Entretien

28 septembre 2013 16:44; Act: 30.09.2013 11:24 Print

Selon Juncker, la place financière n'est pas morte

LUXEMBOURG - Dans un entretien donné au journal belge «L'Écho», le Premier ministre évoque la situation de la place financière, mais aussi ses ambitions politiques.

storybild

Le candidat du CSV se confie également sur ses ambitions politiques. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

«Morte et enterrée, la place financière luxembourgeoise? Non, dit Jean-Claude Juncker», explique le journal belge L'Écho. Dans un entretien donné samedi, le Premier ministre luxembourgeois revient sur les difficultés actuelles de la place financière. «Il admet que certains clients sont partis. Mais la place s'est diversifiée. De quoi annoncer sereinement la fin du secret bancaire», poursuit le journal.

À l'approche des élections législatives, le candidat du CSV, se confie également sur ses ambitions politiques, tout en restant très prudent. Il veut croire en sa réélection le 20 octobre, mais refuse de dire s'il briguerait un poste européen après les Européennes en 2014. Son nom est en effet cité comme successeur possible du Belge Herman van Rompuy, à la présidence du Conseil de l'UE.

«C'est un travail de fourmi»

«En 2004 j'aurai pu devenir président de la Commission européenne, mais j'avais promis aux électeurs luxembourgeois de ne pas quitter le pays si j'étais confortablement réélu. J'ai été plus que confortablement réélu. J'ai été encore mieux réélu en 2009», rappelle-t-il. «Les trains passent mais je ne suis plus sur le quai», assure-t-il. Enfin, le Premier ministre s'exprime sur l'avenir de la zone euro.

«Indépendamment de la composition du futur gouvernement allemand, je ne crois pas que nous assisterons à un changement important de l'approche des problèmes de la zone euro», estime-t-il. «Je crois que Mme Merkel, comme d'autres, ont mieux compris au cours de l'année écoulée que sans croissance il ne saurait y avoir de sortie de la crise», précise-t-il. Interrogé sur son successeur à la présidence de l'Eurogroupe, il répond par un conseil: «Le président de l'Eurogroupe est en empêcheur de désordre (...) C'est un travail de fourmi où l'on ne peut pas briller».

(L'essentiel Online/ns avec afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Pragma le 28.09.2013 22:20 Report dénoncer ce commentaire

    Juncker oublie la baisse importantes des revenues du secteur financier, des délocalisations massives des back et middle offices en Inde et en Malaysie, ou encore du passeport européen pour les sociétés de gestion qui n'ont plus besoin d'être au pays pour gérer des fonds domiciliés au Lux, et enfin le fameux Target 2 Securities qui sera en service en 2015 et qui va réduire par 10 les frais que prennent nos banques sur les transactions titres. Juncker se moque de tous, en plus après avoir décidé de lever le secret bancaire sans demander l'avis du peuple, on a des milliards de partis.

  • nuno le 29.09.2013 08:40 Report dénoncer ce commentaire

    il a fait son temps le junker il faut du changement au lux

  • Pirate le 29.09.2013 20:00 Report dénoncer ce commentaire

    Pas tout à fait morte mais bien sous perfusion, en témoigne la pub indigeste pour les fonds d'investissement luxembourgeois qu'on nous inflige au cinéma cette semaine.

Les derniers commentaires

  • Pirate le 29.09.2013 20:00 Report dénoncer ce commentaire

    Pas tout à fait morte mais bien sous perfusion, en témoigne la pub indigeste pour les fonds d'investissement luxembourgeois qu'on nous inflige au cinéma cette semaine.

    • Pragma le 29.09.2013 21:44 Report dénoncer ce commentaire

      Les fonds vont bien puisque le total des actifs (AUM) ne cesse d'augmenter. Même si cette croissance est un peu articifielle en raison de l'évolution des bourses grace à la politique monétaire US et UK accomodante (comme celle de la BCE), le problème est plus dans le fait que les frais de gestion & d'administration ont été divisés par 2 depuis 2008. Normal, quand les revenus sont moins importants les clients n'acceptent plus aussi facilement de se faire facturer certaines prestations au prix fort. Mais aussi par le fait que la Place n'a pas innovée ces dernières années ... Gestion à la papa ..

