Présidentielle française

18 mars 2017 15:36; Act: 18.03.2017 16:26 Print

Pour qui s'engagent les représentants des expats?

LUXEMBOURG - Le Conseil constitutionnel a publié samedi la liste des parrainages des 11 candidats à la Présidentielle en France. Quid des représentants des Français du Luxembourg?

storybild

Sans surprise, les représentants des Français au Luxembourg ont globalement suivi leurs familles politiques: Fillon et Hamon. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Fillon, Hamon, Macron? Pour qui roulent les représentants des Français du Luxembourg, qui peuvent donner leurs soutiens à la candidature des prétendants à la Présidence française? Samedi, le Conseil constitutionnel a validé la liste des 11 candidats qui ont dépassé les 500 parrainages. Une liste publique et ouverte à tous, qui permet de savoir quelles voix ont obtenu les différents prétendants. Des voix qui peuvent venir de maires, de présidents de collectivités territoriales, de députés et sénateurs, ou encore des représentants des Français de l'étranger.

Au total, la France est donc «représentée» au Benelux et donc aussi au Luxembourg par 19 élus: 6 conseillers à l'Assemblée des Français de l'étranger (section Benelux), 12 sénateurs des Français de l'étranger et enfin un député des Français de l'étranger (4e circonscription). Tous peuvent, s'ils le souhaitent, «présenter le candidat» de leur choix. Le député PS Philip Cordery n'a pas souhaité s'engager. Quant aux membres de l'Assemblée, ils ne sont que trois à s'être prononcés. Les deux socialistes Monique Dejeans (Luxembourg) et Cécilia Gondard (Belgique) en faveur de Benoît Hamon (PS), et l'écologiste Alexandre Chateau-Ducos (Luxembourg) a quant à lui préféré Charlotte Marchandise, issue d'une primaire citoyenne apolitique tenue sur le web, qui n'a pas recueilli les 500 signatures.

Enfin, 11 des 12 sénateurs ont signé la feuille de parrainage, seul le député centriste (UDI) Olivier Cadic, dont le parti a été un temps en froid avec François Fillon, n'a pas voté. Les élus de droite Jean-Pierre Cantegrit, Jacky Deromedi, Christophe-André Frassa, Joëlle Garriaud-Maylam, Christiane Kammermann, Robert del Picchia et Louis Duvernois ont suivi leur famille politique: une signature pour François Fillon. Idem pour les socialistes Hélène Conway-Mouret, Jean-Yves Leconte et Claudine Lepage qui se sont prononcé logiquement pour Benoit Hamon. Seule surprise, Richard Yung, élu socialiste, a lui préféré donner sa voix à Emmanuel Macron.

(Jonathan Vaucher/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • basta ya le 18.03.2017 19:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La dernière de Macron, le service national d'un mois !!! Mesure qui coûtera un bras à la France pour une efficacité quasi nulle. Macron pique les idées à droite et à gauche pour finalement ne servir qu'une soupe tiède.

  • expat le 19.03.2017 17:32 Report dénoncer ce commentaire

    expat à l'autre bout du monde en ce qui me concerne!et ces gens là se rappellent que nous existons au moment des élections! c'est bien pour ça qu'on s'exile, pour trouver une vie meilleure sans rien attendre de ces fichus politicards qui ne pensent qu'à leur petite personne et leurs propres intérêts

  • plaje le 18.03.2017 19:42 Report dénoncer ce commentaire

    En résumé, 19 personnes représentent les français du Benelux : Le député PS, Philip Cordery qui n'a pas pris parti. Sur 12 sénateurs, 7 soutiennent Fillon, 3 soutiennent Hamon, 1 soutient Macron, 1 hésite. Sur 6 conseillers à l'Assemblée des français de l'étranger, 2 soutiennent Hamon, 1 soutient une écologiste non candidate et 3 ne se sont pas prononcés.

Les derniers commentaires

  • expat le 19.03.2017 17:32 Report dénoncer ce commentaire

    expat à l'autre bout du monde en ce qui me concerne!et ces gens là se rappellent que nous existons au moment des élections! c'est bien pour ça qu'on s'exile, pour trouver une vie meilleure sans rien attendre de ces fichus politicards qui ne pensent qu'à leur petite personne et leurs propres intérêts

    • Sinbad le 19.03.2017 18:14 Report dénoncer ce commentaire

      A l'autre bout du monde et tu lis l'essentiel.lu?!!

    • Jalil le 20.03.2017 07:55 Report dénoncer ce commentaire

      Euhh moi qui suis souvent en californie je ne m'empeche pas moi aussi de m'informer via l'essentiel.lu...lol

  • plaje le 18.03.2017 19:42 Report dénoncer ce commentaire

    En résumé, 19 personnes représentent les français du Benelux : Le député PS, Philip Cordery qui n'a pas pris parti. Sur 12 sénateurs, 7 soutiennent Fillon, 3 soutiennent Hamon, 1 soutient Macron, 1 hésite. Sur 6 conseillers à l'Assemblée des français de l'étranger, 2 soutiennent Hamon, 1 soutient une écologiste non candidate et 3 ne se sont pas prononcés.

  • basta ya le 18.03.2017 19:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La dernière de Macron, le service national d'un mois !!! Mesure qui coûtera un bras à la France pour une efficacité quasi nulle. Macron pique les idées à droite et à gauche pour finalement ne servir qu'une soupe tiède.

  • marie ange le 18.03.2017 18:03 Report dénoncer ce commentaire

    c'est normal qu'un élu socialiste donne sa voix à macron

    • basta ya le 19.03.2017 15:58 Report dénoncer ce commentaire

      Même s'il ne l'avoue pas en public, Hollande est pour Macron, c'est tout dire !