Google, Facebook et Apple

04 février 2014 07:38; Act: 04.02.2014 14:47 Print

Ils dévoilent les requêtes secrètes de la NSA

Plusieurs géants de l'Internet, dont Google, Facebook et Apple, ont publié le nombre de requêtes secrètes déposées par le renseignement américain, lundi dans la soirée.

storybild

Le renseignement a requis des informations sur 9 000 à 10 000 comptes Google pendant les six premiers mois de 2013. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Il y a une semaine, les autorités américaines, conformément aux directives du président Obama, ont donné le feu vert à ces grands groupes pour dévoiler davantage d'informations sur la surveillance de leurs utilisateurs. Le renseignement a requis des informations sur 9 000 à 10 000 comptes Google pendant les six premiers mois de 2013, et sur 12 000 à 13 000 comptes lors des six mois précédents, selon le blog officiel du géant de l'Internet. Toutes ces demandes étaient légales car elles ont été faites dans le cadre de mandats délivrés par le tribunal chargé de contrôler les opérations du renseignement (FISA).

«La publication de ces informations est un premier pas dans la bonne direction et défend les principes d'une réforme que nous avons appelée de nos vœux en décembre dernier», a expliqué le responsable juridique de Google, Richard Salgado, dans un post. «Mais nous continuons à croire à la nécessité de davantage de transparence pour que chacun puisse mieux comprendre les mécanismes des lois sur la surveillance et juge si elles servent l'intérêt national», a-t-il poursuivi.

«Les gouvernements ont la responsabilité de protéger»

Facebook a annoncé avoir reçu des mandats concernant 5 000 à 6 000 comptes sur les six premiers mois de 2013, 4 000 à 6 000 sur les six mois précédents. Facebook possède plus d'un milliard d'abonnés. Microsoft a révélé sur son blog officiel avoir reçu des demandes de la FISA sur 15 000 à 16 000 comptes d'utilisateurs les six premiers mois de 2013. Quant à Yahoo!, des informations ont été demandées sur 30 000 à 31 000 comptes. Le groupe a précisé que les demandes de la FISA ne concernaient que 0,01% de ses abonnés. Apple avait indiqué la semaine dernière avoir reçu des demandes pour moins de 249 utilisateurs lors de la première partie de l'année 2013.

La marque à la pomme a précisé dans un blog que les informations demandées par la NSA portaient sur les carnets d'adresses de ces personnes et non sur le contenu des messages échangés. La publication de ces chiffres a été autorisée par le ministère de la Justice, à condition que les entreprises respectent un délai de six mois après les requêtes déposées par la FISA. L'accord empêche cependant les grandes entreprises de publier davantage de détails sur ces demandes. Le ministre de la Justice, Eric Holder, et le directeur de la sécurité nationale, James Clapper, avaient précisé la semaine dernière que ces grands groupes seraient autorisés à dévoiler «plus d'informations que jamais» sur leurs clients.

En contrepartie, les groupes ont retiré la plainte qu'ils avaient déposée auprès du tribunal secret chargé d'ordonner les programmes de surveillance (FISC, Foreign Intelligence Surveillance Court). Ils se sont engagés lundi à publier régulièrement le nombre de requêtes déposées par le renseignement. «Comme nous l'avons dit précédemment, nous croyons que les gouvernements ont la responsabilité de protéger les gens et qu'ils peuvent le faire tout en étant transparents», a écrit le responsable juridique de Facebook, Colin Stretch, sur son blog.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Wallly le 04.02.2014 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ughhhh! Dur dur, n'est-ce pas? Ne disons plus, oui, à toutes les applications gratuites ... N'utilisons plus Facebook ou DropBox ou WhatsApp ou Skype ... Yahoo! ou de Google! Il y a des pièges NSA chez Microsoft et Apple et Samsung... Avec un smartphone, il faut être smart! En privé, la meilleure façon de communiquer est BBMVIDEO. C'est crypté de bout en bout sur un réseau privée au niveau mondial. BBM VIDEO sur BES10, est à coup sûr, au sein des entreprises, le plus sûr ... Pour le bien des Etats-Unis, le travail de la NSA inclut l'espionnage industriel... Il est nécessaire de remplacer les Serveurs Internet Publiques, made in USA ... BlackBerry serait le seul, maintenant, avoir la capacité de remplacer ceux-ci, avec son réseau privé mondial ... Le seul réseau mondial privé et sécurisé de données sur la planète à travers 654 opérateurs mondiaux dans 175 pays. BlackBerry commencent déjà en quelque sorte sur son propre réseau avec la créations de BBM CHANNELS ...

