Six mois après

25 septembre 2014 13:08; Act: 26.09.2014 11:37 Print

Les pétitions électroniques en cours d'évaluation

LUXEMBOURG – Près de six mois après leur apparition, les pétitions électroniques font l’objet d’une première évaluation de la part des députés de la commission concernée.

storybild

Selon Justin Turpel (déi Lénk), les premières améliorations pourraient être décidées rapidement. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Les pétitions électroniques fêteront leurs six mois d'existence, le 7 octobre. Le premier texte, publié le 7 avril, concernait les bourses pour les étudiants. Si les députés de la Chambre ont rapidement perçu l’avancée démocratique apportée par ces nouveautés, ils reconnaissent que des améliorations peuvent être apportées.

La commission des pétitions se réunissait ce jeudi pour procéder à un travail d’évaluation du nouveau système de pétitions électroniques. «Il s’agissait de premières discussions, rien n’a encore été décidé», explique Justin Turpel (déi Lénk), vice-président de la commission. Les députés ont établi qu’il était important d’améliorer la plateforme des pétitions, de manière à la rendre plus accessible. «Ça pose notamment des problèmes pour les malvoyants. Mais c’est en fait tout le site de la Chambre qui serait à revoir». Le site, peu attractif, ne met pas spécialement en avant le lien vers la rubrique pétitions. Quant aux textes en eux-mêmes, ils sont écrits en petits caractères, ce qui n’en facilite pas la lecture.

«Nous voulons aller vite»

Les débats entre les députés de la commission ont également porté sur une éventuelle fusion entre les pétitions électroniques et ordinaires. La question s’était posée mi-juin, lorsque des opposants au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels avaient demandé d’ajouter les signatures papier et électroniques, afin d’atteindre le seuil des 4 500 signatures. Mais la Chambre avait refusé. Pouvoir cumuler les deux moyens de pétition «poserait la question des moyens de contrôle et de vérification», assure Roberto Traversini (Déi Gréng), l’autre vice-président de la commission. L’enjeu est notamment d’éviter qu’un même citoyen puisse signer un texte deux fois.

La commission des pétitions poursuivra prochainement ces discussions, en attendant les premières décisions. «Nous voulons aller vite, reprend Justin Turpel. Le sujet pourrait être de nouveau abordé, dès la prochaine réunion, la semaine prochaine».

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Sigefroid le 26.09.2014 09:27 Report dénoncer ce commentaire

    Horreur! Sur 100.7, on parlait de tirage au sort et de démocratie directe comme forme de gouvernementalité ! Aie! Si un de nos démocrates l'entend, il va courir vomir son âme aux toilettes! Notre modèle, la Chambre, l'organisation électorale sont vieux et dépassés en notre XXIe siècle de l'éducation de tous et de l'électronique sur tous les téléphones! La modernité n'est pas de marier des homo ou bien la chasse aux clopes comme font les English qui boivent comme des trous ou bien les Français qui cachent ainsi leur 0% de croissance! La modernité c'est le changement électif!

  • énervée le 25.09.2014 20:24 Report dénoncer ce commentaire

    de toute facon ils ne retiennent que celles qui ne rapporte pas d'argent à l'un ou à l'autre de leur bande de politicards, je parle du tram bien sur, tout le monde savait qu'ils n'en démordraient pas, il y a trop à gagner pour certains meme si le pays donc nous memes nous y perdons

  • Zoom @ Luxemburg le 25.09.2014 19:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Leur nouveau Maître c'est servi de ça pour faire passer "Sa" loi. Car si les signatures non-électroniques avaient comptabilisés avec les électroniques, Sa loi ne serait jamais passé. Bravo XB. Bien arnaqué ton Peuple tu as.

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 26.09.2014 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    Le site du Parlement était bien, il y a quelques années, aujourd'hui c'est un fourre-tout, on dirait que l'informaticien a reçu l'instruction de rendre la recherche d'information tellement inefficace que l'on renonce. Même chose pour la pétition électronique, expressément rendue inefficace en ne la cumulant pas avec des pétitions sur papier. On devrait aussi pouvoir s'y inscrire pour recevoir un mail sur les petitions qui nous interessent. Les forums loisirs sur internet sont parfois mille fois plus ergonomiques.

  • Sigefroid le 26.09.2014 09:27 Report dénoncer ce commentaire

    Horreur! Sur 100.7, on parlait de tirage au sort et de démocratie directe comme forme de gouvernementalité ! Aie! Si un de nos démocrates l'entend, il va courir vomir son âme aux toilettes! Notre modèle, la Chambre, l'organisation électorale sont vieux et dépassés en notre XXIe siècle de l'éducation de tous et de l'électronique sur tous les téléphones! La modernité n'est pas de marier des homo ou bien la chasse aux clopes comme font les English qui boivent comme des trous ou bien les Français qui cachent ainsi leur 0% de croissance! La modernité c'est le changement électif!

  • Peter le 26.09.2014 01:44 Report dénoncer ce commentaire

    On a bien vu le résultat avec les bourses et le tram! QUE DU VENT! On donne l'illusion au peuple pour l’apaiser et lui remettre une couche par la suite. Et au cas où cela ne fonctionne pas, on rejette la faute sur les précédents ou alors sur l'UE qui est la réponse à tous les maux! Le PEUPLE sortira un jour dans les rues, et les têtes tomberont!

  • énervée le 25.09.2014 20:24 Report dénoncer ce commentaire

    de toute facon ils ne retiennent que celles qui ne rapporte pas d'argent à l'un ou à l'autre de leur bande de politicards, je parle du tram bien sur, tout le monde savait qu'ils n'en démordraient pas, il y a trop à gagner pour certains meme si le pays donc nous memes nous y perdons

  • Zoom @ Luxemburg le 25.09.2014 19:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Leur nouveau Maître c'est servi de ça pour faire passer "Sa" loi. Car si les signatures non-électroniques avaient comptabilisés avec les électroniques, Sa loi ne serait jamais passé. Bravo XB. Bien arnaqué ton Peuple tu as.