Polémique en France

30 octobre 2014 10:49; Act: 30.10.2014 12:42 Print

La centrale de Cattenom survolée par un drone

CATTENOM - Tout comme six autres centrales nucléaires françaises, la centrale mosellane a été observée depuis le ciel par un engin volant, indique jeudi EDF. Un survol qui a eu lieu à la mi-octobre.

op Däitsch
Sur ce sujet

Le premier survol «d'un aéronef assimilable à un drone» a été détecté le 5 octobre, au-dessus de la centrale en déconstruction de Creys-Malville, dans l'est du pays, selon EDF. Pour la centrale lorraine, l'événement s'est déroulé le 14 octobre dernier. Un vol «sans conséquences sur la sûreté ni le fonctionnement des installations», selon le communiqué officiel. Mais une manœuvre qui a poussé l'organisme à porter plainte et à alerter les pouvoirs publics, comme l'exige la procédure pour ce type d'incident.

L'organisation environnementale Greenpeace, habituée aux actions coup de poing destinées à pointer du doigt les «vulnérabilités» potentielles des centrales nucléaires françaises nie toute implication. Revendiquant des opérations menées «à visage découvert» et «revendiquées», l'association s'interroge sur le manque de réactions des autorités françaises. «Nous sommes très inquiets de la survenue et de la répétition de ces survols suspects sans qu'aucune réponse sur leur origine ne soit fournie ni par EDF ni par les forces de l'ordre», assure Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire de Greenpeace.

De son côté, le ministre français de l'Intérieur, Bernard Caseneuve, a indiqué jeudi qu'une «enquête judiciaire en cours, il y a des dispositions qui sont prises pour savoir et puis il y a des dispositions aussi qui existent (…) pour neutraliser ces drones», lors d'une interview accordée sur France Info. «Je suis bien entendu informé de cela et les enquêtes se déploient», a-t-il ajouté. Pour rappel, le survol de centrales françaises est interdit dans un périmètre de cinq kilomètres et de 1 000 mètres d'altitude autour des sites.

(Jmh/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Vindulux: des drones ou des oiseaux ? le 03.11.2014 23:14 Report dénoncer ce commentaire

    Le risque d'explosion ou de contamination ne se situe pas à Cattenom, mais chez nos Agriculteurs qui utilisent massivement des explosifs (nitrates) sur leurs cultures et ils ont déjà contaminé toutes les nappes phréatiques du pays avec les pesticides, fongicides, biocides sans oublier qu'ils sont les plus gros consommateurs d'antibiotiques que nous retrouvons dans les cours d'eau... sans oublier que les papillons, coccinelles et abeilles sont en train de disparaître et c'est pas a cause du nucléaire. Mais nous allons les remplacer par des drones.

  • vengeur masqué le 30.10.2014 16:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ne confondez pas les époques ... Tchernobyl était mal surveiller et ôn avais pas l expérience de maintenant ... Pour ce qui est de Fukushima , elle aurai jamais du étre construire sur une zone sismique ... Et les terroriste si il veulent frapper il ont que l'embarras du choix ...

  • amelie rossi le 06.11.2014 11:53 Report dénoncer ce commentaire

    Je me pose une questions Ces dromes au dessus des centrales nucléaires ,coordonnées de plus !!! en même temps sur plusieurs sites . Est ce qu' il ne serait pas imaginable que ce soit les centrales elle même qui surveillent et contrôlent les failles du système sous couvertures de sois disant petits bandits ou autres ?qui s'amusent !!!! Et que l 'on puissent supposer qu'une mini bombe puisse être lâcher !! il est facile de faire garder les alentours par des hélicoptères est autres pour sois disant rassurer la population sur la qualité de surveillance .

Les derniers commentaires

  • amelie rossi le 06.11.2014 11:53 Report dénoncer ce commentaire

    Je me pose une questions Ces dromes au dessus des centrales nucléaires ,coordonnées de plus !!! en même temps sur plusieurs sites . Est ce qu' il ne serait pas imaginable que ce soit les centrales elle même qui surveillent et contrôlent les failles du système sous couvertures de sois disant petits bandits ou autres ?qui s'amusent !!!! Et que l 'on puissent supposer qu'une mini bombe puisse être lâcher !! il est facile de faire garder les alentours par des hélicoptères est autres pour sois disant rassurer la population sur la qualité de surveillance .

  • Vindulux: des drones ou des oiseaux ? le 03.11.2014 23:14 Report dénoncer ce commentaire

    Le risque d'explosion ou de contamination ne se situe pas à Cattenom, mais chez nos Agriculteurs qui utilisent massivement des explosifs (nitrates) sur leurs cultures et ils ont déjà contaminé toutes les nappes phréatiques du pays avec les pesticides, fongicides, biocides sans oublier qu'ils sont les plus gros consommateurs d'antibiotiques que nous retrouvons dans les cours d'eau... sans oublier que les papillons, coccinelles et abeilles sont en train de disparaître et c'est pas a cause du nucléaire. Mais nous allons les remplacer par des drones.

  • laurent.e le 02.11.2014 18:46 Report dénoncer ce commentaire

    On nous a (enfin) distribué des capsules d'iode. faut dire que vu l'âge de la centrale et le nombre de soucis quotidiens qu'elle rencontre, cela va pas tarder à nous sauter à la figure. n’espérez pas prendre la voiture après explosion, le champs magnétique détruit tout ce qui est électronique.

    • geilé le 03.11.2014 05:33 Report dénoncer ce commentaire

      si elle saute c'est toute l'europe qui trinque on s'entirait rien du tout mais c'est le ciel qui va morfler autant arrêter catenom et vite;)la terre aussi!peace

  • marc le 31.10.2014 11:28 Report dénoncer ce commentaire

    c'est pas toujours drone de se faire mater

  • gladiator le 30.10.2014 18:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En tous cas on et sur que ces pas des corbeaux,on aurait pu les reconnaître avec leur vol a l'envers pour pas voire toute cette bêtise humaine qui un jour aura un sérieux problème sécurité ou pas

    • contribuable le 01.11.2014 13:53 Report dénoncer ce commentaire

      c est merveilleux l atome ;;;;areva ;;;;en fait la bagarre en fait la guerre en afrique pour ce poison gratis pour arreva heureux p d g