Selon Viviane Reding

25 septembre 2015 09:40; Act: 25.09.2015 13:56 Print

«Orban n'a pas sa place au sein du Parti européen»

La députée européenne luxembourgeoise, Viviane Reding, comme d'autres avant elle, s'agace de voir le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, bafouer les valeurs de l'Europe.

storybild

Viviane Reding rappelle que son parti luxembourgeois, le CSV, avait déjà envoyé «en mai 2014, une lettre au président du PPE pour protester contre le comportement inadéquat de Viktor Orban». (photo: Editpress/Isabella Finzi)

  • par e-mail
Sur ce sujet
op Däitsch

Dans un entretien accordé à L'opinion jeudi, la députée européenne luxembourgeoise Viviane Reding s'est prononcée (comme beaucoup d'autres) sur le cas du Premier ministre hongrois, Viktor Orban. Selon elle, l'homme «n'a pas sa place au sein du Parti populaire européen». Le parti, auquel elle est «profondément attachée», a été «fondé au Luxembourg» et «façonne depuis 40 ans le projet européen».

«De façon systématique et répétée, Viktor Orban pratique une négation du projet européen dans ses fondamentaux, je pense à l'État de droit, à la liberté de la presse, à la dignité humaine, à la solidarité», ajoute Viviane Reding, qui rappelle que son parti luxembourgeois, le CSV, avait déjà envoyé «en mai 2014, une lettre au président du PPE pour protester contre le comportement inadéquat de Viktor Orban». Et de conclure: «Je déplore qu'à l'exception du Luxembourg, sur le plan politique, rien ne bouge».

«Salut, dictateur»

Viktor Orban est sous le feu des critiques depuis plusieurs mois. Le chancelier autrichien Werner Faymann, il y a quelques jours par exemple, l'a comparé à un nazi et qualifié d’«irresponsable» la façon dont il traite la question des réfugiés. Le Premier ministre hongrois a également évoqué la possibilité de rétablir la peine de mort dans son pays.

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, s'était aussi illustré en l'accueillant avec un «Salut, dictateur» lors d'un sommet à Riga en mai dernier. Quelques jours plus tard, il avait même menacé d'exclure la Hongrie de l'Union européenne.

(NC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • vincou le 26.09.2015 04:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis hongrois

  • Jean T le 26.09.2015 10:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vive la fin de l'UE.Le début est fait

  • Seraphim le 25.09.2015 23:26 Report dénoncer ce commentaire

    Eehhhhhoooooo. La majorité des lecteurs sont de l extrême droite ou c est moi?? Est ce qu il vous arrive d essayer de vous mettre dans les mocassins de ces gens qui ont fait plus de km à pieds que vous en voiture pour sauver leur fesses et celles de leur famille. Quand vous allez vous coucher et que vous voyez vos proches dormir péniblement vous ne vous dites pas que ces gens dorment sous le froid avec leurs petits. Je ne vous demande pas d ouvrir votre cœur mais d allumer votre cerveau et vous dire que ça peut aussi vs arriver

Les derniers commentaires

  • Frunnes le 28.09.2015 09:08 Report dénoncer ce commentaire

    J'avais toujours critiqué Orban, j'ai toujours pensé que ce qu'il faisait était faux! Comme Viviane Reding le dit je m'aperçois que j'étais dans le faux!

    • Dux, Adrienne le 28.09.2015 18:41 Report dénoncer ce commentaire

      Bravo, Monsieur!

    • lorrain toujours le 05.07.2016 17:33 Report dénoncer ce commentaire

      c est le seul a dire et faire se que tous le monde pense tous bas.

  • Dixie le 26.09.2015 21:45 Report dénoncer ce commentaire

    Que de discours sur Orban ou le droit d'asile mais l'article parle de Viviane Reding et je ne vois pas de commentaire sur elle! Est ce tout à coup elle vous est devenue sympa?

  • Phénix le 26.09.2015 21:10 Report dénoncer ce commentaire

    La chose la plus salubre que Reding puisse faire pour la place publique est de se taire! Ou alors nous dire comment elle s'en est tirée avec ses fausses déclarations à l'Enregistrement ou bien ses délits au droit du travail en faisant bosser une étrangère non déclarée! Elle est le symbole absolu de ce que peuvent être des profiteurs de l'UE! Tout le monde n'a pas la mémoire courte!

  • Jean T le 26.09.2015 10:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vive la fin de l'UE.Le début est fait

  • Clopinette le 26.09.2015 10:01 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème réside dans le fait que souvent en Europe, les gouvernements mettent les migrants clandestins et ceux qui ont besoin d'une protection internationale dans une seule et même catégorie. Or, toute personne qui craint une persécution doit pouvoir accéder à une procédure d'asile juste et équitable.

    • Zekk le 28.09.2015 09:06 Report dénoncer ce commentaire

      Encore faudrait il définir la persécution!!