Une unité à l'arrêt

11 décembre 2016 16:20; Act: 12.12.2016 10:25 Print

Un troisième incident à Cattenom en dix jours

CATTENOM - Un réacteur de la centrale nucléaire mosellane s'est mis à l'arrêt dans la nuit suite à un incident. Ces derniers jours, les pompiers avaient déjà été appelés deux fois.

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

L'unité de production n°4 s'est arrêtée automatiquement à Cattenom dans la nuit de samedi à dimanche, conformément aux dispositifs de sûreté et de protection du réacteur, a indiqué EDF dans un communiqué dimanche matin. En cause, une «baisse de pression d’air en salle des machines (partie non nucléaire des installations)». «Les équipes de la centrale sont déjà intervenues pour remettre le circuit d’air en conformité».

Si cet arrêt n'a aucun impact sur la sûreté des installations et sur l'environnement, il intervient surtout après un dégagement de fumée dans l'unité de production n°2, jeudi dernier. À 14h30, les pompiers ont été appelé à la centrale nucléaire pour de la fumée dans un sysème électrique de la salle des machines. «Les pompiers ont confirmé l’absence de feu dès leur arrivée» et ont quitté le site vers 15h30. Le réacteur n°2 est resté actif, et le réacteur n°4 sera relancé lundi, «une fois les contrôles finalisés».

À noter également que le jeudi précédent, les pompiers avaient déjà été appelés pour un dégagement de fumée dans un système de ventilation dans l'unité n°2. «Le système de ventilation s’est automatiquement mis à l’arrêt et la fumée s’est peu à peu dissipée, ce qui a été constaté par les équipes EDF arrivées rapidement sur place». Les pompiers n'avaient pas constaté de départ de feu. La tranche n°3 est quant à elle à l'arrêt programmé pour maintenance.

(JV/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ram ram le 11.12.2016 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    y'a rien !!! et vous pensez que s'il y'a quelque chose ils vont nous le dire ?????

  • ilestbeaumonvelo le 11.12.2016 20:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "Selon les calculs de l’Ademe, la puissance nécessaire aux illuminations de Noël dans toute la France est de 1.300 MW, soit environ la puissance d’une centrale nucléaire française. Toutefois, les trois quarts de cette consommation ne sont pas dues, selon l’Ademe, aux villes mais aux ménages, qui installent des guirlandes électriques sur leurs maisons." Comme quoi, on est pas obligé de retourner à la bougie pour fermer une centrale mais d'agir avec un peu plus de discernement sur nos réels besoins en énergie :)

  • lmht le 11.12.2016 20:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @frontaliero54 : effectivement le solaire en ce moment c'est l'énergie idéale. j'habite au Luxembourg le long de la Moselle : brume et grisaille toute la journée...

Les derniers commentaires

  • lea le 03.09.2017 23:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien dit

  • billy le 13.12.2016 00:58 Report dénoncer ce commentaire

    Heureusement que Hollande devait les fermer !

  • Denis le 12.12.2016 21:14 Report dénoncer ce commentaire

    Un manque d'air dans le circuit et la centrale se met en mode sécurité. Quoi de plus sécurisant.

  • Patrick le 12.12.2016 19:40 Report dénoncer ce commentaire

    Finalement, mieux vaut constater un système de sécurité qui fonctionne, une information sur l'incident qui circule que le contraire. Tout cela me semble plutôt rassurant.

  • Boris le 12.12.2016 13:40 Report dénoncer ce commentaire

    Celà fait des années que cette vieille centrale devrait être fermée, des années qu'elle accumule les incidents soit-disants sans dangers. Il faut vraiment que le Luxembourg pèse de tout son poids pour faire stopper cette centrale on va tout droit à une catastrophe.

    • Nadine le 12.12.2016 14:03 Report dénoncer ce commentaire

      Mais, le Luxembourg pése de tout son poids.