En Syrie

29 janvier 2015 18:53; Act: 29.01.2015 18:57 Print

«350 villages restent sous le contrôle de l'EI»

Le groupe État islamique (EI) tient toujours des centaines de villages dans les alentours de la ville kurde syrienne de Kobané, libérée cette semaine.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Selon le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) Rami Abdel Rahmane, les forces kurdes qui ont annoncé lundi avoir chassé les jihadistes de Kobané ont également libéré cinq villages cette semaine mais «350 autres restent sous le contrôle de l'EI». Jeudi, les combats ont fait 22 morts du côté jihadiste selon l'ONG basée en Grande Bretagne, qui dispose d'un réseau d'informateurs sur le terrain. «Dix-neuf membres de l'EI ont été tués dans les combats contre les Unités de protection du peuple (YPG, milice kurde) dans les collines autour de Manaz, à l'ouest de Kobané», a affirmé à l'AFP M. Abdel Rahmane. «Trois autres sont morts dans des villages à l'est de Kobané».

«Un civil a également trouvé la mort jeudi lors des bombardements effectués par l'EI sur la campagne à l'ouest de Kobané», a dit M. Abdel Rahmane, qui a affirmé que le combat contre le groupe jihadiste dans cette région de la Syrie était loin d'être terminé. La victoire des forces kurdes sur l'EI à Kobané, assiégée pendant plus de quatre mois, a transformé cette ville située à la frontière syro-turque en véritable champ de ruines. Kobané est aux trois-quarts détruite, selon des journalistes de l'AFP qui ont pu y entrer.

L'offensive jihadiste lancée mi-septembre dans la région a poussé quelque 200 000 Syriens, pour l'essentiel des Kurdes, à trouver refuge en Turquie, dont la frontière reste fermée malgré la fin de la bataille. Les combats ont fait plus de 1800 morts, dont plus de 1 000 jihadistes, selon l'OSDH.

(L'essentiel/AFP)