Incident à Cattenom

12 octobre 2017 17:35; Act: 12.10.2017 18:12 Print

Le Luxembourg dénonce «des lacunes flagrantes»

LUXEMBOURG – Le gouvernement luxembourgeois s’est dit «préoccupé» après l’action de Greenpeace à la centrale de Cattenom jeudi matin.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Après l’intrusion des membres d’une association non-gouvernementale dans l’enceinte non-nucléaire de la centrale de Cattenom ce matin, les ministres Lydia Mutsch (Santé) et Carole Dieschbourg (Environnement) se montrent très préoccupées par les lacunes flagrantes au niveau de la sécurité des accès de cette centrale», a indiqué le gouvernement dans un communiqué jeudi après-midi.

Les ministres exigent «une enquête détaillée qui devra éclairer les circonstances de cet incident et interpelleront le Ministre français de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot sur cette intrusion».

En garde à vue

Par ailleurs, «s’agissant d’un événement significatif particulier le ministère des Affaires étrangères a décidé aujourd’hui de convoquer une réunion extraordinaire de la Commission mixte franco-luxembourgeoise de sécurité nucléaire».

Jeudi matin, huit militants de Greenpeace se sont introduits dans la centrale nucléaire de Cattenom et y ont tiré un feu d’artifice au pied du bâtiment où est stocké le combustible nucléaire, pour mettre en lumière les failles dans la sécurité de la centrale. Ils sont tous en garde à vue.

(MC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • vain de lorraine le 12.10.2017 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas pour,mais ce qui s'est produit prouve une réelle vulnérabilité des installations à haut risque.

  • Human le 12.10.2017 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi nos chers politiciens n'étaient pas au courant .. que du blablabla comme d'habitude! Merci à Greenpeace de montrer ça aux citoyens, vous ne m'avez jamais déçue avec vos actions!

  • JeanMertert le 12.10.2017 19:45 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on lit sur un journal français (l'obs) toutes les possibilités qui sont à disponibilités des terroristes pour attaquer cette centrale de Cattenom, cela fait froid dans le dos et le Luxembourg est bien gentil de demander des explications. C'est un ultimatum qu'il faut poser, il en va de la sécurité de millions d'âmes.

Les derniers commentaires

  • charles le 13.10.2017 16:15 Report dénoncer ce commentaire

    Dénoncer c'est bien, agir c'est mieux !

  • Jean le 13.10.2017 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    Les autorités françaises se soucient autant des réclamations luxembourgeoises en matière de nucléaire que le gouvernement luxembourgeois se soucie du bien-être des travailleurs frontaliers.

    • Doc Debouze le 13.10.2017 13:28 Report dénoncer ce commentaire

      C'est pas faux.

  • artemis le 13.10.2017 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    ne faites pas que dénoncer mais défendez les gars de Greenpeace. Arrêtez de dénoncer et agissez. Il y en a marre de voir que le monde part en sucette et que la seule chose qu'on fait c'est dénoncer. Prenez vos responsabilités et le peuple vous suivra. Mais faites quelque chose de plus que juste "dénoncer". D’ici un très grand merci à tous les gars qui s’investissent dans des ong.

  • Expatrié pour ne plus etre associé.. le 13.10.2017 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    La france n'a pas les moyens financiers et humains pour assurer la sécurité technique et physique de ses installation et ambitions nucléaires. La majorité des pays au monde ont compris qu'il fallait sortir du nucléaire, seul la france si attache encore, il est temps qu'elle évolue, on est en 2017 plus en 1970, le nucléaire c'est le passé et ceux qui s'y accrochent auront un train de retard sur les autres.

    • nukeTheLux le 13.10.2017 11:37 Report dénoncer ce commentaire

      Mais si on en sort. De toute façon il n'y a pas le choix, le combustible n'est pas renouvelable.

  • Trevor le 13.10.2017 10:05 Report dénoncer ce commentaire

    @ Human - Je suis pour le coup avec greenpeace egalement, par contre je ne cautionne absolument pas toutes leurs actions