Affaire LuxLeaks

09 décembre 2014 22:27; Act: 10.12.2014 10:12 Print

KPMG, Deloitte et EY éclaboussés

LUXEMBOURG - Trois autres sociétés de conseil basées au Grand-Duché ont favorisé l'optimisation fiscale de grands groupes comme Disney et Skype.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

De nouvelles révélations concernant l'affaire LuxLeaks ont eu lieu ce mardi soir. Selon le Suddeutsche Zeitung, PricewaterhouseCoopers (PwC) n'a pas été l'unique cabinet de conseil à aider de grands groupes à optimiser leurs bilans au Grand-Duché. Le quotidien allemand affirme en effet que trois autres sociétés de conseil basées à Luxembourg, KPMG, Deloitte et EY en ont fait de même, notamment pour le compte de la société de divertissement Disney et pour le fournisseur de téléphonie Internet Skype.

Selon le Soir, le consortium de journalistes a publié une cinquantaine de documents neufs impliquant 35 nouvelles sociétés. Parmi elles: Walt Disney, Bombardier, Telecom Italia, Koch Industries ou encore Skype. Les rulings conclus entre 2003 et 2011 ont été mis au point par Deloitte, PwC, KPMG et EY.

Ces révélations surviennent alors qu'il y a quelques heures seulement, les ministres des Finances de l'Union européenne ont annoncé avoir trouvé un accord pour lutter contre la fraude et l'évasion fiscale, le Luxembourg et la Belgique étant même parvenus à un accord sur le tax ruling.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Bonne esprit le 10.12.2014 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg ne peut continuer a vivre de cet argent un peu trop facile mais surtout mal gagne. Il faut des regles communes pour tous et le Luxembourg doit poursuivre sa revolution en trouvant de nouveaux secteurs porteurs/niches: le pays a l'agilite et les talents pour le faire.

  • Spiderman le 10.12.2014 12:17 Report dénoncer ce commentaire

    Que les choses soient bien claires: Le Luxembourg ne doit surtout pas avoir le sentiment de culpabilité: Un consortium de journalistes affamés qui broutaient des milliers de documents, disgracieusement mis à disposition, croyant trouver la vérité ultime !! Heureusement qu'à ce jour il n'en reste que les "Big 4" . Il n'y a pas si lointain on parlait de" the Big 8". Alors dans ce cas indigestion journalistique garantie !!

  • Gambino le 10.12.2014 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'éternel combat de la morale face au légal.

Les derniers commentaires

  • Simon Weirich le 11.12.2014 12:29 Report dénoncer ce commentaire

    Tout ça est bien beau mais que doit faire le Luxembourg? Doit il adapter ses impôts aux autres, puis quels autres? Ou bien doit il refuser que des sociétés s'installent chez lui? C'est quand même drôle toute cette affaire! Que reprochez vus finalement au Luxembourg? D'avoir des impôts trop bas?

  • Ypsos le 11.12.2014 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    Toute cette affaire et certaines autres dans d'autres pays ne sont mis en scène pour nous détourner des vrais problèmes car si on étalait tut ce qui se passe dans le domaine de la finance, liée avec la criminalité, les guerres et révolutions, l'exploitation des gens, si tout cela serait étalé devant le grand public il y aurait une révolution mondiale. Ceci n'est rien du tout, même pas une goutte d'eau dans l'océan! Mais elle permet aux gens de se fâcher et de se disputer!

    • non-voyant-braille le 11.12.2014 12:27 Report dénoncer ce commentaire

      tout à fait d'accord avec vous, on nous a sorti toutes ces machineries tout d'un coup, alors que ces pratiques n'ont jamais été contestées auparavant. Le monde devriendrait-il vertueux? Beaucoup d'avocats risquent d'être au chômage si les lois deviennent incontournables. Voilà l'adage "Diviser pour mieux reigner" qui colle bien à toutes cette littérature inquisitoire sur les fiscalités internationales.

  • Danilo le 11.12.2014 11:50 Report dénoncer ce commentaire

    Quelqu'un a parlé plus bas de l'affaire BNP et des Mistrals. Je peux lui répondre: Les USA, l'Otan et l'UE veulent forcer la France à ne pas livrer ces Mistrals. Mais l'opération financière s'est faite, du moins en partie, par l'intermédiaire de BNP donc elle est sanctionnée par les USA! D'un autre côté cette affaire a ébranlé la confiance envers la France car l'Inde et la Chine avaient prévu d'en acheter aussi et même 5 ou 6!! et maintenant ils hésitent! La France est perdante dans cette affaire et les USA la gagnante puisque ce sont eux qui vont livrer des navires similaires!

    • Grincheux le 12.12.2014 07:05 Report dénoncer ce commentaire

      100% correcte Danilo, les USA vont tous nous baxxx dans cette affaire, encore des marché qu'ils vont nous arracher, et nous les cou....ons on se laisse faire en vertu des grands principes de l'OTAN.

  • quidam 2 le 11.12.2014 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    La Belgique a conclu une soixantaine d’accords fiscaux secrets -

  • Grincheux le 11.12.2014 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    Les chiens aboient, mais la caravanne passe sur son chemin.....laissons tous ces journalistes vendus aboyer, mais if faut s'arranger avec les pays concernés: sur demande leur remettre les documents mais sur base de réciprocité; par exemple la Belgique doit nous remettre les entreprises luxembourgeoise qui auraient pu bénéficier des intérêts notionels en Belgique etc.. Mittal par exemple

    • troll le 11.12.2014 14:01 Report dénoncer ce commentaire

      Les "entreprises luxembourgeoises"??? Ca existe?? A part les trucs étatiques et le Cactus, je n'en vois pas trop...

    • Grincheux le 12.12.2014 07:42 Report dénoncer ce commentaire

      troll, pour votre info Mittal est une entreprise Luxembourgeoise partiellement, alors......les intérêtes notionels en Belgique pour ses site en Belgiques sont visés..ici