Le gouvernement se retire

10 juillet 2013 21:35; Act: 11.07.2013 10:07 Print

Juncker se résout à de nouvelles élections

LUXEMBOURG - Il y aura des élections législatives anticipées. Peu avant 21h, mercredi soir, Jean-Claude Juncker s'est résolu à la démission de son gouvernement.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Jean-Claude Juncker, Premier ministre du Luxembourg depuis 18 ans, s'est défendu bec et ongles sur sa gestion du service de renseignements. Mais il a capitulé devant le front commun LSAP-opposition. Le gouvernement a démissionné, ce qui entraînera des élections législatives anticipées au mois d'octobre.

D'entrée, le président de la commission d'enquête sur le SREL, François Bausch (Déi Gréng), a mis en cause la responsabilité politique du Premier ministre dans les dysfonctionnements constatés.

En vieux lion de la politique, Jean-Claude Juncker n'a rien lâché. Il s'est défendu pied à pied, récusant pendant deux heures toutes les accusations du rapport de la commission d'enquête. «Le service de renseignements n'était pas ma priorité politique», a-t-il dit à plusieurs reprises, se défendant aussi d'avoir fait espionner quiconque. «Ce n'est pas mon genre», a-t-il expliqué en français dans le texte.

Répondant point par point à tous les reproches, il a accusé la commission parlementaire d'avoir failli dans le contrôle des activités du SREL. Admettant des «erreurs», il s'est posé parfois en victime: «Je ne suis pas d'accord pour endosser la responsabilité, car si c'était le cas, chaque ministre devrait alors être responsable de la moindre erreur commise par un fonctionnaire». À l'issue de son discours, Juncker a défié les députés. «Si vous devez voter, alors votez».

Après que Gilles Roth, chef de la fraction CSV, eut défendu son leader, Claude Meisch, chef de fraction du DP, a enfoncé le clou. «Il est temps d'assumer ses responsabilités», a-t-il dit. Alex Bodry, le président du parti socialiste, partenaire de coalition, a été encore plus direct.

Reconnaissant «des erreurs par omission», plus qu'une faute grave commise volontairement, parlant «d'erreurs de jugement», Alex Bodry a remis au président de la Chambre, Laurent Mosar, une motion demandant la dissolution de la Chambre des députés et l'organisation d'élections législatives anticipées. Une autre motion était elle déposée par les partis d'opposition (DP, Verts, ADR et déi Lénk).

Mais il n'y aura finalement pas eu besoin d'un vote. Revenant à la tribune, Jean-Claude Juncker a constaté que ses explications n'avaient pas suffi. À 20 h 58, il annonçait la démission du gouvernement, en place depuis le 23 juillet 2009. Il la présentera ce matin au Grand-Duc Henri.

(Denis Berche)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Paolo le 10.07.2013 22:07 Report dénoncer ce commentaire

    je pense que les vautours de l´oposition l´auront dans le "ba ba"

  • Pit pit le 11.07.2013 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Comme d'habitude Juncker a pris la bonne décision aujourd'hui et ressortira renforcé avec une légitimité nouvelle à la sortie des urnes. Ce sera amusant de voir ses détracteurs tourner casaque pour former une nouvelle coalition avec la CSV ;-)

  • Sigefroid le 11.07.2013 00:43 Report dénoncer ce commentaire

    La liberté n’a pas toujours été comprise de la même manière : celle des peuples modernes consiste dans le droit de choisir ceux qui font les lois ; celle des anciens consistait à n’obéir qu’aux lois qu’ils avaient faites eux-mêmes, dont ils confiaient l’exécution à des magistrats électifs, temporaires et responsables. Un Grec ne se serait pas cru libre parce qu’il aurait pu, tous les 4 ou 5 ans, déposer dans une urne le nom des députés ; il n’aurait pas vu là une entrave suffisante à l’action du pouvoir exécutif. Il aurait exigé que les dépositaires de ce pouvoir fussent révocables à volonté.

Les derniers commentaires

  • Fabio le 26.07.2013 16:33 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je vote seulement pour Juncker s' il décide de fermer les frontières aux portugais, italiens et espagnols comme a fait la Suisse parce que les nouveaux immigré qui rentrent ont tout de suite un logement, un travaille alors que nous les luxembourgeoise ou les étrangers qui sont au Luxembourg depuis au moin 20 ans et ont du mal a trouvé un emploi là je suis totalement contre et il y a aussi les nouveaux immigré qui rentrent et qui vont aux chômage et le chômage après il augmente. Fermer les frontière pour éviter une nouvelle augmentation du chômage

  • Pit pit le 11.07.2013 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Comme d'habitude Juncker a pris la bonne décision aujourd'hui et ressortira renforcé avec une légitimité nouvelle à la sortie des urnes. Ce sera amusant de voir ses détracteurs tourner casaque pour former une nouvelle coalition avec la CSV ;-)

  • Franco le 11.07.2013 12:02 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis outré du comportement du LSAP et consorts à rendre une seule personne responsable de tous les mots de ce pays... Au 20 octobre, et pour la première fois de ma vie, je voterais pour le CSV et pour M. JUNCKER!...

  • RAK1947 le 11.07.2013 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai voté pour M. Juncker aux dernières élections. Il a failli à toutes ses promesses et surtout il ne s'est pas occupé de Luxembourg il a couru après les honneurs à l'étranger. Nous avons besoin d'un chef de gouvernement ferme et énergique à Luxembourg pas à Bruxelles. Qu'il choisisse l'Europe mal fabriquée ou notre pays

    • un petit luxembourgeois le 11.07.2013 16:03 Report dénoncer ce commentaire

      Au Luxembourg l'Europe est notre "pays"

  • jojo le 11.07.2013 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    ....