Parlemennt européen

23 janvier 2018 14:34; Act: 23.01.2018 18:09 Print

Moins de députés et des listes transnationales?

Le nombre de députés au Parlement européen après le Brexit devrait être révisé à la baisse et pourrait compter dans ses rangs des élus issus de listes transnationales.

storybild

Lors des élections de mai 2019, prévues deux mois environ après la date annoncée du départ des Britanniques de l'UE, le nombre d'eurodéputés devrait passer de 751 à 705. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Lors des élections de mai 2019, prévues deux mois environ après la date annoncée du départ des Britanniques de l'UE, le nombre d'eurodéputés devrait passer de 751 à 705, en incluant le président de l'hémicycle, selon un rapport voté mardi en commission des Affaires constitutionnelles. Le départ du Royaume-Uni libère 73 sièges d'eurodéputés. Saisissant cette occasion, la commission s'est penchée sur la recomposition du Parlement, également rendue nécessaire par l'évolution démographique de l'Union européenne.

«L'un des principaux défis de ce rapport était de traiter l'héritage du Brexit. Nous devions répondre au fait qu'un grand État membre était en train de nous quitter et nous avons compris qu'il était important de disposer d'un Parlement européen réduit», a déclaré la rapporteur du dossier, l'eurodéputée polonaise Danuta Hübner (PPE, droite). Sur les 73 sièges libérés par le Brexit, 46 seraient «gardés en réserve» dont 16 pour de futurs élargissements et 27 alloués à des listes paneuropéennes. «L'introduction de ce type de circonscriptions transnationales renforcerait la notion de citoyenneté européenne et le caractère européen des élections législatives, selon les députés», explique le Parlement dans un communiqué. Le PPE, principal parti représenté au Parlement, n'est pas favorable à l'établissement de ces listes transnationales car il estime qu'il faut «au préalable établir la base juridique pertinente», selon un communiqué.

La France pourrait gagner des sièges

Il en resterait ensuite 27 à répartir entre 14 pays membres actuellement sous-représentés au Parlement. Gagnante dans cette nouvelle répartition, la France, championne démographique en Europe, pourrait se voir attribuer 5 sièges supplémentaires, passant de 74 à 79. Parmi les autres pays qui bénéficient de la recomposition: l'Espagne (de 54 à 59), l'Italie (de 73 à 76) ou les Pays-Bas (de 26 à 29). La Pologne gagnerait un siège (à 52). L'initiative législative doit encore être adoptée par le Parlement en séance plénière, début février, puis sera soumise au Conseil européen (les chefs d'État et de gouvernement) pour une décision à l'unanimité, avant un retour devant le Parlement.

Les sièges sont répartis au Parlement selon un principe de «proportionnalité dégressive». Les plus petits États membres - comme le Luxembourg - obtiennent au minimum six sièges et le rapport entre la population et le nombre de sièges s'accroît en fonction de la taille de la population. Le nombre de siège est plafonné à 751, en incluant le président de l'hémicycle, et à 96 pour un seul État, ce qui est le cas de l'Allemagne, pays le plus peuplé de l'UE.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • la taupe le 23.01.2018 16:26 Report dénoncer ce commentaire

    751-73 = 678.... si ils veulent, je peux leur offrir une calculatrice... Je trouve cela choquant de "compenser" en créant de nouveaux "sièges", on devrait profiter du Brexit pour attribuer 27 sièges au pays le plus peuplé puis en finir avec un pour le Luxembourg... et le reste des lois serait voté par un pourcentage de 0,1% de chaque population qui irait se connecter sur des ordinateurs dans les communes des pays, ou une option de ce genre pour rendre l'Europe plus proche des citoyens !

  • Paul le 23.01.2018 15:51 Report dénoncer ce commentaire

    Pour moi ont peux tous les vires!

Les derniers commentaires

  • la taupe le 23.01.2018 16:26 Report dénoncer ce commentaire

    751-73 = 678.... si ils veulent, je peux leur offrir une calculatrice... Je trouve cela choquant de "compenser" en créant de nouveaux "sièges", on devrait profiter du Brexit pour attribuer 27 sièges au pays le plus peuplé puis en finir avec un pour le Luxembourg... et le reste des lois serait voté par un pourcentage de 0,1% de chaque population qui irait se connecter sur des ordinateurs dans les communes des pays, ou une option de ce genre pour rendre l'Europe plus proche des citoyens !

  • Paul le 23.01.2018 15:51 Report dénoncer ce commentaire

    Pour moi ont peux tous les vires!

    • aurtaugrave le 23.01.2018 16:22 Report dénoncer ce commentaire

      Vous vouliez dire "pour moi on peut tous les virer"??