En Allemagne

21 décembre 2017 17:30; Act: 22.12.2017 10:43 Print

Trafic aérien peu perturbé par la grève à Ryanair

Le trafic aérien était peu affecté, vendredi matin, par l'appel à la grève des pilotes de Ryanair en Allemagne, lancé la veille par le syndicat Vereinigung Cockpit.

storybild

Le syndicat Cockpit a invité les pilotes à débrayer entre 5h et 9h, vendredi. (photo: AFP/Boris Roessler)

Sur ce sujet

Le trafic aérien était peu affecté, vendredi matin, par l'appel à la grève des pilotes de Ryanair en Allemagne, lancé la veille par le syndicat Vereinigung Cockpit, à quelques jours de Noël, selon l'agence de presse DPA.

Ce mouvement de grève des pilotes, le premier que doit affronter Ryanair, était prévu entre 5h et 9h. Il n'avait pour l'instant «aucune incidence» sur les vols de la compagnie à bas coûts britannique à l'aéroport de Francfort, principale plateforme aéroportuaire d'Allemagne, où six vols sont prévus sur cette période, d'après DPA. L'opérateur de l'aéroport, sollicité par l'AFP, n'était pas joignable dans l'immédiat.

Le mouvement pourrait concerner une vingtaine de vols

À Berlin-Schönefeld, cinq appareils de Ryanair ont décollé, a indiqué un porte-parole de l'aéroport à l'AFP. Deux autres sont prévus dans le temps de l'appel à la grève, dont l'un a été retardé. «La participation est tout à fait satisfaisante», a toutefois estimé Markus Wahl, le porte-parole de Vereinigung Cockpit. Tous les appareils ont certes décollé, mais il y a eu de gros retards, a-t-il indiqué à DPA. Au total, le mouvement pourrait concerner une vingtaine de vols, dont onze à l'aéroport de Berlin-Schönefeld.

Ryanair, confrontée à un vaste mouvement de contestation sociale en Europe, avait amorcé, vendredi dernier, un virage à 90 degrés en se disant prête à reconnaître des syndicats, au moment où le climat social se chargeait et où elle faisait face à la menace de grèves historiques de ses pilotes en Italie, en Irlande et au Portugal.

Jeudi, elle est parvenue à écarter la menace d'une grève imminente dans son pays d'origine, en reconnaissant officiellement Impact comme interlocuteur syndical des pilotes irlandais de Ryanair, mais elle n'a pas réussi à éviter la grève en Allemagne.

(L'essentiel/AFP)