Procès Moubarak

03 juin 2012 21:07; Act: 03.06.2012 21:11 Print

Les acquittés seront bientôt libérés

Cinq des six ex-hauts responsables des services de sécurité jugés en même temps que l'ancien président Hosni Moubarak pour la mort de manifestants et acquittés samedi vont être libérés dimanche.

  • par e-mail

Le sixième acquitté, l'ancien chef de la Sécurité de l'Etat aujourd'hui dissoute, Hassan Abdel Rahmane, reste en prison en attendant l'issue de l'enquête sur la destruction de documents de ce service autrefois redouté, selon l'agence. Le Parquet avait requis la peine capitale contre M. Moubarak, son ancien ministre de l'Intérieur Habib el-Adli et les six ex-hauts responsables pour leur responsabilité dans la mort d'une partie des 850 manifestants tués lors de la révolte populaire de janvier/février 2011.

Mais le président du tribunal, Ahmed Rifaat, a condamné MM. Moubarak et Adli à la réclusion à perpétuité et acquitté les six autres, poussant des milliers d'Egyptiens en colère à manifester. Certains jugent le verdict trop clément et réclament la pendaison de M. Moubarak, tandis que d'autres craignent que l'acquittement des six anciens responsables de la sécurité ne soit synonyme d'impunité pour la police, largement honnie et accusée de violations systématiques des droits de l'Homme.

Les cinq anciens hauts responsables qui vont être relâchés dimanche sont le chef de la Sécurité générale Adli Fayed, le chef de la Sécurité centrale Ahmed Ramzi, les chefs de la Sécurité du Caire Ismaïl al-Chaer, de la région de Guizeh Oussama al-Marassi et Omar Faramawi, et de celle du Six-Octobre.

Moubarak reçoit sa tenue de prisonnier

L'ancien président égyptien Hosni Moubarak a reçu dimanche dans la prison de Tora sa tenue de prisonnier, rapporte l'agence officielle Mena. Il avait été condamné samedi à la réclusion à perpétuité pour la mort de manifestants durant la révolte qui l'a renversé en 2011. Les gardes de la prison de Tora, au sud du Caire, lui ont pris la photo d'identité judiciaire, assigné un numéro et remis la tenue bleue de prisonnier, selon l'agence.

M. Moubarak, 84 ans, jusque-là placé en détention préventive dans un hôpital militaire près du Caire, a été transféré après sa condamnation dans la prison de Tora. Les autorités de la prison ont rejeté la requête de l'ancien président de continuer à recevoir des soins à l'hôpital.

D'après des responsables de la sécurité et la télévision d'Etat, le président déchu avait eu un problème de santé à son arrivée samedi à la prison de Tora et avait refusé en pleurant de quitter l'hélicoptère pour rejoindre cet établissement. M. Moubarak et son ministre de l'Intérieur Habib el-Adli ont été condamnés samedi à la réclusion à perpétuité pour la mort de près de 850 manifestants l'an dernier. Six anciens hauts responsables du ministère de l'Intérieur ont en revanche été acquittés. Cinq d'entre eux devaient être libérés dimanche soir.

Le Parquet a annoncé dimanche qu'il ferait appel des verdicts rendus dans le procès de l'ex-président.

(L'essentiel Online/ats/AFP)