Au Portugal

18 juin 2017 16:05; Act: 18.06.2017 16:57 Print

Un feu parmi les plus meurtriers depuis 1871

Le feu qui ravage depuis samedi la région de Leiria, au Portugal, faisant au moins 62 morts, est déjà l'un des plus dramatiques de ces dernières décennies dans le monde.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le Portugal a décrété trois jours de deuil national à partir de ce dimanche, après l'incendie de forêt le plus meurtrier de son histoire récente, a annoncé le gouvernement. Le feu, qui s'est déclaré samedi peu avant 15h locales dans la commune de Pedrogao Grande dans le centre du Portugal, a fait au moins 62 morts et plus d'une cinquantaine de blessés. Alors que le bilan est encore provisoire, c'est aussi, déjà, l'un des plus meurtriers depuis plusieurs dizaines d'années à travers le monde.


En août 2007, 77 personnes ont péri en Grèce dans des incendies de forêts sans précédent, qui avaient ravagé 250 000 hectares dans le Péloponnèse (sud) et l'île d'Eubée (nord-est d'Athènes). En février 2009 en Australie, au moins 173 personnes sont mortes, notamment dans l'État de Victoria où des villes entières et plus de 2 000 maisons sont rasées. L'année suivante, en Russie, une soixantaine de personnes sont mortes dans des incendies ravageant plus d'un million d'hectares et brûlant des villages entiers dans la partie occidentale du pays.

Le drame de 1871

Un peu plus loin de nous, en 1987, la Chine a été frappée par le plus grave incendie de forêt de son histoire récente, faisant au moins 119 morts dans le nord-est du pays, 102 blessés et 51 000 sans-abri. En 1949, 82 sauveteurs français ont été pris au piège par un nuage de feu et tués dans les Landes.

Mais l'incendie de forêt le plus meurtrier semble être celui d'octobre 1871 à Peshtigo (dans l'État du Wisconsin aux États-Unis), qui a fait entre 800 et 1 200 morts, selon les estimations. Le feu, déclaré dans la forêt plusieurs jours auparavant, a détruit en quelques heures cette bourgade forestière de 1 700 habitants et ravagé seize autres villages, répartis sur 500 000 hectares.

(L'essentiel/AFP)