Allemagne

16 septembre 2017 15:42; Act: 16.09.2017 15:57 Print

L'Oktoberfest ouvre, plus sécurisée que jamais

La traditionnelle fête de la bière à Munich a ouvert ses portes sous la pluie. Environ 6 millions de visiteurs sont attendus.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Bières à foison, habits traditionnels bavarois et lendemains de soirée difficiles: la 184e édition de la fête de la bière s'est ouverte samedi à Munich sous la pluie et avec des mesures de sécurité renforcées. Quelque 6 millions de visiteurs venus du monde entier sont attendus à cette Oktoberfest, plus importante fête célébrant la bière au monde, qui durera jusqu'au 3 octobre.

Cette année, les visiteurs auront la possibilité de télécharger une application dédiée à la fête qui permettra d'indiquer la tente la plus proche disposant encore de places libres... ou pour retrouver ses amis perdus! Car la plus grande tente a une capacité de 10 000 places assises.

Pour profiter d'un rafraîchissement alcoolisé, il faudra cependant y mettre le prix: le litre de bière coûtera jusqu'à 10,95 euros, soit 25 centimes de plus que l'an dernier. Les 6,6 millions de litres bu en 2016 seront-ils dépassés?

Sécurité accrue

L'objectif de cette nouvelle édition sera de retrouver une certaine sérénité car l'année dernière la fête avait vécu l'une de ses plus faibles fréquentations, notamment en raison du risque terroriste. La sécurité a ainsi encore été renforcée par rapport à 2016: en plus des gros sacs déjà interdits, les sac à dos sont également bannis pour cette édition.

S'y ajoutent jusqu'à 650 agents de sécurité qui contrôleront les entrées, soit 200 de plus qu'en 2016, des caméras de vidéosurveillance en plus et la mise en place d'un système d'alarme sonore par hauts-parleurs diffusant d'éventuels messages d'alerte ou d'information en trois langues - allemand, anglais et bavarois.

L'Allemagne avait vécu l'an dernier un été perturbé avec la tuerie provoquée par un adolescent germano-iranien déséquilibré qui avait tué neuf personnes à Munich avant de se suicider.

Deux attaques revendiquées par le groupe Etat islamique avaient aussi eu lieu dans le sud de l'Allemagne: un attentat à l'explosif d'un Syrien de 27 ans débouté de sa demande d'asile, qui avait fait 15 blessés, et une attaque à la hache perpétré par un demandeur d'asile afghan de 17 ans, qui avait fait cinq blessés.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ladeux le 16.09.2017 19:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La sécurité ne changera rien. regardez ce qui vient de se passer à londres ....

  • Marcelle le 16.09.2017 19:16 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut éviter ces grosses manifestations par les temps qui courent.

  • Poco Loco le 18.09.2017 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut absolument continuer à vivre. Si on renonce à nos fêtes et à notre liberté, alors l'Islam aura gagné

Les derniers commentaires

  • Poco Loco le 18.09.2017 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut absolument continuer à vivre. Si on renonce à nos fêtes et à notre liberté, alors l'Islam aura gagné

  • Le Rital le 16.09.2017 22:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Éviter c'est très compliqué, car 10,95€ le litre x 6 millions de litres = l'enjeu économique est bien plus grand que la sécurité...

  • ladeux le 16.09.2017 19:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La sécurité ne changera rien. regardez ce qui vient de se passer à londres ....

  • Marcelle le 16.09.2017 19:16 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut éviter ces grosses manifestations par les temps qui courent.

    • Peace & Love le 16.09.2017 22:38 Report dénoncer ce commentaire

      On risque plus de mourir au volant, que dans une manifestation. Je n'aime pas la foule, mais je pense que les terroristes peuvent attaquer partout, comme à Londres.

    • Sylvie le 17.09.2017 09:51 Report dénoncer ce commentaire

      Marcelle, surtout cette fête foraine débile comme le "Oktoberfest".

    • marie le 17.09.2017 14:47 Report dénoncer ce commentaire

      personne ne vous oblige à y aller !

    • Cancoillotte le 18.09.2017 11:01 Report dénoncer ce commentaire

      Surtout pas. C'est donner raison aux terroristes que de changer nos modes de vie en réponse aux attentats.