Jean-Claude Juncker

17 septembre 2015 15:54; Act: 17.09.2015 16:32 Print

«Je ne suis pas un ami des banques»

BRUXELLES/LUXEMBOURG - Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a été entendu ce jeudi par la commission spéciale sur LuxLeaks.

storybild

Jean-Claude Juncker, ici avec le commissaire européen à l'Économie, Pierre Moscovici, est resté fidèle à sa ligne de défense. (photo: DPA)

op Däitsch
Sur ce sujet

Jean-Claude Juncker a maintenu sa ligne de défense. Interrogé ce jeudi par la commission spéciale chargée de faire la lumière sur l’affaire LuxLeaks, le président luxembourgeois de la Commission européenne a réaffirmé qu’il n’avait rien à se reprocher. «Je n’ai pas créé de système d’évasion fiscale au détriment des autres États européens», a déclaré celui qui a dirigé le gouvernement luxembourgeois entre 1995 et 2013.

Le dirigeant européen a tenu à faire la distinction entre son gouvernement et l’administration fiscale, «qui peut mettre en place des mécanismes fiscaux sans l’aval du Premier ministre ou du ministre des Finances». «Je n’ai jamais donné de consignes à l’administration fiscale», a tonné Jean-Claude Juncker, qui dément être proche de Marius Kohl, l’homme qui serait à l’origine du système fiscal décrié.

Accords secrets d'optimisation fiscale

Fidèle à sa ligne de défense, l’ancien Premier ministre a rejeté les accusations de ses détracteurs, qui le dépeignent comme un grand ami du monde de la finance. «Je n’ai jamais été un ami des banques. Par exemple, la Commerzbank m’a plusieurs fois reproché de devoir payer des impôts au Luxembourg. Ce à quoi j’ai toujours répondu que c’était normal qu’elle en paie».

L’affaire LuxLeaks a été révélée le 5 novembre dernier. Le Luxembourg était accusé d’avoir mis en place un système secret d’optimisation fiscale, permettant à des entreprises exerçant des activités dans divers pays d’installer leurs sièges sociaux au Luxembourg, en échange d’une faible imposition.

(L'essentiel/ avec AFP et DPA)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ou va le monde le 17.09.2015 17:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Luxembourg's Humor !!!

  • Rigoberta Menchu le 17.09.2015 20:45 Report dénoncer ce commentaire

    Pendant son mandat la dette publique a augmenté de plus de 25% pour le sauvetage de Dexia entre autres. L'excuse était garder l'emploi, mais c'est une excuse bidon. On aurait pu indemniser genereusement les employés et encore épargner des centaines de millions.

  • Jean le 17.09.2015 18:02 Report dénoncer ce commentaire

    A VRAI dire pécuchet je me suis pausé la même réponse concrète "vive juncker" et "le Luxembourg" signé jean.

Les derniers commentaires

  • Jean l'Aveugle le 18.09.2015 18:53 Report dénoncer ce commentaire

    Quand l'hypocrisie et la langue de bois sont au sommet d'un Etat et de l'EU,il est toujours possible de trouver des admirateurs devant tant de culot,de mauvaise foi..et puis Mr JUNKER fait partie de la caste des intouchables du "système"...alors il n'en sortira que des intimes convictions.

    • Geilé le 18.09.2015 20:37 Report dénoncer ce commentaire

      réponse: n'oubliez jamais ce que Jc a fait pour le Luxembourg lui frieden et sa bande si le Luxembourg est le pays le plus riche du monde c'est grâce a eux ""don't forget "it

    • Vindulux le 19.09.2015 18:26 Report dénoncer ce commentaire

      @Geilé: justement nous devons avoir honte que JCJ a transformer notre pays en état voyou. Ce n'est pas par notre travail, nos exportations, ou nos inovations que nous somme devenus riche, mais uniquement en étant les complices des fraudeurs fiscaux de tous les autres pays du monde.

  • jeryH le 18.09.2015 13:34 Report dénoncer ce commentaire

    Donc il est l'ennemi de la Commerzbank au moins celle-là. Il a voulu faire payer l’impôt à cette banque!!!!! si c'est pas une preuve ça?

  • René Schmit le 18.09.2015 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    «Je ne suis pas un ami des banques» J'ai ri! On est le 1er Avril???

  • Grincheux le 18.09.2015 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    Mais les banquiers eux ils l'aiment bien JCJ, le politicien qui a admis qu'il faut bien mentir quand sa sent le roussi.....

  • Le justicier. le 18.09.2015 09:20 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas de scandale LuxLeaks : - En France, 18.684 rescrits fiscaux ont été délivrés en 2012. - Les décisions fiscales anticipées sont une pratique bien établie dans 22 Etats membres de l’UE.

    • Vindulux le 19.09.2015 18:31 Report dénoncer ce commentaire

      La France n'a permis a aucune entreprise luxembourgeoise d'échapper à l'impôts du au GDL