En Allemagne

16 avril 2018 18:04; Act: 17.04.2018 11:49 Print

À 13 ans, il découvre un trésor dans un champ

Un enfant de 13 ans et un archéologue amateur ont découvert sur l'île allemande de Rügen, un trésor «unique» ayant pu appartenir au roi Harald à la Dent bleue.

storybild

Une partie du trésor trouvé.

Sur ce sujet

Le trésor est composé de centaines de pièces, de perles, d'un marteau de Thor, de broches et d'anneaux brisés, rapporte l'agence allemande Dpa lundi, citant l'archéologue amateur René Schön et l'office archéologique régional.

René Schön et l'écolier Luca Malaschnitschenko ont fait la découverte d'une pièce en janvier à l'aide d'un détecteur de métal dans un champ (photo Keystone ci-dessous) près de la localité de Schaprode, sur cette île de Rügen, en mer Baltique. Et les autorités locales ont procédé à l'excavation du trésor, les 14 et 15 avril.

Une centaine de pièces semblent dater du royaume de Harald Ier (910-987), roi unificateur qui a rejeté les croyances vikings et lancé la christianisation du Danemark. Des pièces plus anciennes et provenant de contrées très éloignées ont aussi été retrouvées, notamment un dirham de Damas transformé en bijou et datant de 714.

Les pièces les plus récentes datent des années 980, ce qui laisse croire que ce trésor a pu être caché par l'entourage d'Harald Ier qui, après avoir perdu une bataille contre son propre fils en 986, avait fui vers la Poméranie, où il est mort un an plus tard, selon la littérature du Xe siècle, explique Dpa.

«Nous avons ici un cas rare, lorsqu'une découverte a l'air d'être en lien avec des sources historiques», explique l'archéologue en chef de la région allemande du Mecklembourg-Poméranie-Orientale, Detlef Jantzen, «le trésor de Schaprode est une découverte unique en son genre».

L'île de Ruegen (photo AFP)

Des bijoux datant de la même époque avaient déjà été découverts non loin de là, sur l'île de Hiddensee, à la fin du XIXe siècle. Les historiens de la région considèrent aussi que ces objets précieux ont pu être cachés lors de la fuite du roi.

Harald à la Dent bleue est une figure historique importante dans l'espace nordique. C'est en son honneur que la technologie de communication sans fil Bluetooth a été baptisée. Le symbole du Bluetooth est d'ailleurs un mélange de deux lettres d'alphabets runiques représentant les initiales du roi Harald.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.