Politique britannique

13 février 2020 13:03; Act: 13.02.2020 14:00 Print

Le ministre des Finances quitte le gouvernement

Sajid Javid a été jeudi, le premier membre du gouvernement britannique à démissionner depuis la réalisation du Brexit, le 31 janvier dernier.

storybild

L'annonce de Sajid Javid a créé la surprise. (photo: AFP/Tolga Akmen)

Sur ce sujet
Une faute?

Le ministre britannique des Finances, Sajid Javid, l'un des poids lourds du gouvernement de Boris Johnson, a démissionné jeudi lors du premier remaniement depuis le Brexit, a annoncé son porte-parole. Il est remplacé par le secrétaire en chef du Trésor Rishi Sunak, a annoncé Downing Street. Cette démission, une surprise de taille dans un remaniement qui s'annonçait cosmétique, intervient à un mois de la présentation du budget.

Selon une source proche de M. Javid, le chef du gouvernement Boris Johnson a exigé que son ministre des Finances congédie tous ses conseillers spéciaux pour les remplacer par ceux de Downing Street. M. Javid a estimé «qu'aucun ministre qui se respecte n'accepterait de telles conditions» et a choisi de présenter sa démission. Sajid Javid, 50 ans, est un ancien banquier passé à la politique. Fils d'un chauffeur de bus pakistanais, il a occupé le poste de ministre de l'Intérieur avant d'être nommé chancelier de l'Échiquier en juillet, quand Boris Johnson a pris la tête du gouvernement.

Après sa victoire aux législatives du 12 décembre, le chef du gouvernement conservateur avait préféré attendre que le Royaume-Uni quitte l'Union européenne avant de procéder à un remaniement. Le ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab, a quant à lui été reconduit à son poste. En revanche, le secrétaire d'État chargé de l'Irlande du Nord, Julian Smith, a été remercié. Il avait pourtant réussi à remettre en ordre de marche les institutions politiques nord-irlandaises, après trois ans de blocage entre les deux principaux partis, unionistes du DUP et républicains du Sinn Fein.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 13.02.2020 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    Exigé que son ministre des Finances congédie tous ses conseillers spéciaux pour les remplacer par ceux de Downing Street? Voilà le vrai visage de petit dictateur de Boris Johnson comme on voit maintenant … Les gens du Royaume-Uni ne sont qu'au début de tout ça !!!

  • papy le 13.02.2020 17:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cette tendance à balayer la moindre manifestation de tiédeur a l’égard du pouvoir en place est en train de s’installer un peu partout dans les pays qui se prétendent encore démocratiques . Il faut rester vigilants et revoir la place exacte des politiciens dans la gestion de la cité.

Les derniers commentaires

  • papy le 13.02.2020 17:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cette tendance à balayer la moindre manifestation de tiédeur a l’égard du pouvoir en place est en train de s’installer un peu partout dans les pays qui se prétendent encore démocratiques . Il faut rester vigilants et revoir la place exacte des politiciens dans la gestion de la cité.

  • Grand Maître le 13.02.2020 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    Exigé que son ministre des Finances congédie tous ses conseillers spéciaux pour les remplacer par ceux de Downing Street? Voilà le vrai visage de petit dictateur de Boris Johnson comme on voit maintenant … Les gens du Royaume-Uni ne sont qu'au début de tout ça !!!