Opposition vénézuélienne

19 décembre 2017 15:19; Act: 19.12.2017 16:54 Print

En Europe pour dénoncer le régime de Maduro

Des représentants de l'opposition vénézuélienne ont entamé une tournée de sensibilisation en Europe. Après le Luxembourg et l'Allemagne, place à la France.

storybild

Patricia Gutiérrez, actuellement en France, était de passage au Grand-Duché en fin de semaine passée.

Sur ce sujet

Elle redoute les représailles quand elle rentrera au Venezuela, mais pas question pour Patricia Gutiérrez de Ceballos de garder le silence: «Nous continuerons de dénoncer à la face du monde ce qui se passe dans notre pays», affirme, déterminée, l'épouse de l'opposant politique emprisonné Daniel Ceballos. La maire sortante de San Cristóbal (ouest), 34 ans, a débuté une tournée européenne visant à appeler à un «soutien international» face à la crise politique et économique que connaît son pays gouverné par Nicolas Maduro.

Elle est arrivée en France lundi après être passée au Luxembourg et en Allemagne. Avec Antonio Ledezma, qui a reçu le prix Sakharov pour la liberté de conscience, décerné par le Parlement européen, Patricia Gutiérrez était effectivement de passage au Grand-Duché en fin de semaine passée où elle a été reçue à la Chambre, à l'hôtel de ville de la capitale, au Palais grand-ducal puis à la Maison de l'Union européenne.

Des «observateurs internationaux»

«Depuis trois ans et neuf mois, ma famille vit une injustice», déclare cette mère de trois jeunes enfants en dénonçant les conditions «inhumaines» de détention de son mari. Accusé d'incitation à la violence lors de manifestations contre le gouvernement qui avaient fait 43 morts et des centaines de blessés, Daniel Ceballos, chef du parti d'opposition Volonté populaire, avait été condamné à douze mois de prison. Mais il demeure détenu à ce jour.

Patricia Gutiérrez a été reçue lundi à la mairie de Paris. Ce qu'elle espère, c'est un entretien avec le président Emmanuel Macron qui, fin août, avait qualifié le régime de Nicolas Maduro de «dictature». En prévision des présidentielles de 2018, Gutiérrez insiste sur la nécessité d'avoir «des observateurs internationaux avant, pendant et après le processus».

La conférence donnée au Luxembourg le 14 décembre:

(NC/L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • dur dur d'être maduro le 19.12.2017 16:49 Report dénoncer ce commentaire

    et bien bravo, encore une fois nous recevons les bras ouverts et cette fois-ci la femme d'un maire d'extrème droite responsable d'après la justice de son pays d'une quarantaine de morts et de centaines de blessés. Après le maire d'Aleppo-est Brita hagi hassan(qui est encore pire) venu faire sa tournée européenne et luxembourgeoise on se demande si nos politiques sont vraiment conscients avec qui ils s'affichent? Je dis ça, je dis rien...

  • Yann L le 19.12.2017 18:52 Report dénoncer ce commentaire

    Il suffit de lire le "pedigree" de Capriles l'opposant et vous avez tout compris.

  • 20-100 le 19.12.2017 19:41 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi les pays européens et l'Europe se mêlent du Vénézuela?? Chavez a fait un geste historique que tous les pays riches en matières premières devraient faire : il a chassé les multinationales qui vident le pays, le polluent et laissent les miettes aux autochtones. L'opposition qui vient se plaindre est issue d'une bourgeoisie d'extrême-droite limite nazie et bien sûr les européens se bousculent pour les défendre.

Les derniers commentaires

  • petitevoix le 20.12.2017 14:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme c’est cas il y a bcp autour du monde c’est vrai que c’est un pays riche en pétrole et l CE a intérêt à aider Mais cette femme qui visiblement n as pas bcp de ressources qui lui a financé son voyage en Europe? Est ce vraiment la réalité qu’elle raconte ? Qui est derrière elle ?

  • Ambassade de TontonBeberie le 20.12.2017 10:42 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'aime que moyennement Maduro, qui selon moi n'arrive pas à la cheville de Chavez. Mais l'opposition est mille fois pire. Et évidement l'europe choisit une fois de plus le mauvais camp.

    • Anne le 20.12.2017 19:57 Report dénoncer ce commentaire

      Au Venezuela il n'y a ni presse libre ni de radio ou télévision qui ne soient contrôlés par le gouvernement. Chavez a fermé tous les médias indépendants puis il fallait l’ecouter déambuler pendent des heures à la télévision. Maduro aime raconter que Chavez est revenu sur terre dans la peau d’un oiseau pour lui dire ce qu’il faut qu’il fasse.. Ici on n’acceptera pas une telle situation alors pourquoi est-ce que le peuple vénézuélien devrait l ‘accepter ?

  • Anne le 20.12.2017 08:26 Report dénoncer ce commentaire

    Je pense qu’on peut comparer le Venezuela avec le Zimbabwe. Un pays riche dépouillé par ses dirigeants. Allez passer vos vacances là-bas, mais faites attention, c’est un des pays les plus dangereux à visiter, meutres et kidnappings. Au lieu de faire des commentaires renseignez-vous sur ce qui se passe vraiment au Venezuela depuis 18 ans.

    • Dario le 20.12.2017 09:04 Report dénoncer ce commentaire

      Ma chère Anna nous savons très bien ce qui s'y passe! Mais ça ne veut pas dire que nous devrions nous en mêler!

    • Dario le 20.12.2017 09:24 Report dénoncer ce commentaire

      Mon cher Dario, avec des réflexions comme ça nous serions encore tous allemands alors ...

    • Pas Allemands le 20.12.2017 13:02 Report dénoncer ce commentaire

      Beaucoup ici le déplorent.

    • 20-100 le 21.12.2017 09:13 Report dénoncer ce commentaire

      Il est difficile de faire la part des choses entre la mauvaise gouvernance et l'ingérence des USA , qui voudraient abuser de ce pays comme ils le font partout où il y a des richesses à piller. En tout état de cause les informations qui nous arrivent proviennent des USA ou de sources proches des familles riches. Les pays d'Amérique Latine seraient indépendant depuis longtemps mais les richesses restent en grande partie aux familles des descendants des colons... belle indépendance.

  • 20-100 le 19.12.2017 19:41 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi les pays européens et l'Europe se mêlent du Vénézuela?? Chavez a fait un geste historique que tous les pays riches en matières premières devraient faire : il a chassé les multinationales qui vident le pays, le polluent et laissent les miettes aux autochtones. L'opposition qui vient se plaindre est issue d'une bourgeoisie d'extrême-droite limite nazie et bien sûr les européens se bousculent pour les défendre.

  • Yann L le 19.12.2017 18:52 Report dénoncer ce commentaire

    Il suffit de lire le "pedigree" de Capriles l'opposant et vous avez tout compris.