  • nuno le 29.09.2013 08:40 Report dénoncer ce commentaire

    il a fait son temps le junker il faut du changement au lux

    • pierchen le 29.09.2013 14:04 Report dénoncer ce commentaire

      en effet, nuno, si junker a fait son temps, je me demande QUI pourra gérer ce changement tant voulu. Certainement pas certain politiques aux poussées hormonales instables. Ecoutez leurs discours, Etienne sur Youtube au LGL ou ceux de Bettel dans les "deppefest" de la commune, sans parler des Paradigmes de M. Bausch qui ne croit pas lui même ce qu'il raconte. Restons sérieux, il en va du futur de nous tous. Une bonne coallition Lsap/CSV reste incontournable

    • Pragma le 29.09.2013 15:52 Report dénoncer ce commentaire

      Que les 4 grands partis soient à égalité à 20% chacun. Cela ferait une coalition à 3 avec la possibilité de changer en cours de route. Je préférerai une coalition LSAP+Verts+DP afin de permettre le renouveau des idées, même si les Verts sont un peu dificiles parfois à supporter ils posent souvent les bonnes questions (et n'ont pas forcément les bonnes réponses). Il faut mettre en place une économie sociale de marché (comme L. Erhard l'a fait en Allemagne) et pour cela LSAP+DP pourraient s'entendre. J'en connais des 2 cotés, et il y a ce qu'il faut pour bien faire. Il faut du neuf, CSV=le passé

    • Primus le 29.09.2013 17:11 Report dénoncer ce commentaire

      Pragma, franchement vous commencez à me faire peur. LSAP+Verts+DP? Mais ce serait un cauchemar! Je préférerais de loin les Lenk+KP+Pirates. Ils ne valent pas mieux et ils ont des programmes fantômes me direz vous. Oui mais vous voulez un changement et un changement positif. Avec vos favoris nous n'aurons pas de changements, pire nous irons dans le mur (comme vous dites toujours) et après le mur nous tomberons dans un ravin! Vos 3 et le CSV c'est pareil au même

    • Pragma le 29.09.2013 19:38 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est pas ma solution préférée mais celle qui semble la moins pire ... Idéalement, il faudrait une équipe de gens compétents élus pour 5 ans non renouvelable afin qu'ils travaillent sur le pays et pas sur leur ré-élection ... Avec en plus une démocratie à la Suisse (c'est à dire juste ajouter le droit d'initiative populaire) alors ce serait parfait ... Mais avec cette élection anticipée, il faut aller au plus pressé et il n'y a pas beaucoup de choix. Si le CSV est encore là alors rien ne changera, si on a LSAP+DP ce serait bien mais impossible, il reste donc les Verts pour faire le lien ..

    • le general le 29.09.2013 21:35 Report dénoncer ce commentaire

      il reste encore une solution du poutch militaire. nous avons certainement des bonnes têtes parmi nos officiers du herrebierg ... ;-)

    • Primus le 29.09.2013 21:52 Report dénoncer ce commentaire

      Voyons voir: DP = diminution des impôts pour les sociétés et entreprises + baisse du taux maximum à 32%. Qui remplira le vide? LSAP = paroles, paroles, paroles et rien ne suit + rien fait pendant cette législation Les Verts ne savent même pas de quoi on parle. Ce sont des maîtres baigneurs nageant dans le bain de l'ignorance. Voyez vous Bausch comme ministre des Finances? Faisons plutôt une élection rendant la formation d'un gouvernement impossible!!! Mais je répète: vous me faites horriblement peur Pragma, surtout avec le DP, un parti de droite, parfois plus à droite que le CSV!

    • Pragma le 30.09.2013 01:31 Report dénoncer ce commentaire

      Je n'ai pas de solution idéale, j'essaie de trouver une solution où ils seraient obligés de travailler ensemble pour le pays, et pas à marquer le pays de leur empreinte idéologique qui en général ne donne rien de bon. Mais je n'ai pas d'alternative, et la campagne est tellement courte qu'aucune alternative n'a pu être imaginée ... Nous verrons bien, et merci de vos remarques et infos (j'ai encore à apprendre visiblement sur certains, malgré avoir eu l'occasion de ne faire un avis).

    • Danilo le 30.09.2013 07:09 Report dénoncer ce commentaire

      Une démocratie à la Suisse? Ce n'est que du vent mon cher. La Suisse n'est pas plus démocratique que les autres. Les décisions importantes sont prises sans demander les gens, les référendums ne concernent que des décisions moindres, histoire de donner l'illusion aux gens qu'ils participent. La démocratie suisse est inscrite sur le papier, mais la démocratie chez nous aussi.

