Le Luxembourg est contre

11 février 2014 15:15; Act: 11.02.2014 15:40 Print

L'OGM 1507 sera autorisé dans l'UE

Un nouvel OGM, le maïs TC1507 du groupe américain Pioneer, va être autorisé à la culture dans l'UE, malgré l'opposition de 19 pays dont le Luxembourg.

storybild

Le Luxembourg s'est positionné contre l'usage de cet OGM. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les États membres ne sont pas parvenus mardi à réunir une majorité pour la bloquer, a annoncé la Commission européenne. «Il n'y a pas de majorité qualifiée» contre cette autorisation de culture, a annoncé la présidence grecque de l'UE, à l'issue d'un débat public entre les ministres des Affaires européennes à Bruxelles. «La règle veut que si le Conseil (des États) ne prend pas de décision, la Commission européenne devra approuver la culture dans les prochaines 24 heures», a expliqué le service juridique du Conseil.

Comme vous pouviez le lire le 13 janvier dernier sur L'essentiel, le Luxembourg s'est positionné contre l'usage de cet OGM. Le Grand-Duché avait d'ailleurs réussi à interdire sur son sol le MON810 et la pomme de terre Amflora, seuls OGM dont la culture était autorisée dans l’UE.

«Le gouvernement continuera à défendre sa position critique face aux OGM aussi bien au Luxembourg qu’aux niveaux européen et international. Il interdira dans la mesure du possible l’utilisation d’OGM au niveau national», stipule notamment l’accord de coalition. «Le Luxembourg s’opposera au TC1507», avait également affirmé Françoise Mauri, en charge du dossier OGM auprès du ministère de la Santé.

(L'essentiel/avec afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • D Jacobs le 11.02.2014 16:02 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut absolument qu'on se batte pour que ce poison n'entre pas. Les OGM tuent notre santé, les terres, la nature ainsi que les abeilles. Il faut refuser les OGM et personellement, je refuse d'en acheter et d'en consommer. Une telle décision doit d'ailleurs être prise à niveau national. Il faut interdire que l'UE prenne des décisions aussi importantes pour la population, pour notre présent, notre futur ainsi que pour les futures générations. Le gouvernement Allemand n'ose peut-être pas s'opposer vu toutes leurs industries chimiques. De plus, Mme Merkel est diplomée en chimie.....

  • KLOP le 11.02.2014 17:39 Report dénoncer ce commentaire

    Une fois un OGM planté dans une région, son pollen féconde les plants non-OGM à des kilomètres à la ronde. Résultat : planter un OGM dans un coin, et 5 ans après, toute la région, tout le pays est contaminé. Ironie de l'histoire : dans ce cas, le "fabricant" de l'OGM demande des dommages à intérêt aux agriculteurs contaminés, pour "utilisation illicite de leurs brevets"… choisissons dans quel monde on veut vivre. Et si on veut manger de la viande de bétail contaminé.

  • Coeur révélateur le 11.02.2014 17:13 Report dénoncer ce commentaire

    Venez voir la démocratie made in Europe par la Commission européenne de Viviane Reding, que veut présider notre ancien despote éclairé Juncker. Il ne s'agit plus de voter pour autoriser une loi, mais de voter pour empêcher les lois d'une dictature. Comme si un innocent devait prouver son innocence devant la justice en prouvant la culpabilité d'un autre. C'est aberrant, ce nouveau langage de démocratie inversée, qui s'implantera un jour où l'autre dans nos codes de loi.

Les derniers commentaires

  • KLOP le 11.02.2014 17:39 Report dénoncer ce commentaire

    Une fois un OGM planté dans une région, son pollen féconde les plants non-OGM à des kilomètres à la ronde. Résultat : planter un OGM dans un coin, et 5 ans après, toute la région, tout le pays est contaminé. Ironie de l'histoire : dans ce cas, le "fabricant" de l'OGM demande des dommages à intérêt aux agriculteurs contaminés, pour "utilisation illicite de leurs brevets"… choisissons dans quel monde on veut vivre. Et si on veut manger de la viande de bétail contaminé.

    • Coeur révélateur le 11.02.2014 23:01 Report dénoncer ce commentaire

      personne n'a oublié le canadien Percy Schmeiser vs Monsanto, ou je me trompe? Un combat pour rien ? Non! Ils ne s'arrêteront pas au maïs. Un plat d'enfants OGM, ça vous dit ? Le gouvernement luxembourgeois a voulu mettre les Bommeléer sur le compte de terroristes écolo, dans quelques années, ils seront plus dangereux que les islamistes.

    • Lecurieux le 12.02.2014 14:39 Report dénoncer ce commentaire

      D'accord, tout à fait d'accord avec votre commentaire, mais que faire puisque personne ne veut entendre le peuple ? L'Europe ne sert qu'à quelques uns, outre les fonctionnaires ou personnalités politiques, l'européen moyen n'y trouve aucun intérêt disons même qu'il y perd assurément. Le pouvoir des lobbies est immense et l'être humain est sensible à certaine geste sous table. Alors oui ! choisir ce que l'on veut, mais avec quel moyen ? car ne nous leurrons pas, cette CEE devient une machine énorme qui décide déjà maintenant ce que vos enfants doivent apprendre à l'école, penser dans leur futur

  • Coeur révélateur le 11.02.2014 17:13 Report dénoncer ce commentaire

    Venez voir la démocratie made in Europe par la Commission européenne de Viviane Reding, que veut présider notre ancien despote éclairé Juncker. Il ne s'agit plus de voter pour autoriser une loi, mais de voter pour empêcher les lois d'une dictature. Comme si un innocent devait prouver son innocence devant la justice en prouvant la culpabilité d'un autre. C'est aberrant, ce nouveau langage de démocratie inversée, qui s'implantera un jour où l'autre dans nos codes de loi.

  • Claude R. le 11.02.2014 17:12 Report dénoncer ce commentaire

    La démocratie à l'européenne frappe à nouveau : 19 pays sur 28, soit la majorité, s'y opposent, mais on passe outre. Comment voulez-vous que l'Europe soit crédible ? Elle passe son temps à céder... Prochaine étape : le sinistre traité de libre-échange avec les USA, qu'il faut absolument rejeter.

    • Marc Liebisch le 16.07.2014 22:04 Report dénoncer ce commentaire

      J'ai Déjà des listes de pétition.Pour NON au Libre échange ave les U.S.A sur Facebook

  • D Jacobs le 11.02.2014 16:02 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut absolument qu'on se batte pour que ce poison n'entre pas. Les OGM tuent notre santé, les terres, la nature ainsi que les abeilles. Il faut refuser les OGM et personellement, je refuse d'en acheter et d'en consommer. Une telle décision doit d'ailleurs être prise à niveau national. Il faut interdire que l'UE prenne des décisions aussi importantes pour la population, pour notre présent, notre futur ainsi que pour les futures générations. Le gouvernement Allemand n'ose peut-être pas s'opposer vu toutes leurs industries chimiques. De plus, Mme Merkel est diplomée en chimie.....

    • Pragma le 11.02.2014 17:20 Report dénoncer ce commentaire

      Une fois autorisé en UE alors on a plus moyen de savoir ce qu'il y a dans nos aliments car l'UE s'est refusé à mettre en place une tracabilité sur le pays d'origine des ingrédients. Malgré l'affaire des lasagnes au cheval ... La seule solution est de mettre fin à cette UE de m**** !!! RDV aux élections de mai ...