Jean-Claude Juncker

18 février 2015 20:13; Act: 18.02.2015 20:22 Print

«On a violé la dignité du peuple»

Jean-Claude Junker a tenu un discours très dur au sujet de la troïka. «Des erreurs ont été commises», a-t-il déclaré lors d’un débat sur la dette de la Grèce.

storybild

Jean-Claude Juncker estime que des erreurs ont été commises au sujet de la Grèce. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker s’est montré très critique à l’égard de la troïka lors d’une réunion du Comité économique et social européen. Il n’y a pas été de main morte dans son discours. «On a violé la dignité du peuple et particulièrement en Grèce», a-t-il précisé.

Voici une semaine, l’ancien Premier ministre luxembourgeois a souligné qu’il attendait une réaction du Fonds monétaire international, de la Banque centrale européenne et de la Commission européenne. Jean-Claude Juncker aimerait que ces instances mettent un terme à la troïka qui surveille et évalue les réformes en Grèce pour les créanciers.

«Des erreurs ont été commises», a affirmé Jean-Claude Juncker, jeudi à l’issu d’une réunion du Comité économique et social européen. Il a également appelé la Commission à plus de fermeté dans les négociations avec les Grecs.

(L'essentiel)