projet de texte fixant les règles imposées au Royaume-Uni pour la période de transition après sa sortie de l'UE le 29 mars 2019 prévoit la possibilité de sanctions, notamment «un mécanisme permettant à l'Union de suspendre certains bénéfices pour le Royaume-Uni découlant de sa participation au marché unique».

«Très difficile à accepter pour Theresa May»

Cette clause incluse sous forme de notule dans le projet d'accord a été ajoutée à l'occasion de la reprise des négociations mardi à Bruxelles. «L'Union européenne répond à la demande de Theresa May de pouvoir bénéficier du marché unique et de l'Union douanière pour un temps limité pendant lequel tous doivent jouer selon les mêmes règles», avait expliqué Stefaan De Rynck, conseiller de Michel Barnier, le négociateur en chef de l'UE, dans un message posté sur son compte Twitter. «Prévoir la possibilité de sanctions en cas de jeu déloyal fait partie de tout accord», avait-il souligné.

Cet ajout avait provoqué dès mercredi la colère de plusieurs députés conservateurs au Royaume-Uni. «Ces menaces idiotes montrent à quel point l'Union européenne a peur», avait réagi l'influent député conservateur britannique Bernard Jenkin sur la BBC. «Ce sera très difficile à accepter pour Theresa May», avait pour sa part jugé Jacob Rees-Mogg, l'un des principaux rivaux politiques de la Première ministre.

Demeurer dans le marché unique permettra au Royaume-Uni de continuer à faire du commerce sans barrières ni contrôles douaniers pendant la transition, tandis que les citoyens britanniques pourront continuer de vivre et de travailler dans n'importe quel autre État de l'UE.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Frisqupounette le 09.02.2018 09:48 Report dénoncer ce commentaire

    Fallait pas partir, Les anglais ne peuvent pas avoir le beurre, l'argent du beurre, et nous demander de rester en concubinage avec la crémière...

  • Joyce B le 08.02.2018 22:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont voulu sortir, qu'ils sortent et sans période de transition.

Les derniers commentaires

  • Frisqupounette le 09.02.2018 09:48 Report dénoncer ce commentaire

    Fallait pas partir, Les anglais ne peuvent pas avoir le beurre, l'argent du beurre, et nous demander de rester en concubinage avec la crémière...

    • Niet le 10.02.2018 11:44 Report dénoncer ce commentaire

      Ils ne sont pas partis!

  • Joyce B le 08.02.2018 22:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont voulu sortir, qu'ils sortent et sans période de transition.