Neurotoxiques

17 décembre 2013 14:18; Act: 17.12.2013 15:19 Print

Deux insecticides épinglés par l'UE pour leur danger

L'Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA) a jugé mardi que deux insecticides pouvaient être neurotoxiques pour l'humain.

storybild

L'UE avait interdit pour deux ans en avril 2013 l'usage sur une série de cultures de trois pesticides. (photo: dr)

C'est la première fois que l'EFSA établit un lien entre la famille des néonicotinoïdes, dont trois ont été interdits dans l'UE en raison des risques pour les abeilles, et un risque sur «le développement du système nerveux humain», a précisé le bureau de presse de l'EFSA. Le verdict de l'EFSA ne porte toutefois que sur deux insecticides précis, dont l'examen lui avait été demandé par la Commission européenne au vu de nouvelles expertises scientifiques.

«Ils peuvent affecter de façon défavorable le développement des neurones et des structures cérébrales associées à des fonctions telles que l'apprentissage et la mémoire», relève un communiqué de l'Agence européenne. En conséquence, l'EFSA «propose que certains niveaux recommandés d'exposition acceptable à des néonicotinoïdes soient abaissés» dans l'attente de recherches complémentaires. Elle demande aussi que «des critères soient définis au niveau de l'UE pour rendre obligatoire dans le processus d'autorisation des pesticides la soumission d'études» sur leur potentiel neurotoxique.

L'UE a interdit pour deux ans en avril 2013 l'usage sur une série de cultures de trois pesticides de cette famille, dont l'imidaclopride, car ces produits ont été jugés responsables de l'hécatombe d'abeilles. Les groupes fabricants suisse Syngenta et Allemand Bayer ont riposté en saisissant la justice européenne pour tenter de faire annuler cette décision, concernant également la clothianidine et le thiaméthoxame) utilisés dans des pesticides considérés comme responsables de l'hécatombe d'abeilles dans l'UE.

(L'essentiel Online/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Julien le 17.12.2013 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    Quand l'homme va-t'il arrêter de détruire la planète ? Quand va t-il enfin se servir de la science pour le bien du monde et non pour la détruire ??

  • Vindulux le 17.12.2013 22:12 Report dénoncer ce commentaire

    "Lorsqu'il n'y aura plus d'abeilles il nous restera deux années a vivre"

  • Vindulux le 17.12.2013 22:22 Report dénoncer ce commentaire

    Si les abeilles perdent la mémoire et ne retrouve plus leurs chemin. Comment pouvons nous pensez que nos enfants qui avalent aussi tous ces pesticides (plus de 50 par jours)ne soit pas affecter par ces mêmes problèmes. Le pire et qu'aucune étude n'est faites sur l'effet multiple. Deux produits pris indépendamment peuvent être inoffensif, mais que se passe t'il s'ils sont ingérer ensemble? Sur une seule pomme (non bio ou sauvage) il y a en moyenne 17 substances chimiques différents

Les derniers commentaires

  • Vindulux le 17.12.2013 22:22 Report dénoncer ce commentaire

    Si les abeilles perdent la mémoire et ne retrouve plus leurs chemin. Comment pouvons nous pensez que nos enfants qui avalent aussi tous ces pesticides (plus de 50 par jours)ne soit pas affecter par ces mêmes problèmes. Le pire et qu'aucune étude n'est faites sur l'effet multiple. Deux produits pris indépendamment peuvent être inoffensif, mais que se passe t'il s'ils sont ingérer ensemble? Sur une seule pomme (non bio ou sauvage) il y a en moyenne 17 substances chimiques différents

  • Vindulux le 17.12.2013 22:12 Report dénoncer ce commentaire

    "Lorsqu'il n'y aura plus d'abeilles il nous restera deux années a vivre"

  • Julien le 17.12.2013 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    Quand l'homme va-t'il arrêter de détruire la planète ? Quand va t-il enfin se servir de la science pour le bien du monde et non pour la détruire ??

    • V. Rité le 17.12.2013 14:56 Report dénoncer ce commentaire

      Tout simplement quand l'argent n'existera plus...

    • titedan le 17.12.2013 18:22 Report dénoncer ce commentaire

      Plutôt quand il n'y aura plus rien à détruire

    • Daniele le 17.12.2013 19:50 Report dénoncer ce commentaire

      Très bonne question Julien. Et je me la pose aussi. Mais avec la planète qu'on détruit, c'est aussi un peu nous tous qu'on détruit. L'homme ne semble pas l'avoir compris.