Combat antinucléaire

19 septembre 2014 15:03; Act: 19.09.2014 16:47 Print

10 000 signatures contre Cattenom et Fessenheim

Les centrales nucléaires à la frontière continuent de faire débat. Sous le feu des critiques, celles de Cattenom et Fessenheim.

storybild

Les activistes de Greenpeace ont déposé la pétition qui a recueilli 10 000 signatures. (photo: dr)

Sur ce sujet

Jeudi, une pétition de 10 000 signatures a été déposée à l'ambassade française de Berlin par des activistes Greenpeace de Trèves et Luxembourg. Ils réclament la fermeture des centrales situées à la frontière allemande: Cattenom et la plus ancienne centrale française, Fessenheim. Parmi les 10 000 signatures, 4 000 ont été posées par des habitants de la Grande Région.

Ces deux centrales constituent, selon eux, un risque inacceptable. Greenpeace évoque les récents incidents survenus à Cattenom et dans d'autres centrales. L'ONG rappelle aussi que le président français, François Hollande, avait fait de la transition énergétique une promesse de campagne. La pétition insiste sur la nécessité de fermer au moins 20 réacteurs d'ici 2020 pour arriver aux objectifs annoncés.

Au Luxembourg, une e-pétition avait été lancée cet été contre la centrale de Cattenom. Elle n'avait cependant pas franchi le seuil des 4 500 signatures nécessaires pour ouvrir un débat public à la chambre.

(L'essentiel)