Catalogne

06 décembre 2017 15:31; Act: 06.12.2017 17:48 Print

Puigdemont reste en Belgique «pour l'instant»

Le président déchu de la Catalogne restera exilé au moins jusqu'aux élections régionales prévues le 21 décembre et auxquelles il est candidat.

storybild

Puigdemont et ses ministres resteront en Belgique au moins jusqu'aux élections. (photo: AFP/Emmanuel Dunant)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Carles Puigdemont, président destitué de la Catalogne, visé par des poursuites judiciaires en Espagne, a annoncé son intention de rester en Belgique «pour l'instant», mercredi, au lendemain du retrait par un juge espagnol du mandat d'arrêt européen qu'examinait la justice belge.

Après ce retrait, «est-ce qu'on peut circuler sans souci dans l'Union européenne? Pour l'instant, on n'a pas la réponse, on va rester ici», a déclaré M. Puigdemont lors d'une conférence de presse à Bruxelles au côté des quatre anciens conseillers-ministres catalans exilés comme lui en Belgique le 30 octobre.

Mandat d'arrêt espagnol

Le dirigeant indépendantiste a ensuite précisé qu'il n'excluait pas de rentrer dans son pays après les élections régionales du 21 décembre en Catalogne, mais sous certaines conditions. Il faudrait, a-t-il expliqué, que le vote des Catalans aboutisse à une reconduction du gouvernement séparatiste déchu fin octobre, et que l'État espagnol s'engage à respecter ce résultat électoral.

Mardi, la justice espagnole a renoncé à demander à la Belgique l'extradition de M. Puigdemont, candidat aux élections du 21 décembre, préférant attendre qu'il revienne de lui-même en Espagne pour l'arrêter. Cela va clore la procédure ouverte devant la justice belge le mois dernier. La Cour suprême espagnole a cependant fait savoir que le juge à l'origine de cette décision surprise maintenait le mandat d'arrêt espagnol visant l'ex-président catalan et ses quatre ex-ministres. Ils risquent donc d'être interpellés s'ils rentrent en Espagne.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mikolas le 06.12.2017 16:48 Report dénoncer ce commentaire

    Mais rentre chez toi bon sang! Pourquoi es-tu donc venu te planquer dans un pays qui ne veut pas des polémiques que tu ravives!

  • Catalunya independent le 06.12.2017 22:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que direz-vous de demain, jeudi 7 décembre, jour où des milliers de catalans seront à Bruxelles pour manifester en faveur de la Liberté d'expression et en faveur de l'indépendance?

  • Raphaël le 06.12.2017 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    C'est simple: Puigdemont réclame l'impunité judiciaire totale et être lavé de toutes ses violations extrêmement graves de la Constitution. Chose impossible, car le droit espagnol est très clair à ce sujet. La Belgique est un des seuls pays où la "rébellion" n'existe pas. Les menottes l'attendent aussitôt revenu. Mais il ne reviendra jamais. Car s'il revient, sa peine, après un proces équitable, risque d'être très lourde. Pas pour ses idées indépendantistes, mais pour ses faits, inimaginables, dans un Etat de droit.

Les derniers commentaires

  • Catalunya independent le 06.12.2017 22:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que direz-vous de demain, jeudi 7 décembre, jour où des milliers de catalans seront à Bruxelles pour manifester en faveur de la Liberté d'expression et en faveur de l'indépendance?

    • PAX VOBISCUM le 07.12.2017 08:38 Report dénoncer ce commentaire

      Qu'ils auraient pu le faire chez eux? ...Et que de toute façon ils ne nous interressent pas.

    • cassepasles le 07.12.2017 09:09 Report dénoncer ce commentaire

      et aussi qu ils se sont fait invité a Brux par des indépendantistes et négationnistes Flamands. Donc pour résumer c'est un peu comme si Franco n'avait pas existé.... Ils n'osent pas manifester à Madrid????

