Prévention

25 juin 2012 11:27; Act: 25.06.2012 14:43 Print

Comment réagir en cas de soucis à Cattenom?

LUXEMBOURG - Afin de coordonner les actions dans les pays de la Grande Région en cas d'accident nucléaire au sein de la centrale nucléaire lorraine, les quatre pays concernés veulent coordonner leurs actions.

storybild

Le premier des trois exercices de coordination des services de secours de la Grande Région débuteront le 27 et 28 juin et prendront comme hypothèse une explosion de la centrale nucléaire de Cattenom. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Apprendre à collaborer et à réagir le plus efficacement possible en cas d'accident nucléaire à Cattenom. Voici l'objectif de la série d'exercices de prévention prévue dans la Grande Région dans les mois à venir. Divisés en trois parties, ces exercices débuteront les 27 et 28 juin prochains simultanément au Luxembourg, en Belgique, en France et en Allemagne. Une première phase qui ne concernera uniquement les autorités régionales ou nationales.

Ainsi, mercredi et jeudi, le ministère de la Santé, le ministère de l'Intérieur, la police et l'armée luxembourgeoise devront se coordonner entre autres avec l'Autorité de sûreté nucléaire française, le gouverneur belge de la Province de Luxembourg et le ministère de l'Énergie de Rhénanie-Palatinat pour tenter de mettre en place une solution permettant de la manière la plus efficace possible la gestion de crise, l'évacuation éventuelle des populations et les mesures de lutte contre la radioactivité.

Ce premier exercice, placé sous l'autorité des responsables de Rhénanie-Palatinat, ne concernera donc que les services de secours de la Grande Région et ne sera pas suivi d'une mise en situation réelle. Et ce, contrairement à la phase 2 de ces exercices, prévue en décembre prochain. «Pour le moment, nous sommes encore en train de réfléchir à la forme que prendra la prochaine étape de ce plan, indique Jacqueline Zahlen, coordinatrice pour le Luxembourg, contactée par L'essentiel Online. Mais une phase avec des figurants est bien évidemment envisagée».

(L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Géraldine le 25.06.2012 12:41 Report dénoncer ce commentaire

    ? Alors je ne veux pas faire la neuneu, mais on nous bourre le crâne depuis des années en nous disant que "techniquement" les centrales françaises ne peuvent pas exploser. Je ne suis pas physicienne nucléaire, alors je suis bien obligée de croire les techniciens de la matière ! QUID ?

  • eva lalala le 25.06.2012 18:27 Report dénoncer ce commentaire

    J'habite Cattenom, mais savez vous au moins à quoi sert un comprimé d'iode? A saturer la thyroide d'iode non radioactif pour eviter que l'iode nucleaire s'y fixe et entraine un cancer de la thyroide. c'est pas garantie à 100%.Donc pas de quoi se lamenter si on a pas les fameux comprimés, de tout façon en cas de fuite on sera tous contaminé et on aura d'autres formes de cancer.Au mieux ca explose et plus de vie à 1000 km aux alentours. Qu'il fait bon vivre à Cattenom lol!

  • cédric H le 25.06.2012 12:18 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut surtout pas s'inquieter...non....si en plus de cette formation "comment se comporter en cas d'explosion nucléaire" on a à l'esprit l'accumulation des défaillances de ces derniers mois .....

Les derniers commentaires

  • Greg le 02.07.2012 15:36 Report dénoncer ce commentaire

    On va faire des exercices avec la Belgique, l'Allemagne et le Luxembourg alors que des villages comme Ottange, par exemple, ne sont pas considérés dans une zone à risque nucléaire. C'est petit village sont bien plus près de Cattenom que la Belgique.

  • nucléaire le 01.07.2012 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    "Au niveau de l’approvisionnement, le Luxembourg couvre aujourd’hui 60% de ses besoins en énergie électrique par des importations." Alors ??? Quand allez vous enfin produire la totalité de vos besoins énergétiques ??? et à quel coût ???Renseignez vous avant de dire des âneries !

  • bubi le 27.06.2012 23:06 Report dénoncer ce commentaire

    j'aime les commentaires sur Cattenom, puis après ça m'énerve de lire ces âneries! alors avant de critiquer ce qui POURRAIT se passer à Cattenom, essayer de comprendre comment vous avez foutu 1000 litres de mazout dans la nature? parce que ça c'est un désastre écologique, bien réel, chez vous :-)

  • Odin le 26.06.2012 21:49 Report dénoncer ce commentaire

    En cas de gros pépin.....on sera tous mort. Iode ou pas iode, donc rien ne sert de se triturer le cerveau.

  • Mistaken le 26.06.2012 14:25 Report dénoncer ce commentaire

    Perso, lorsque je quitte Audun et que je la regarde en descendant le St Michel, je l'insulte de tous les noms... en la menaçant de la torturer si elle avait le malheur d'exploser... ou d'avoir ne serait ce qu'une fuite! je dois lui faire peur puisque pour l'instant tout va bien! :-)