EN ITALIE

04 juillet 2013 11:28; Act: 04.07.2013 11:40 Print

Enquête sur les dépenses farfelues d'élus

La quasi-totalité des élus de l'Assemblée régionale de Campanie, dans le sud de l'Italie, auraient eu des dépenses excessives et injustifiées.

storybild

Les enquêteurs ont découvert que des élus du parti de la Liberté de Silvio Berlusconi ont dépensé 11 000 euros dans des bars. (photo: AFP)

  • par e-mail

Au total 57 des 60 élus ont été convoqués pour être interrogés par la police, a annoncé mercredi le bureau du procureur. Des dépenses vont de la teinture de leurs cheveux à l'octroi de subventions à des chaînes privées de télévisions. Les enquêteurs ont découvert que des élus du parti de la Liberté de l'ex-premier ministre Silvio Berlusconi ont dépensé 11 000 euros en 2011 dans des bars. Les députés du parti de centre gauche Parti démocratique ont eux fourni une aide de 14 500 euros à trois chaînes privées de télévision locale.

Plusieurs enquêtes ont été récemment ouvertes contre des responsables locaux et nationaux concernant une utilisation frauduleuse des subventions accordées chaque année par l'État aux partis politique pour financer leurs campagnes politiques. À Naples, capitale régionale de la Campanie, les enquêteurs ont découvert que les élus ont dépensé un total de 1,7 million d'euros en deux ans pour toutes sortes d'achats allant des lunettes aux produits cosmétiques en passant par des jouets et des DVD.

L'un des plus gros bénéficiaires des financements accordés par l'État a été le parti L'Italie des Valeurs, une formation créée par un ex-procureur parti en croisade contre la corruption. Selon les enquêteurs, 95% des dépenses de ce parti étaient «irrégulières et suspectes». Le nouveau parti du Mouvement des Cinq étoiles, qui a refusé toute subvention publique, a exigé la démission de l'assemblée régionale de Campanie et l'organisation de nouvelles élections régionales.

(L'essentiel Online/ATS)