Centrale nucléaire

09 mai 2014 11:22; Act: 09.05.2014 14:43 Print

Dix salariés de Cattenom ont été contaminés

CATTENOM - Les membres d'une équipe travaillant sur l'un des réacteurs à l'arrêt de la centrale nucléaire mosellane ont déclenché les détecteurs de contamination, indique vendredi la presse lorraine.

storybild

Les dix salariés contaminés ont été autorisés à rentrer chez eux. Ils font l'objet d'un suivi médical. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet
op Däitsch

Nouvel incident sur le site nucléaire mosellan de Cattenom. Selon Le Républicain Lorrain dans son édition de vendredi, dix employés ont déclenché, mercredi, les détecteurs de contamination en sortant de la zone dite nucléaire. Tous travaillant pour une entreprise sous-traitante, les salariés travaillaient dans le bâtiment des auxiliaires, situé à côté du réacteur n° 2, à l'arrêt depuis le 12 avril dernier. La contamination serait alors intervenue lors d'un travail sur des pompes d'un circuit secondaire de refroidissement.

Prises en charge par le service médical de la centrale, ils ont été soumis à une batterie de tests. Selon le quotidien lorrain, les résultats confirment un dépassement du seuil toléré. Des traces «en-dessous du taux d'intégration de dose», selon EDF, gérant du site de Cattenom. Et Guy Catrix, directeur de la centrale nucléaire lorraine de préciser que «cet événement n'est pas très significatif. C'est un niveau très faible, largement en dessous de tous les seuils».

Des analyses sont actuellement en cours dans le bâtiment où s'est déroulée la contamination pour en connaître l'origine. Ce nouvel incident survient deux semaines après que Cattenom a été rappelé à l'ordre par l'Autorité de la sûreté nucléaire qui dénonçait les mauvais résultats de la centrale en matière de radioprotection. Les personnels contaminés ont été autorisés à rentrer chez eux, précise le quotidien lorrain. Ils feront l'objet d'un suivi médical, même si les éléments de contamination devraient être éliminés prochainement par «voie naturelle».

(L'essentiel)