    • Pragma le 30.09.2013 10:13 Report dénoncer ce commentaire

      En Suisse, il y a possibilité de faire une initiative populaire par une simple pétition. Cela aurait pu être utile pour ne pas laisser le gouvernement décider sur le secret bancaire ou sur le TSCG (traité qui retire à la Chambre son autorité sur le budget, et laisse désormais à Bruxelles le dernier mot si la situation au pays devenait difficile). Il y a aussi, le principe du droit de rappel. Par une simple pétition, il est possible de faire un référendum sur le maintien d'un élu en cours de mandat. Rien que cela, meme sans jamais l'utiliser, donne un moyen de disposer d'un droit de regard.

    • Cosmo le 30.09.2013 20:28 Report dénoncer ce commentaire

      Bien vu Ppragma! J'ai lancé une pétition pour qu'aucun des politiciens actuels (ministres et tous les députés) aient le droit de se présenter aux élections. Les politiciens m'ont ri au nez bien sûr, mais personne d'autre ne voulait la signer. Alors j'en viens à une seule conclusion: Le pays aura le gouvernement et la "Douma" qu'il mérite!! Que ce soit Junker, Schneider, Bettel ou Bausch, le pays ne mérite pas mieux! Dure conclusion de ma part mais tant pis! Je suis prêt à partir en exil après ma condamnation pour refus de voter! Salut à vous Pragma et bon courage

    • Pragma le 30.09.2013 22:23 Report dénoncer ce commentaire

      Je vais assez souvent dans les pays voisins, et je crains que le Lux se déclasse encore plus vite qu'eux car notre économie n'est pas diversifiée. J'ai aussi de la peine à voir qu'un pays disposant encore d'atouts ne puisse pas se mettre en marche pour améliorer les choses. Nous avons, au pays, tout ce qu'il faut pour rivaliser économiquement avec la suisse mais nous n'avons pas d'Hommes d'Etat, mais des gestionnaires comptables de budget et de voix électorales. En Suisse, ils ont des salaires encore plus élevés qu'ici mais savent être compétitifs car c'est tout le pays qui est en marche.

    • Parano le 01.10.2013 08:37 Report dénoncer ce commentaire

      Entièrement d'accord avec votre analyse! Je mets cependant en discussion une phrase: Le Lux se déclasse plus vite que les voisins. Je ne suis pas d'accord sur ce point. Le fait est que le Lux se déclasse très vite ce qui donne cette impression. Mais si vous analysez une fois sérieusement la situation de la France vous verrez que nos amis sont au bord de la ruine et personne n'en parle! En Allemagne la situation du pays aussi n'est pas aussi brillante que nous croyons et les gens ont perdu beaucoup de leur pouvoir d'achat. Autrement tout à fait d'accord!

  • j'aime jean claude J le 29.09.2013 03:01 Report dénoncer ce commentaire

    -Notre génération a tuer et s'est moquer de ses enfants avec cette Europe des riches .Nos syndicalistes ce moquent de nos familles de notre travaille de notre nation ,la tombe de notre avenir son les coffres païennes de l' argents ;gloire a toi argents des riches tu nous confisques notre liberté pour nous enchaîné a une pseudo Dette ,Dettes que nos Aïeuls avait bannie de l'avenir suite aux guerres et jusque alors Luxembourg sanctuaire économique des petites gens te voilà insulté de ses machiavéliques politiciens véreux ou l'amour vacille comme les flammes des chandelles .

  • Pragma le 28.09.2013 22:20 Report dénoncer ce commentaire

    Juncker oublie la baisse importantes des revenues du secteur financier, des délocalisations massives des back et middle offices en Inde et en Malaysie, ou encore du passeport européen pour les sociétés de gestion qui n'ont plus besoin d'être au pays pour gérer des fonds domiciliés au Lux, et enfin le fameux Target 2 Securities qui sera en service en 2015 et qui va réduire par 10 les frais que prennent nos banques sur les transactions titres. Juncker se moque de tous, en plus après avoir décidé de lever le secret bancaire sans demander l'avis du peuple, on a des milliards de partis.

    • K00K le 29.09.2013 13:46 Report dénoncer ce commentaire

      Content de n'être plus parmi vous !... encore 1 an... et plouf !

