Fiscalité en Belgique

31 juillet 2013 12:50; Act: 31.07.2013 14:04 Print

«Je n'y arrive pas ici, direction Luxembourg»

Face à la pression fiscale jugée trop importante en Belgique, certains patrons de petites entreprises n'hésitent plus à faire migrer leurs activités au Grand-Duché. Témoignage.

storybild

Alors que les salariés luxembourgeois travaillent jusqu'au 25 mai pour s'acquitter des taxes de l'État, les Belges doivent le faire jusqu'au 8 août. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Après avoir retiré tout ce que j'ai dû payer à l'État, TVA comprise, il ne me reste que 38% de mon chiffre d'affaires. Il ne me reste donc que ça pour payer les fournisseurs, les employés, et ensuite pour vous payer. C'est ingérable!» Le coup de gueule de ce patron belge, publié sur le site RTLinfo.be, vient confirmer les conclusions d'une étude européenne publiée le 25 juillet dernier. Une étude qui pointait du doigt la fiscalité belge - au même titre que la fiscalité française - jugée comme «pénalisante plus fortement que partout ailleurs en Europe».

Un témoignage concret qui vient mettre en avant les disparités qui touchent patrons et salariés de sociétés implantées en Belgique. Selon les chiffres de l'institut économique Molinari, même si le royaume se place effectivement en tête du classement en termes de salaire annuel perçu, la donne change du tout au tout en termes de pouvoir d'achat réel. Une fois retirés l'impôt sur le revenu, la TVA et les charges, le pays dégringole au huitième rang européen, loin derrière le Luxembourg. Autrement dit, un résident au Grand-Duché dispose en moyenne de 34 510 euros de pouvoir d'achat réel, contre 23 276 euros pour un résident belge.

«Avec mon activité, je vis, point»

Un écart qui se justifierait par la différence de pression fiscale. «En Belgique, un temps plein me coûte 5 000 euros par mois. Au Luxembourg, ce serait un peu moins de 3 000 euros par mois. Et les employés, au lieu d'avoir 1 500 euros net, ils auront 2 000 euros net», assure le patron belge. À en croire les données européennes, il faut ainsi aux salariés du Grand-Duché travailler jusqu'au 25 mai d'une année pour s'acquitter de toutes les taxes dues à l'État, alors que les travailleurs belges doivent attendre jusqu'au 8 août pour décrocher leur «jour de libéralisation fiscale». Soit 75 jours de plus de l'autre côté de la frontière.

Un calcul mathématique que le chef d'entreprise a réalisé. Conséquence: dès l'automne, il compte bien installer son activité sur le territoire grand-ducal. «J'ai 38 ans et ça fait 16 ans que je travaille comme indépendant. Je ne suis pas vieux, mais je commence à devoir penser à mon avenir. Or, en Belgique, je n'arrive pas à épargner un petit capital. Avec mon activité, je vis, point. Mais je n'ai par exemple pas encore pu acheter un petit appartement, surtout que les banques ne nous adorent pas», conclut-il.

(Jmh/L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Nirudy le 31.07.2013 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    L'état francais ou Belge vont du coup a nouveau mettre la pression sur le Luxembourg pour qu'on change notre fiscalité, ou mettre la pression au niveau EU, pour sortir une directive, qui obligerait tous les pays a avoir la même fiscalité qu'eux!! Et si Juncker passe a nouveau, il cédera sur ce point aussi. Venez installer vos entreprises chez nous, mais ne donnez pas les raisons, vos pays trouveront un autre moyen de vous faire payer!

  • Sinbad le 31.07.2013 14:32 Report dénoncer ce commentaire

    Attention mon ami, ton salaire net augmente au Lux mais tes coûts de tous les jours aussi: loyer, nourriture, etc. Donc tu pourrais encore attendre 20 ans avant d'acheter un appart 1 chambre ici...

  • Pascal le 31.07.2013 14:55 Report dénoncer ce commentaire

    ....on donne assez à divers organismes d'état,je râle toujours quand je dois même donner au Luxembourg.

Les derniers commentaires

  • Alex D le 01.08.2013 14:09 Report dénoncer ce commentaire

    Ce "gentil" et "pauvre" entrepreneur ce propose de fournir un salaire net de 2k€/mois aux salariés en venant s'installer au GDL. Mais monsieur est trop généreux, c'est juste sous le salaire minimum qualifié (je pense qu'il lui faut des gens qualifiés, non?), et c'est ILLEGAL. Ha, les patrons étrangers qui jouent les esclavagistes au GDL, ils ont déjà tué le secteur du commerce même pour les boutiques de luxe, c'est quoi la suite : les ingénieurs au minimum non qualifié?

    • Nick le 01.08.2013 14:42 Report dénoncer ce commentaire

      Calme toi et relis bien. Il parle de 2K nets !! Toi tu penses en brut

  • Nick le 01.08.2013 14:08 Report dénoncer ce commentaire

    La grande majorité des comms va dans le bon sens. Nos élites n'arrivent pas à comprendre qu'en baissant les taxes ils favoriseront la reprise et l'emploi. Pas besoin d'avoir fait Polytech, l'Ena ou St Cyr pour piger cela. Puis c'est tellement simple de taper sur les petits (toujours les mêmes)

  • le résident LULU le 01.08.2013 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Mon épouse travaille en BE et la 1/2 de son salaire brut part en cotisations et impôts. De +, les impôts LU ajoutent ces revenus aux miens pour calculer le taux d'imposition du couple et de ce fait les impôts LU réclament chaque année un supplément à payer, alourdissant encore la fiscalité. A décourager de travailler!

    • Änder le 01.08.2013 12:31 Report dénoncer ce commentaire

      Entièrement d'accord avec ton raisonnement, arrête de travailler devient pauvre et pas de panique Vindulux va t'aider à vivre décemment,quand?? personne ne le sait même pas lui.

    • Le Fisc le 02.08.2013 10:41 Report dénoncer ce commentaire

      Racontez cette histoire à ceux qui disent que nous vivons dans un paradis fiscal, que nous effectuons des dumpings fiscaux et que par notre concurrence nous tuons la Lorraine. Dies le leur!

  • Ignacio le 01.08.2013 09:56 Report dénoncer ce commentaire

    Je peux parler en tant qu'ancien employé au LU et en BE. Je suis parti en BE avec un salaire brut 25% plus élevé qu'au LU. Le nette était par contre 25% plus bas ! Et pas seulement ça : Au Lux je réussissais à épargner quelque chose comme le 30% du nette, alors qu'en Belgique j’arrivais à peine à épargner le 20% ! (Sur un nette moins élevé !) Lorsque je suis parti de BE vers le LU en 2005, je fessais pas mal des courses en BE car c’était moins cher. Quand je suis rentré en 2010, je fessais mes courses au Lux car c’était moins cher ! Dommage. Désormais je suis parti ailleurs !

  • Odin le 31.07.2013 19:38 Report dénoncer ce commentaire

    Et après on va taxer le Luxembourg de paradis fiscal!!!! De plus avec toutes les taxes (en belgique et en France), il ne devrait plus y avoir de problèmes. Bizarrement c'est le gouffre, cela montre l'incompétence des dirigeants.