Nucléaire en Lorraine

17 octobre 2017 17:04; Act: 18.10.2017 12:38 Print

Cattenom teste sa sécurité 5 jours après Greenpeace

CATTENOM - La centrale nucléaire a été le théâtre d'un exercice de sûreté nucléaire ce mardi, quelques jours après l'intrusion sur le site de militants de Greenpeace.

storybild

La centrale nucléaire de Cattenom a dû faire face ce mardi, à une simulation d'accident dans l'un de ses réacteurs. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Un exercice de sûreté nucléaire, organisé par les autorités françaises et EDF, s'est déroulé ce mardi à la centrale nucléaire de Cattenom (Moselle). Cinq jours après l'intrusion sur le site de militants de Greenpeace, qui ont tiré un feu d'artifice pour dénoncer le manque de protection des parties les plus fragiles de l'installation, cette opération prévue de longue date avait pour but d'améliorer la coopération entre les centres de gestion de crise des quatre pays concernés (France, Luxembourg, Belgique et Allemagne).

Ce type d'exercice transfrontalier est régulièrement organisé pour tester les échanges entre les services concernés en France mais aussi pour affiner la communication entre la cellule de crise française et celles des régions limitrophes. Le dernier remontait à 2014.

Le Grand-Duché a participé à cette journée via la cellule de crise prévue dans le Plan d'intervention d'urgence: Haut-commissariat à la protection nationale (HCPN), service de la communication de crise, division de la radioprotection de la direction de la santé (DRP), administration des services de secours. Dans le cadre de cet exercice, un agent de liaison du HCPN s'est rendu à la préfecture de Metz et un représentant de la DRP a suivi les opérations depuis les locaux de l'Autorité de sûreté nucléaire à Paris.

(L'essentiel)