Nouveau gouvernement

05 février 2018 07:45; Act: 05.02.2018 14:36 Print

Les négociations reprennent en Allemagne

Une nouvelle session de discussions débutera lundi entre les conservateurs et les sociaux-démocrates allemands, qui n'ont pas encore réussi à se mettre d'accord, dimanche.

storybild

Inamovible depuis 12 ans, Angela Merkel se retrouve affaiblie par l'actuelle séquence politique. (photo: AFP/Tobias Schwarz)

Sur ce sujet

Plus de quatre mois après les législatives, Angela Merkel et les sociaux-démocrates entament lundi l'avant-dernier round de leurs interminables négociations pour arracher un accord de gouvernement et sortir une Allemagne impatiente de son impasse post-électorale. Conservateurs et sociaux-démocrates ont fixé comme date limite ultime mardi. En discussions depuis début janvier, les deux camps avaient prévu d'aboutir à un compromis dimanche. Un nouveau round a finalement été prévu pour lundi, à partir de 10h.

Deux thèmes chers au SPD continuent de poser problème: la réforme du système d'assurance santé et l'encadrement des contrats de travail à durée déterminée. À la mi-journée, Mme Merkel avait prédit «des heures de négociations difficiles». «On ne peut pas dire combien de temps ça va durer, il y a toujours des points importants à régler». Les législatives de septembre ont laissé la première économie d'Europe sans majorité gouvernementale, les conservateurs de la CDU/CSU cherchant des solutions sur la santé, le droit du travail, l'Europe, l'immigration ou encore les retraites pour convaincre un SPD réticent de reconduire pour quatre ans la grande coalition sortante.

L'après-Merkel déjà évoqué

Le début de la semaine prochaine s'annonce néanmoins comme une date-butoir, tant l'Allemagne s'impatiente. Même en cas d'accord, la partie ne sera pas encore gagnée pour Angela Merkel car les 440 000 militants sociaux-démocrates auront le dernier mot sur la mise en place de la coalition au cours d'un vote postal étalé sur plusieurs semaines en février ou mars. Or, le SPD, laminé aux législatives (20,5%) et en chute dans les sondages depuis, est divisé. Si au final Mme Merkel échoue, elle devra soit se résoudre à entamer son quatrième mandat en tentant de former un instable gouvernement minoritaire, soit accepter l'organisation de nouvelles élections à haut risque.

L'imbroglio politique actuel est inédit dans l'histoire de l'Allemagne d'après-guerre, illustrant la soudaine usure politique d'Angela Merkel, après douze années au pouvoir. Le débat sur l'après-Merkel a déjà débuté au sein de son parti, même si aucun rival sérieux ne s'est encore publiquement avancé. Cette perte d'influence a ses conséquences en Europe, où le président français Emmanuel Macron milite pour des réformes de fond. Pour la première fois depuis longtemps, la chancelière n'a plus l'initiative sur le continent.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ough le 05.02.2018 09:03 Report dénoncer ce commentaire

    Elle st bien seule!

  • Josh Preston le 05.02.2018 12:58 Report dénoncer ce commentaire

    Le SPD est plus interressé par l'avenir de ses élus que par celui des Allemands.

  • Duang le 05.02.2018 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    L'aprés Merkel, c'est Merkel!

Les derniers commentaires

  • Josh Preston le 05.02.2018 12:58 Report dénoncer ce commentaire

    Le SPD est plus interressé par l'avenir de ses élus que par celui des Allemands.

  • Duang le 05.02.2018 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    L'aprés Merkel, c'est Merkel!

    • @Duang le 05.02.2018 14:44 Report dénoncer ce commentaire

      là je ne suis pas convaincu!

  • Ough le 05.02.2018 09:03 Report dénoncer ce commentaire

    Elle st bien seule!

    • Donnie Dogood le 05.02.2018 14:21 Report dénoncer ce commentaire

      Le phénomène Merkel repose sur son propre fondement.