Finance mondiale

07 avril 2016 20:23; Act: 08.04.2016 15:05 Print

Cameron avait des parts dans un fonds offshore

Le Premier ministre britannique a reconnu jeudi avoir par le passé possédé des parts dans un fonds offshore aux Bahamas.

storybild

David Cameron aurait revendu ses parts en 2010. (photo: AFP/Christopher Furlong)

op Däitsch
Sur ce sujet

Le Premier ministre britannique David Cameron a admis jeudi soir qu'il détenait jusqu'en 2010 des parts dans le fonds fiduciaire de son père immatriculé aux Bahamas, après plusieurs jours de pression à la suite des révélations des «Panama Papers». M. Cameron a souligné dans une interview à la chaîne ITV qu'il avait vendu ces parts en 2010 pour environ 30 000 livres (37 000 euros), quelques mois avant d'être élu Premier ministre.

Le chef de gouvernement est personnellement attaqué depuis la révélation que son père, Ian Cameron, décédé en 2010, avait dirigé ce fonds dont les profits ont échappé au fisc britannique pendant trente ans grâce à un montage complexe via le cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca. Downing Street a émis quatre communiqués de presse successifs évoquant une «affaire privée» et M. Cameron lui-même a assuré mardi ne détenir «aucune action, aucun trust offshore, aucun fonds offshore, rien de tout cela».

Rien d'illégal pour Ian Cameron

Jeudi, il a répété ne détenir «aucune action» mais a avoué pour la première fois qu'il avait détenu par le passé des parts dans le fonds de son père. «Avec Samantha (NDLR: son épouse) nous possédions 5 000 actions dans le Blairmore Investment Trust que nous avons vendues en janvier 2010». David Cameron a insisté sur le fait qu'il avait payé des impôts au Royaume-Uni sur les dividendes encaissées et qu'il n'y avait rien eu d'illégal dans sa démarche. «Je n'ai honnêtement rien à cacher. Je suis fier de mon père et de ce qu'il a accompli, de l'entreprise qu'il a montée et tout le reste. Je ne peux supporter que son nom soit traîné dans la boue».

«Je possède deux maisons, dont une que je loue, et j'ai mon salaire de Premier ministre. Je n'ai pas d'actions, pas d'investissements, j'ai quelques économies», a encore déclaré le Premier ministre. Selon le Guardian, membre du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) en possession des Panama papers, le fonds de Ian Cameron employait une cinquantaine de personnes basées aux Bahamas, qui signaient des papiers et jouaient le rôle de trésorier et secrétaire, un arrangement qui n'est pas illégal.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TITO le 08.04.2016 07:18 Report dénoncer ce commentaire

    Le contraire aurait été étonnant...

  • Fred le 07.04.2016 23:56 Report dénoncer ce commentaire

    On parle de gbp 30,000! Ou est le scandale???

  • Friqounette le 07.04.2016 20:50 Report dénoncer ce commentaire

    Et ce gas la veut donner des leçons à la communauté européenne... En fait le brexit n'est qu'un écran de fumée pour préserver ses seul intérêts familiaux...

Les derniers commentaires

  • R5 turbo le 08.04.2016 16:23 Report dénoncer ce commentaire

    seulement 30.000 livres et en plus il a payé des taxes sur la transaction? un non-évenement.

  • lulu le 08.04.2016 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    40.000.-€ c'est de la rigolade. De plus il a tout vendu avant d'être "1er sinistre....!". Faites le tour ici de qui a quoi, et là vous pourrez être fâché avec les autorités..!

  • Iceberg le 08.04.2016 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Combien y a t-il de Mossack Fonseca au Panama ? Combien y a t-il de Pays type Panama dans le monde ? Il ne suffit pas de vider le bateau pour empêcher qu'il sombre. Il faut colmater les brèches !

  • Wait and see le 08.04.2016 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Avant d'accabler les politiques chez nos voisins, vérifions que nos politiques, qui ne sont pas des plus fins, sont limités mais honnêtes. Sachant que le renouvellement politique est faible et que la place financière est reconnue mondialement pour ses tours de passepasse, j'attendrai un peu avant d'accabler Cameron et la City ... Va-t-on avoir droit à la société offshore de JCJ spécialisée en négoce de spiritueux ? Certain écolo auront-ils confondu société offshore et éoliennes offshore ?

  • TITO le 08.04.2016 07:18 Report dénoncer ce commentaire

    Le contraire aurait été étonnant...