SYRIE

22 février 2012 11:24; Act: 22.02.2012 14:11 Print

Le journaliste tué était originaire de Thionville

Deux journalistes, dont un Français, ont été tués à Homs, en Syrie, a déclaré le ministre de la Culture français, Frédéric Mitterrand.

  • par e-mail

Les deux journalistes tués à Homs, en Syrie, sont l'Américaine Marie Colvin et le Français Rémi Ochlik, a déclaré le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, précisant que le second était photo-reporter. «Il y a eu 106 journalistes tués cette année, et là, une Américaine, Mary Colvin et Rémi Ochlik, 28 ans, tué à Homs alors qu'il faisait son métier de reporter photographe. C'est absolument bouleversant», a dit le ministre selon des images de i-Télé.

Le photographe, originaire de Thionville, était retourné seul en fin de semaine dernière en Syrie, d'où il décrivait mardi soir une «situation incroyablement tendue et désespérée», dans un mail adressé au rédacteur en chef photo de Paris Match.

«Rémi est reparti tout seul»

«Il n'était pas pour nous à Homs, il est reparti là-bas comme indépendant», a expliqué Guillaume Clavières, rédacteur en chef photo de l'hebdomadaire. «Il était parti il y a quinze jours en Syrie avec l'un de nos reporters, Alfred de Montesquiou, mais on les a fait rentrer la semaine dernière. Rémi est reparti tout seul», a-t-il précisé.

Le lauréat du World Press Photo, qui couvrait régulièrement des conflits. Né en 1983, il était l'un des cofondateurs de l'agence photo française IP3 Press.

Le 11 janvier, Gilles Jacquier, grand reporter de France 2 avait également trouvé la mort à Homs.

(L'essentiel Online/AFP)