    • Pragma le 29.09.2013 13:55 Report dénoncer ce commentaire

      Pour en sortir, il faut changer de paradigme, en créant les conditions de développement de nouveaux produits. L'ALFI-ABBL- LFF - LFB ne font que de la Comm, c'est bien mais ca sert à rien car cela ne répond pas précisément à certains marchés hors UE. Il faut, par conséquent, mettre en place une équipe de Product Development avec l'ensemble des organisations professionnelles pour structurer des produits qui répondent aux attentes des futurs nouveaux clients. Nous devons aussi aller plus loin en ayant une agence centrale pour cela, en coordination avec l'industrie pour un effet démultiplié.

    • Pragma le 29.09.2013 14:01 Report dénoncer ce commentaire

      Il faudrait aussi disposer d'une plateforme luxembourgeoise visant à faciliter le business en recensant les opportunités d'investissement et permettre aux banques privées et family offices au LUX d'y accéder, de les qualifier, et de les proposer à leurs clients. Cela donnerait un avantage compétitif unique pour la Place, et attirerait pas mal de UHNWI dont nous avons besoin. Il faut désormais sortir de la méthode à papa, et passer enfin aux méthodes modernes avec un vrai processus de product dev, suivi d'ingéniérie fînancière, de marketing et de sales à charge des banques.

    • Danilo le 30.09.2013 07:04 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne pense pas que ce sera meilleur pour vous. Vous n'êtes plus parmi nous soit mais ne croyez pas que vous êtes à l'abri. Il s'agit d'une conspiration internationale contre le peuple et Junker est leur instrument ici. J'ai dit Junker? Oui, mais si ce n'est pas lui ce sera Meisch, Bettel ou Schneider chez nous. Chez vous, et qui que ce soit, fera la même politique! Réveillez vous KooK!

  • Pol Isson le 28.09.2013 19:25 Report dénoncer ce commentaire

    le petit père du peuple a parlé! Ou je suis réélu, ou je m' en vais! Voilà un message clair!

    • Sigefroid le 28.09.2013 21:17 Report dénoncer ce commentaire

      Comme d'hab! Ca par contre c'est illusoire: "En 2004 j'aurai pu devenir président de la Commission européenne"! Il a toujours beaucoup aimé le Luxembourg quand il sentait qu'on ne voulait pas de lui ailleurs! Mais quand on voit tout le reste du zoo et les candidat(e)s tout parti confondu qui tirent une langue sur le sol pour être élu et qu'on lit sornettes et promesses tout azimut dans les "programmes", cela conforte vraiment à être absent ce jour là! Ne fut ce que pour garder sa dignité!

    • Sunday Girl le 29.09.2013 09:00 Report dénoncer ce commentaire

      Et où est le problème? Vous votez pour lui si vous voulez et vous ne votez pas pour lui si vus ne le voulez pas. Qu'il s'en aille ou pas ne joue aucun rôle. Il est en tout cas plus honnête que certains autres qui vous déclarent: Non je ne veut pas être ministre ! puis: Oui je pourrais éventuellement sous certaines conditions accepter un poste de ministre. Lui c'est clair et net, ou bien il sera ministre ou bien il s'en va!

    • Sigefroid le 29.09.2013 14:38 Report dénoncer ce commentaire

      Deux choses: en ce qui concerne Showman II, vous avez entièrement raison! Par contre, si j'ai bien lu, JCJ a récemment déclaré qu'un poste de député lui convenait aussi! Il faudrait savoir quand même ce qu'il veut! A Clairefontaine, quand il était lycéen, il jouait son petit chef et voulait devenir ministre! Une fois, lors d'une rencontre avec des journalistes, il déclara avoir voulu être journaliste! Schizophrène vous croyez?

    • Sunday Girl le 29.09.2013 17:00 Report dénoncer ce commentaire

      Il voulait devenir prof d'allemand, et cela je le sais de source sûre. Je sais aussi pourquoi il ne l'est pas devenu, mais c'est une longue histoire. salutations amicales

    • Primus le 29.09.2013 17:07 Report dénoncer ce commentaire

      C'est un homme politique et justement la politique consiste dans l'art de ne pas mentir et de dire la vérité sous forme cachée. S'il devient simple député il aura dit la vérité, s'il prend des fonctions européennes il aura dit la vérité et il n'aura jamais menti. Jamais il n'a dit qu'il refuserait ceci ou cela! L'art consiste à déchiffrer ce qu'il dit ... comme pour d'autres aussi d'ailleurs!