Art contemporain

19 septembre 2011 11:44; Act: 19.09.2011 17:14 Print

Jean-​​Christophe Massinon est décédé

GRANDE RÉGION - Mudam, Nuit Blanche, Centre Pompidou-Metz, l'artiste était reconnu et respecté dans le milieu de l’art contemporain au Luxembourg et en Lorraine. Il est décédé dimanche.

L'installation de Jean-Christophe Massinon dans la Salle des Pendus, à l'ouverture du Centre Pompidou-Metz. (Photo: Lisa George)

Peintre et artiste contemporain de Nancy, originaire de Longeville-lès-Metz, sociétaire du Centre Pompidou-Metz et du Mudam au Luxembourg, Jean-Christophe Massinon s’était fait un nom dans le monde artistique de la Grande Région. Depuis plus de 20 ans, le peintre explorait le langage pictural sous toutes ses formes, non seulement par la peinture mais aussi par la sculpture et les installations. À travers ses créations, il s’intéressait aux communautés, à la vie quotidienne et évidemment à sa Lorraine natale. Sa dernière installation, Love Burns, était présentée le 2 juillet dernier à l’occasion des 5 ans du Mudam de Luxembourg. Il avait également participé, par ses créations, à l'inauguration du musée luxembourgeois.

Lundi matin, la vie culturelle messine était attristée par la nouvelle, à l'image de William Schuman, conseiller municipal en charge de la Nuit Blanche, contacté par L'essentiel Online. «Nous sommes tous profondément tristes de la disparition subite d'un homme absolument remarquable, commentait-il. C'était quelqu'un d'une grande élégance et on va bien évidemment lui dédier la quatrième Nuit Blanche (NDLR: 30 septembre prochain), alors qu'il avait participé aux trois premières». Il était père d'une fille. Il est décédé dimanche après-midi à l’âge de 48 ans, des suites d'une maladie. Une cérémonie aura lieu à la basilique Saint-Epvre à Nancy, mercredi, à 14h30.

Jonathan Vaucher/L'essentiel Online

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Sylviane le 20.09.2011 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    C’est avec une grande émotion que j’apprends la disparition de l’artiste Jean-Christophe Massinon que j’ai rencontré lors de l’exposition, organisée par la galerie l'Art en direct, qui lui était consacrée, cette année, en mai. À tous ses proches, je présente mes plus sincères condoléances en ce moment douloureux.

  • Bruno Cohen le 22.09.2011 23:26 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai appris aujourd'hui la disparition de Jean-Christophe. Je suis très ému et très peiné. J'avais beaucoup de sympathie et de tendresse pour l'homme et pour l'artiste. À sa famille, à sa fille, à ceux qu'il a aimé, je veux dire mon émotion et mes sincères condoléances. Bruno Cohen

Les derniers commentaires

  • Bruno Cohen le 22.09.2011 23:26 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai appris aujourd'hui la disparition de Jean-Christophe. Je suis très ému et très peiné. J'avais beaucoup de sympathie et de tendresse pour l'homme et pour l'artiste. À sa famille, à sa fille, à ceux qu'il a aimé, je veux dire mon émotion et mes sincères condoléances. Bruno Cohen

  • Sylviane le 20.09.2011 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    C’est avec une grande émotion que j’apprends la disparition de l’artiste Jean-Christophe Massinon que j’ai rencontré lors de l’exposition, organisée par la galerie l'Art en direct, qui lui était consacrée, cette année, en mai. À tous ses proches, je présente mes plus sincères condoléances en ce moment douloureux.