Procès Luxleaks

01 avril 2016 16:37; Act: 01.04.2016 17:31 Print

Le soutien à Deltour et Perrin s’organise

LUXEMBOURG - Le comité de solidarité à Antoine Deltour et Edouard Perrin, jugés fin avril pour avoir fait émerger les «Luxleaks», a présenté vendredi ses actions à venir.

storybild

Justin Turpel (à g.) et Jean-Sébastien Zippert ont justifié la création du comité de solidarité à Antoine Deltour et Edouard Perrin, à l’origine des «Luxleaks». (photo: L'essentiel)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le comité de solidarité avec Antoine Deltour et Edouard Perrin au Luxembourg a été officiellement constitué ce vendredi. Ils sont déjà près d’une cinquantaine de signataires, parmi lesquels des membres de la société civile, à avoir rejoint le mouvement. Les signataires s’engagent à apporter leur soutien aux deux Français qui seront devant la justice luxembourgeoise à partir du 26 avril, pour leur implication dans le dévoilement des «Luxleaks». Leurs contributions avaient mis au grand jour les accords fiscaux conclus par le fisc luxembourgeois pour attirer des multinationales au Grand-Duché.

Le lanceur d’alerte Antoine Deltour, ancien collaborateur du cabinet d’audit luxembourgeois PwC, «assume avoir copié des centaines de 'tax rulings', mais cela n’était pas pour vendre les documents. Il s’agissait d’ouvrir la discussion, c’est pourquoi il a contacté le consortium international de journalistes d’investigation (NDLR: le ICIJ, qui a révélé l’affaire)», a défendu Justin Turpel (ex-député déi Lénk et membre du collectif «Tax Justice Lëtzebuerg»), vendredi devant la presse.

«Pas de martyr»

Édouard Perrin, journaliste, avait révélé le «scandale» dans l’émission Cash Investigation sur France 2. «Ces poursuites judiciaires vont à l’encontre des principes basiques de la liberté de la presse. Le secret des sources ainsi que le droit d’enquêter, à plus forte raison dans le domaine des affaires financières, doivent être respectés par toutes les institutions, quelles qu’elles soient», invoquent les signataires, qui estiment que «au Luxembourg, une meilleure protection des lanceurs d’alerte, du droit à l’information et de la protection des sources de la presse, est urgente».

Après la constitution de ce comité, la deuxième action sera de relayer une pétition initiée par le comité de soutien français à Antoine Deltour, via un site Internet luxembourgeois. Enfin, le 25 ou 26 avril, une soirée d’information et de débats autour du rôle et de la protection des lanceurs d’alerte sera organisée, avec notamment l’intervention d’un membre du ICIJ. « On profite de la médiatisation du procès pour ouvrir le débat », résume Jean-Sébastien Zippert, membre du comité (coordinateur au sein de l’ASBL etika, aussi membre de «Tax Justice Lëtzebuerg»). «Ces lanceurs d’alerte se mettent en danger pour pointer un dysfonctionnement, au bénéfice de la société, poursuit-il. Quand on regarde la grande histoire des lanceurs d’alerte, on voit ces personnes tenir le rôle de martyrs. Évitons cette fois de passer par cette étape du martyr, car elle ne profitera ni à Deltour ni au Luxembourg».

(Mathieu Vacon /L’essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Skerzo le 02.04.2016 12:21 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Antoine et Édouard.. que cela leur plaise ou non n'a pas d'importance. Toutes ces multinationales arnaqueuses, ici ou ailleurs, sont le malheur du monde.

  • Lucky Luke le 01.04.2016 19:27 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a une grande différence entre enfreindre la loi et la contourner. Une société a parfaitement le droit d'aller s'implanter à l'étranger pour des raisons fiscales de la même manière qu'un luxo a tout à fait le droit d'aller faire ses courses en France ou en Allemagne car c'est moins cher. Par contre, s'approprier et divulguer des info confidentielles, c'est illégal et puni par la loi.

  • Pulplux le 01.04.2016 17:19 Report dénoncer ce commentaire

    On parle pas combien d'argent ces accords on engendré pour le gouvernement luxembourgeois ainsi de combien d'emplois ils ont créer à Luxembourg. Je trouve celà inacceptable qu'on défend ce genre de personnage surtout qu'ils ont bien gagné leur vie ici à Luxembourg. Pour moi ils ont fait une faute grave professionnelle et au même temps ils ont mis beaucoup de choses en peril dans le pays.

Les derniers commentaires

  • Hugues le 22.04.2016 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème est que si tous les pays européens font du "dumping fiscal" comme le Luxembourg, la pauvreté s'aggravera et l'union européenne éclatera. Il suffit de regarder le score de l'extrème droite pour s'en convaincre. On ne peut pas former une union avec des gens qui jouent les uns contre les autres.

  • asdfghjkl le 04.04.2016 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    la loi interdit le vol et le punit, Deltour a voler et doit etre punit mais pas le journaliste, sinon il faut aussi punir l'etat allemand qui a achete des CD avec des donnes vole

    • lilith le 02.05.2016 10:24 Report dénoncer ce commentaire

      Quand la loi est faite systématiquement par les puissants pour se protéger et non dans l'intérêt général, la loi n'est plus respectable et doit être dénoncée. De plus faire juger cet homme par un tribunal luxembourgeois dont tous les acteurs sont payés avec l'argent tiré justement de ces arrangements immoraux est un deuxième scandale : où est l'objectivité ?

  • Vindulux le 04.04.2016 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    Le dernier scandale d’évasion fiscale « Panama Pampers » , nous prouve que les journalistes d’investigations et les lanceurs d’alertes n’ont pas une dent contre le Luxembourg, mais contre la finance mondiale et tous les riches fraudeurs. Tous les lanceurs d’alertes ne pensent qu’à la préservation de l’intérêt générale, donc du notre. Remercions toutes ces courageuses personnes qui prennent de gros risques pour dénoncer ces scandales.

  • Skerzo le 02.04.2016 12:21 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Antoine et Édouard.. que cela leur plaise ou non n'a pas d'importance. Toutes ces multinationales arnaqueuses, ici ou ailleurs, sont le malheur du monde.

    • Hmm?! le 02.04.2016 13:16 Report dénoncer ce commentaire

      Dites moi, qu'elle fut la raison de travailler au Luxembourg ? Car être ici pour le pouvoir d'achat et ensuite taper sur les multinationales, c'est un peu contradictoire.

    • Euchti le 04.04.2016 12:52 Report dénoncer ce commentaire

      @Hmm?! On peut habiter et travailler au Lux et vouloir que son pays se développe sur de vraies richesses et non sur l'exploitation systématiques des failles du système par exemple.

  • jlp le 02.04.2016 11:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arretons , les juges sont eux droit et honnette , on va les laisser faire leur travail , je pense quils vont trancher correctement.