Vents violents

28 décembre 2017 07:34; Act: 28.12.2017 09:23 Print

Tempêtes: deux morts en Espagne, un en Belgique

Deux personnes sont mortes mercredi en Espagne après le passage de la tempête «Bruno». À la côte belge, une personne est décédée après la chute d'une grue.

storybild

Des vagues de 10 mètres ont été observées. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Des vents jusqu'à 120 km/h et des vagues de dix mètres ont été enregistrés en Espagne. Un homme est mort après être tombé du balcon de son domicile dans la station balnéaire catalane de Segur de Calafell, à cause de la force du vent. Le service des urgences de Catalogne a reçu plus de mille appels en lien avec la tempête «Bruno», principalement dans les provinces côtières de Barcelone et de Tarragone.

Au large de l'île de Majorque, en Méditerranée, un homme de 47 ans est mort noyé alors qu'il faisait de la planche à voile, dans une zone placée en alerte orange, a indiqué le service des secours des îles Baléares. Selon la presse locale, l'homme n'a pas réussi à rejoindre la rive à cause de la forte houle. Les vents violents ont causé des chutes de mobilier urbain, de panneaux de circulation, de décorations de Noël et de branches d'arbres.

Chute mortelle d'une grue

En Belgique, une personne est décédée après la chute d'une grue de chantier sous les bourrasques de vent dans la ville côtière de Nieuport. «La grue est tombée sur deux résidences qui se faisaient face», a expliqué la municipalité. Une personne est décédée et une autre grièvement blessée. Deux autres sont plus légèrement blessées. Selon l'agence de presse Belga, la victime a été retrouvée sous des gravats.

Les photos publiées par la presse belge montrent un trou béant au sommet de l'un des deux bâtiments d'habitation touchés, un immeuble de neuf étages, dont les trois derniers sont fortement endommagés. La grue avait déjà menacé de tomber à la mi-novembre, selon Belga, et une cinquantaine de personnes avaient alors été évacuées.


La tempête Bruno a aussi balayé la Corse dans la nuit de mercredi à jeudi, avec des rafales dépassant les 150 km/h. Dans la journée, la tempête avait touché l'ouest de la France, avec des vents atteignant jusqu'à 144 km/h sur le massif pyrénéen, au sommet du Pic du Midi de Bigorre (Hautes-Pyrénées). Dans les Pyrénées-Atlantiques, la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne, les pompiers ont recensé plus de 70 interventions, la plupart pour des chutes d'arbres sur la chaussée, des chutes de câbles électriques, des pylônes menaçant de s'effondrer, ou des bâchages pour sécuriser des objets ou toitures.

(L'essentiel/AFP)