  • romain le 04.02.2014 20:56 Report dénoncer ce commentaire

    Ou peut-on trouver la liste des requêtes? Je trouve des tonnes d'articles mais pas un seul qui donne un lien vers celle-ci...

  • PasGlop le 04.02.2014 08:18 Report dénoncer ce commentaire

    Besoin de coopération premièrement pour savoir comment on écrit "Luxembourg" ? Ils sont au top à la nsa !

Les derniers commentaires

  • romain le 04.02.2014 20:56 Report dénoncer ce commentaire

    Ou peut-on trouver la liste des requêtes? Je trouve des tonnes d'articles mais pas un seul qui donne un lien vers celle-ci...

  • Wallly le 04.02.2014 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ughhhh! Dur dur, n'est-ce pas? Ne disons plus, oui, à toutes les applications gratuites ... N'utilisons plus Facebook ou DropBox ou WhatsApp ou Skype ... Yahoo! ou de Google! Il y a des pièges NSA chez Microsoft et Apple et Samsung... Avec un smartphone, il faut être smart! En privé, la meilleure façon de communiquer est BBMVIDEO. C'est crypté de bout en bout sur un réseau privée au niveau mondial. BBM VIDEO sur BES10, est à coup sûr, au sein des entreprises, le plus sûr ... Pour le bien des Etats-Unis, le travail de la NSA inclut l'espionnage industriel... Il est nécessaire de remplacer les Serveurs Internet Publiques, made in USA ... BlackBerry serait le seul, maintenant, avoir la capacité de remplacer ceux-ci, avec son réseau privé mondial ... Le seul réseau mondial privé et sécurisé de données sur la planète à travers 654 opérateurs mondiaux dans 175 pays. BlackBerry commencent déjà en quelque sorte sur son propre réseau avec la créations de BBM CHANNELS ...

    • Coeur révélateur le 05.02.2014 14:25 Report dénoncer ce commentaire

      Tout ce qui passe par un câble ou une onde peut être décrypté par clés spéciales. La NSA influe sur les décisions des corporations et des services publics pour supporter un système informatique spécifique, jusqu'à en faire un quasi-monopole, au plaisir des gros actionnaires. Ils ont ainsi enrichi Microsoft, Apple et Google et Skype, ce qui permet ensuite d'achever la concurrence. Ils le refont. Dès que vous utilisez un réseau crypté sécurisé, vous signalez aux services de renseignements que vous avez des informations qui les intéressent. Et les CPU réservent la porte d'entrée secrète à la NSA.

  • Emy Six le 04.02.2014 08:46 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je suis d'accord que les gouvernements protègent en consultant ces sites sociaux! C'était le but du départ.

  • lucien le 04.02.2014 08:29 Report dénoncer ce commentaire

    tout cela de la foutaise . cela ne veux rien dire. ils continueront malgré tout à nous espionner en toute légalité. et nos politiciens feront avec parce que oncle sam le veut ainsi.

  • PasGlop le 04.02.2014 08:18 Report dénoncer ce commentaire

    Besoin de coopération premièrement pour savoir comment on écrit "Luxembourg" ? Ils sont au top à la nsa !