    • Phoenix le 07.12.2017 09:17 Report dénoncer ce commentaire

      Je leur dirais tout simplement qu'ils sont en minorité en Espagne à vouloir cette indépendance et qu'à ce titre, comme dans toute démocratie, ils n'ont plus qu'à se taire et suivre l'avis du peuple.

    • Katia Martz le 07.12.2017 13:12 Report dénoncer ce commentaire

      Ils n'ont qu'à demander des comptes à ceux qui avaient voté pour le rattachement à l'Espagne!

  • Belge. le 06.12.2017 22:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bienvenue au futur Président de la Catalogne indépendante et souveraine.

    • Eddy Nicolas le 07.12.2017 08:42 Report dénoncer ce commentaire

      Les événements ont montrés que si les Catalans ont un fort désir pour plus d'autonomie, ils préfèrent en revanche leur petit confort personnel (et la stabilité de leur pouvoir d'achat) aux alléas d'une indépendence pleine et entière.

  • ceraphyn le 06.12.2017 21:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Premier réfugié politique européen en Absurdistan. Vas-y, rends-toi utile, prépare le référendum d'indépendance de la Flandre puisque la Belgique tolérante l'interdit...

  • JHL le 06.12.2017 17:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La mouche Vous persistez à défendre un individu qui s’est mis hors la loi en procédant à des élections interdites pour la cour constitutionnelle espagnole. Et en plus, il a des exigences pour son retour.. C’est un comble!!! J’ai plus de respect pour les élus indépendantistes qui sont restés sur place qui assument et défendent leurs idées, même si je ne les partage pas

    • La Mouche le 06.12.2017 17:41 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne le défends pas! Je m'attaque juste à l'idée qu'il va avoir un procès équitable, car ca n'arrivera jamais! Je suis d'accord sur le fait qu'il ait permis à des gens de voter, ca c'est très bien, mais pas d'accord d'avoir déclaré unilatéralement la Catalogne indépendante... Je suis pour l'indépendance de la Catalogne, mais pas comme ça... Et si ce n'est pas possible, alors il faut que l'Espagne change et rentre définitivement dans le 21e siecle! Toutes les régions avec les mêmes droits!!!

    • Paul le 06.12.2017 20:33 Report dénoncer ce commentaire

      Il a été élu par le vote de peuple Catalan et s'il va être de nouveau élu vous allez dire quoi ? C'est le choix de peuple Catalan ou bien ils sont tous indépendantiste ? Élection d'indépendance est interdite en Serbie aussi et regarder Kosovo...

    • Julia Peters le 07.12.2017 08:43 Report dénoncer ce commentaire

      La constitution espagnole est une abomination héritée du franquisme.

    • LeBelge le 07.12.2017 13:02 Report dénoncer ce commentaire

      @La Mouche, s'il rentrait (ce qui n'arrivera jamais), il aurait bel et bien un procès équitable. Le problème, c'est votre compréhension de l'équité. L'équité implique le respect des droits mais n'exclut pas le respect de la loi (devoirs). Pour vous, "équitable" impliquerait qu'il soit blanchi. Ce serait le cas s'il n'avait pas commis d'actes illégaux.

  • Mikolas le 06.12.2017 16:48 Report dénoncer ce commentaire

    Mais rentre chez toi bon sang! Pourquoi es-tu donc venu te planquer dans un pays qui ne veut pas des polémiques que tu ravives!

    • Jules Pernet le 07.12.2017 08:50 Report dénoncer ce commentaire

      Effectivement et c'est valables pour la plupart des pays d'Europe. On a fait pression sur Madrid pour qu'on ne nous force pas à être responsbles ou co-responsables de cette extradition. Et puis au final cela arrange bien Madrid car une extradition impliquerait l'invalidation obligatoire des chefs d'accusation qui n'ont pas d'existence légale dans le pays qui extrade (Dans le cas de la Belgique cela aurait éliminé la rebellion et la desobeissance.