Au Luxembourg

26 avril 2016 08:41; Act: 26.04.2016 14:21 Print

Le procès «LuxLeaks» fait salle comble

LUXEMBOURG - Le procès des lanceurs d'alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet et du journaliste Édouard Perrin s'est ouvert ce mardi matin, au tribunal de Luxembourg.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Une cinquantaine de manifestants attendaient devant le tribunal de Luxembourg dès 8h du matin, ce mardi. Le comité d'accueil destiné à soutenir Antoine Deltour et ses coaccusés scandait des slogans réclamant «la justice et de la transparence fiscales». À son arrivée depuis le parking du Saint Esprit, le principal accusé du procès Luxleaks, Antoine Deltour, avait l'air plus embarrassé qu'autre chose de ce soutien scandé avec virulence et de la meute de journalistes qui l'a instantanément entouré.

À l'intérieur du tribunal, la salle d'audience affiche complet aussi. Une cinquantaine de journalistes luxembourgeois, français et allemands sont accrédités pour suivre les débats. En ajoutant les soutiens et autres curieux, la salle est comble, plusieurs personnes restant debout au fond.

Deux accusés nient les faits

Le lanceur d'alerte Antoine Deltour, qui a dit au juge, à la lecture de l'acte d'accusation, «reconnaître la matérialité des faits», avant d'être interrompu par le président du tribunal, encourt une peine de 10 ans d'emprisonnement et plus d'un million d'euros d'amende. Il est poursuivi pour avoir fourni à la presse des documents révélant des accords entre le fisc luxembourgeois et certaines multinationales.

Le procès doit durer jusqu'au 4 mai. Raphaël Halet, également ancien employé de PwC Luxembourg, et le journaliste d'investigations Édouard Perrin nient quant à eux les faits qui leur sont reprochés.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Filosoff le 26.04.2016 10:02 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis luxembourgeois et je ne reconnais plus mon pays qui a bien changé (souvent en négatif) depuis les années 70. L'argent rend arrogant. Déi Arroganz, déi Suffisanz,déi Iwwerhieflechkeet

  • Ex-BIG4 le 26.04.2016 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtons deux secondes : un auditeur de son âge (à l'époque où il a transmis les docs) n'a absolument pas la connaissance pour comprendre le contenu de ces fameux tax rulings. C'est technique à souhait et volontairement flou pour éviter trop de responsabilité pour la société qui le créé. Par contre A. Deltour, lui, a tout compris ??? Faudrait quand même pas prendre les gens pour des idiots.

  • Antoine Deltour le 26.04.2016 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Soutien à 100 % à Antoine Deltour. Stop aux régimes de faveur des multinationales. Stop aux détournements de fonds. L’impôt se paie par tous!

Les derniers commentaires

  • Mister_pink le 26.04.2016 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai du mal à comprendre qu'on puisse soutenir ces pratiques d'optimisation. Moi je suis patron de PME, et je paye mes impôts à taux plein comme tout les patron de PME ou tout employé. Pendant que les gros s'organisent pour en payer le moins possible et ailleurs. Où est la justice fiscale ? Les petits qui payent à la place des multinationales?? toc toc

    • Oyster le 27.04.2016 20:26 Report dénoncer ce commentaire

      Les gros joueurs payent aussi plus que les petits, avec ou sans optimisations. Si les gouvernements ne leur offre aucun avantage, il y a peu de chances qu'ils s'installent dans des pays comme le Luxembourg. Et alors bonne chance pour faire vivre le pays avec des PME et leurs budgets ridicules.

  • le 26.04.2016 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    Il est urgent que tous les employeurs qu'ils soient publics ou privés puissent savoir que les escrocs pourront être dénoncés. Il n'y a pas de secret pour ce genre d'affaires, c'est trop simple de se dire responsable mais pas coupable, l'histoire est pavée de ce genre de situation à commencer par le médecin qui soignait le pilote de Germanwings. Il est temps d'avoir une véritable démocratie et de faire du nettoyage à commencer par le haut de l'échelle.

  • . le 26.04.2016 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    Finalement, en lisant de nombreux commentaires, je suis bien content de ne pas travailler dans ce pays qui fait la part belle aux sociétés malhonnêtes ! Mais il est vrai qu'à voir le comportement égocentrique de bien des habitants ou salariés de ce pays, on comprend mieux les choses !

    • Pierre le 26.04.2016 17:10 Report dénoncer ce commentaire

      Le problème n'est pas d'y travailler ou pas, il y a des pratiques pas reluisantes partout, il est d'aller de l'avant en ameliorant les choses et s'attaquer à du gros gibier est toujours périlleux. Ne sombrons pas dans la facilité en accusant sur ce qui est le plus simple.

  • Haas kourosh le 26.04.2016 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait juste: une cinquantaine des personnes plus part les membres de sa famille et ses amis avec une 10èn des jeunes idéaliste et criardes. moi j ai été là bas car j adore d observer les cirques d humaine. il doit etre condamner. après sa soit disant on a eu affaire à panama papers. ca ne change jamais car l`homme est corrompu. changez vous meme et le monde sera changer. si simple.

    • lilith le 02.05.2016 09:35 Report dénoncer ce commentaire

      Vous prenez des airs supérieurs et donnez des leçons à l'humanité mais vous allez quand même sur place juste par voyeurisme malveillant ??!! Commencez par vous changer vous-même !! Et sachez que les soutiens sont nombreux et pas tous "jeunes et idéalistes". quiconque souhaite un monde un peu plus juste en fat partie. apparemment pas vous.

  • consulting le 26.04.2016 12:23 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai assisté hier soir à la réunion de son comité de soutien avec les journalistes mais... il n'est pas venu. Bizarre. Par contre à la fin pendant la session des questions il y a luxembourgeois qui leurs en a balancé plein la tronche et leurs a montré des documents sur leurs procédés : silence de morts illico. On va rigoler je pense...

    • lilith le 02.05.2016 09:38 Report dénoncer ce commentaire

      Les "procédés ??!! Vous rigolez ou quoi, vous pensez peut-être que l'on peut combattre des multinationales, rompues à toutes les escroqueries,avec des procédés d'enfants de choeur ? N'inversez pas les responsabilités, les criminels ici ne sont pas dans le box et c'est une honte.